La future frégate chinoise Type 054B se révèle enfin ?

Nous avons expliqué dans notre article datant du 23 Février dernier pourquoi la future frégate de nouvelle génération chinoise, le « fameux » Type 054B, ne sera pas un trimaran, mais nous n’avions pas encore parlé de ce à quoi il pourrait ressembler, faute des éléments tangibles.

Lors du dernier salon LIMA 2017 qui s’est tenu à Langkawi, en Malaysie, une maquette de frégate de 4 000 tonnes présentée par le CSOC (China Shipbuilding & offshore International Co., Ltd.), filiale du groupe de construction navale chinois CSIC, nous a peut-être donné quelques indices.

Cette maquette nous paraît représentative pour deux raisons – Primo, dans l’appel d’offre lancé par la marine chinoise sur la frégate qui succédera au Type 054A construit aujourd’hui à une vingtaine d’exemplaire, la proposition à coque catamaran de l’Institut 708 (MARIC, Marine Design & Research Institute of China) d’un autre constructeur naval chinois CSSC a bel et bien perdu contre celle, beaucoup plus classique, de l’Institut 701 de CSIC qui reprend le design à partir de la coque de Type 054A, conçu par le même bureau d’études.

Nous sommes donc chez le bon constructeur chinois, l’un des tous premiers éléments à vérifier pour toute analyse sur les matériels militaires chinois.

Secundo, le design de cette maquette de 4 000 tonnes présentée à Langkawi semble bien être issu de celui de Type 054A, ce qui correspond aussi au point cité en haut et à nos informations concernant l’appel d’offre du Type 054B.

Par rapport à une frégate Type 054A, celle-ci proposée à l’export par le groupe CSIC se distingue, du moins vu de l’extérieur, par un design plus soigné et plus « furtif », ainsi qu’une configuration d’armes légèrement différente.

Le navire garde toujours le même canon PJ-26 de 76mm et un système de lancement vertical à 32 silos installé longitudinalement à l’avant, et 8 lanceurs de missile antinavire sur rampe qui se situent entre la superstructure et la cheminée.

En revanche, une bonne partie des senseurs qui étaient répartis un peu partout sur la frégate Type 054A est désormais rassemblée dans un seul mât intégré, au sommet duquel se trouve aussi un radar à 4 faces planes.

L’ancienne « boule » de radar H/LJQ-364 pour la recherche de surface, au dessus de la cheminée, est remplacée par une tour fine intégrante les antennes de guerre électronique.

Au niveau de son auto-défense rapprochée, la nouvelle frégate est doté de deux lance-leurres multifonctions, deux nouveaux CIWS qui équipent également les vieilles frégates chinoises re-modernisées, et un CIWS à missile HQ-10 installé sur l’unique hangar d’hélicoptère à l’arrière.

Quant à la propulsion, on pense que la CODAD est maintenue sur cette frégate d’export, alors que le nouveau Type 054B pour la marine chinoise devrait doter d’un système de propulsion diesel-électrique, mais la gestion de l’énergie électrique à bord n’est pas encore totalement intégrée.

Selon deux sources proches du secteur naval chinois, cette frégate présentée à LIMA 2017 se ressemble à la future frégate Type 054B, dont le choix définitif du concept est figé au début 2012.

Le déplacement devrait rester aux alentours de 4 000 tonnes, pour respecter la stratégie d’harmonisation de la marine chinoise qui limite le déplacement de ses navires de première ligne à 4 catégories – 1 000, 4 000, 6 000 et 10 000 tonnes.

Le Type 054B va poursuivre les missions confiées au Type 054A et continuer à jouer le rôle de « navire de guerre à tout faire » avec une orientation plus prononcée sur la lutte anti-sous-marine. Les systèmes de combat seront l’une des améliorations majeures par rapport ceux de version précédente, avec un niveau d’automatisation accrue, ce qui résulterait en une réduction d’un tiers de son équipage.

Avec les éléments que nous disposons aujourd’hui, on peut que la frégate vue à LIMA 2017 pourrait être vue comme une version dégradée du futur Type 054B.

La construction de ce dernier devrait démarrer dès que les 32 (??) frégates Type 054A seront construites. Sachant que les deux chantiers navals chinois, Hudong à Shanghai et Huangpu à Guangzhou, viennent de mettre à l’eau la 26ème et la 27ème Type 054A, cela revient à dire que le début de la construction du Type 054B ne pourrait commencer qu’à partir de 2019, pour une mise en service entre 2021 et 2022.

A suivre.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comments
  • Will the 054B have the « universal VLS » capable of firing all types of missiles?

LEAVE A COMMENT