Crash mortel d’un avion de chasse J-11B au Xinjiang

Un jeune pilote de chasse de l’armée de l’air chinoise a péri dans un accident de son chasseur biréacteur J-11B, au début du mois de Novembre, dans la province de Xinjiang. On a pris connaissance de l’incident grâce notamment au reportage de la presse locale de sa ville natale, le xian de Li situé au nord de la province de Hunan, qui a suivi la cérémonie de retour du corps comme le veut la tradition.

Comme aucun communiqué officiel n’a été publié depuis deux semaines par les autorités chinoises, on ignore donc encore certains détails de cet incident à priori classé niveau 1, qui signifie la perte irrécupérable de l’appareil et la mort de l’équipage sous 48 heures après l’accident.

J-11B

Un chasseur lourd monoplace biréacteur de l’armée de l’air chinoise

Le capitaine HUANG Peng (黄鹏), 30 ans, était l’un des chefs d’escadron de la 111e brigade, une unité d’élite du Commandement de théâtre d’opérations de l’Ouest basée à Korla, dans la province de Xinjiang. Au moment de l’accident mortel, lui et les autres appareils J-11B de son entité étaient en entraînement par rotation et stationnés à Hotan, où se trouve l’une des plus importantes bases aériennes à l’Ouest de la Chine et bordant la zone contestée du Jammu-et-Cachemire.

On connaît malheureusement très peu de détails sur ce qu’il s’est réellement passé. Les rumeurs parlent de la panne sur l’un des deux moteurs chinois WS-10 du J-11B et que le pilote aurait tenté de ramener l’appareil au sol, mais cela reste à confirmer. On sait seulement que le crash du J-11B de HUANG a eu lieu le 7 Novembre dans l’après-midi lors une patrouille de combat au-dessus du bassin du Tarim.

Ce dernier point concorde avec un message aux navigants aériens (NOTAM) qui signale la présence d’une zone d’interdiction de vol, ce jour-là, dans un rayon de 280 km autour de la base aérienne de Hotan. L’accident mortel de HUANG devrait donc avoir lieu entre 12h00 et 20h50 heure de Pékin, en regroupant les éléments diffusés par la presse locale et le contenu de ce NOTAM.

A3363/17
Q) ZWUQ/QRTLP/IV/BO/W/000/331/
A) ZWUQ B) 1711070200 C) 1711071250
D) 0200-0730 1110-1250
E) AREA WITHIN A CIRCLE CENTERED AT HOTAN VOR ‘HTN’ WITH
RADIUS OF 280KM CLSD AT 10100M AND BELOW(EXCEPT ATS RTE W187, B215 AND A364).
F) FL000 G) FL331

J-11B

Une zone de 280 km autour de la base aérienne de Hotan avait été fermée à tout accès le 7 Novembre pour activités militaires (Image : East Pendulum)

A noter que la 111e brigade où le jeune pilote de chasse de J-11B a servi vient de remporter un casque d’or et la troisième place à la Coupe « Sky Hawk », deux compétitions annuelles de l’armée de l’air chinoise pour sélectionner ses meilleurs pilotes aux combats aériens.

Et le crash mortel de HUANG ne semble pas avoir affecté les manœuvres de la PLAAF à Hotan, puisque, toujours selon les NOTAM (A3506/17), une nouvelle zone est de nouveau fermée aujourd’hui dans un rayon de 300 km autour de la base aérienne chinoise, indiquant ainsi que les activités aériennes militaires dans la base n’ont pas été arrêtées.

Henri K.

Post Tags
Written by

<p>Et si la vision du monde est « biphasée » ? C’est ce que Henri a toujours cru, c’est également comme cela qu’il voit la Chine.</p> <p>Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l’Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.</p>

No comments

LEAVE A COMMENT