Des nouvelles de la constellation Yaogan-30

Il y a quelques temps, ce blog s’était penché sur le cas de la constellation Yaogan-30, constituée de satellites militaires en orbite basse. Elle comportait alors deux groupes de trois satellites, le deuxième n’ayant pas encore rejoint son orbite finale. Néanmoins, c’était suffisant pour prédire que la constellation comporterait au moins trois groupes de satellites, répartis de façon à passer de façon très fréquente au-dessus de l’étranger proche de la Chine. Ceci, ainsi que les vues d’artiste publiées par le gouvernement, laissait penser qu’il s’agissait d’un système de renseignement électronique.

De nouveaux développements ont eu lieu, et il est temps de refaire un point sur ce sujet. En effet, la Chine a lancé non pas un seul, mais trois nouveaux groupes de trois satellites. Le premier de ces groupes, nommé Yaogan-30-03, est venu rejoindre l’orbite prévue de façon à compléter la constellation initiale de trois plans orbitaux:

Les 3 plans orbitaux initiaux (Yaogan-30-01 en bleu foncé, -02 en vert et -03 en rouge). Les cercles représentent l’horizon radio des satellites

 

Le deuxième nouveau groupe, Yaogan-30-04, n’a pas rejoint un nouveau plan orbital mais s’est inséré dans le même plan que -03, les trois nouveaux satellites ayant été placés à intervalles réguliers entre deux de leurs prédécesseurs. Cette configuration forme un « train » de satellite qui se suivent, ce qui permet de collecter des données de façon ininterrompue pendant une quarantaine de minutes pour un lieu situé à la latitude de Tokyo, et ce cinq à six fois par jour.

Le train en question, avec -04 en jaune

 

Cette couverture interrompue a très probablement des applications militaires, et on peut penser que les actions offensives de l’armée de l’air ou de la marine seront menées préférentiellement quand elle est disponible.

Le troisième et dernier nouveau groupe, Yaogan-30-05, a quand à lui rejoint un nouveau plan orbital à la même inclinaison que les trois précédents. La constellation compte donc actuellement 4 plans et 15 satellites.

La configuration actuelle de la constellation, avec -05 en cyan

 

Conclusion

La Chine a renforcé le système Yaogan-30 au-delà des prévisions, et dispose donc d’un capacité de surveillance de ses voisins encore plus importante. La constellation est peut-être amenée à s’étendre encore: l’ajout de deux nouveaux groupes de trois satellites dans le même plan que -03 et -04 permettrait d’offrir une couverture ininterrompue pendant huit à neufs heures d’affilée aux latitudes d’intérêt. Pour une couverture permanente, il faudrait répéter cela pour deux autres plans en leur rajoutant neuf satellites chacun, pour un total de trente neuf satellites pour la constellation complète. Il faudra donc surveiller les prochains lancement de fusée CZ-2C depuis le centre spatial du Xichang, les rumeurs faisant état du lancement d’un groupe -06 en 2020.

 

Written by

Astronome amateur à mes heures perdues, je suis aussi passionné par le secteur spatial, en particulier l'observation de la Terre. Je tiens un blog sur le sujet: http://satelliteobservation.wordpress.com et également un compte twitter: https://twitter.com/stromgade

No comments

LEAVE A COMMENT