Brouilleur, bombardier, drone… Ces appareils chinois qui tournent autour du Taiwan

Selon le porte-parole de la Force aérienne de l’armée populaire de libération, les bombardiers et les avions de reconnaissance chinois ont mené plusieurs opérations de « croisière autour de l’île » (绕岛巡航) ces derniers jours. Bien que le nom du Taiwan n’avait pas été clairement prononcé dans le communiqué associé, mais les manœuvres de l’armée chinoise à proximité de cette île de 23 millions d’habitants située sur la première chaîne d’îles sont déjà confirmés par les forces armées japonaises et taïwanaises au 18 et 19 Avril.

La première activité de l’armée de l’air chinoise qui a été enregistrée consiste à envoyer un drone de reconnaissance longue portée BZK-005 patrouiller au-dessus de la mer de Chine orientale, le mercredi 18 Avril, avant de faire demi-tour devant les îles Senkaku / Diaoyu et le détroit de Miyako, l’une des deux principales sorties à l’océan Pacifique pour la Chine. Les chasseurs japonais ont pu s’approcher assez près de l’appareil chinois pour l’identifier et le photographier.

A noter que le drone en question devrait avoir décollé de l’île de Daishan, située non loin de la ville de Shanghai, où se base un régiment de reconnaissance aérienne de la marine chinoise. Développé par l’Université d’aéronautique et d’astronautique de Pékin (BUAA) et l’HAIG au début des années 2000′, le BZK-005 dispose d’une autonomie en vol confortable de 40 heures et permet d’assurer des missions de surveillance et de reconnaissance grâce à ses senseurs optiques embarqués.

L’envoi du drone de reconnaissance de la marine est suivi dans le même jour par la traversée du détroit de Miyako de deux bombardiers H-6K de l’armée de l’air chinoise. Dotés chacun de deux missiles de croisière KD-20 en version d’entraînement (?), les appareils chinois ont poursuivi leur route vers le sud, longeant le côte Est du Taiwan, avant de regagner le continent et la base en empruntant le détroit de Bashi situé au sud de l’île.

La sortie en Pacifique des deux bombardiers chinois a été confirmée par les forces armées japonaises dans un communiqué paru peu après, et leur chemin de retour par le ministère de la Défense de Taiwan dans la foulée.

Et jamais deux sans trois, la même opération de « croisière autour de l’île » est répétée une nouvelle fois le lendemain, toujours menée par la force aérienne chinoise mais cette fois-ci avec une escadrille de taille plus conséquente.

En plus des deux bombardiers H-6K armés des missiles de croisière comme la veille, ils sont également accompagnés par un avion de brouillage électronique longue portée Y-8G, un avion de reconnaissance Tu-154 M/D et le tout escorté par deux avions de chasse chinois que l’armée japonaise n’a pas pu identifier. C’est dans le communiqué publié par l’armée de l’air chinoise après qu’on apprend qu’il s’agisse en réalité d’un Su-27SK et d’un Su-30MKK.

D’après les amateurs de radio taïwanais, les opérateurs de veille aérienne de l’armée taïwanaise ont émis, entre 11h22 et 13h20, 45 appels demandant aux avions chinois de quitter la Zone d’identification de défense aérienne (ADIZ) de l’île, mais aucune réponse n’a été enregistrée et les appareils chinois ont continué sans dévier leur routes. Les mêmes sources indiquent que le ton des personnels taïwanais était « assez rapide et nerveux ».

On remarquera que l’armée de terre chinoise n’est pas en reste et fait aussi partie des actualités du Taiwan cette semaine. En effet, ce que certains médias chinois présentaient comme un exercice militaire du porte-avions Liaoning au détroit de Taiwan est en fait un exercice de tirs des forces aériennes de l’armée de terre chinoise.

Cette campagne d’entraînement annuelle, visant à évaluer la capacité des pilotes d’hélicoptère à attaquer des cibles à la mer, a eu lieu le 18 Avril, c’est à dire le premier jour des manœuvres chinoises mentionnées précédemment, et ce au champ de tir de Fujian Shishi.

Comparé à l’an dernier où il n’y a eu aucune activité aérienne chinoise au-delà de la première chaîne d’îles au deuxième trimestre, ces opérations récentes de la marine et l’armée de l’air chinoise pourraient présager une intensification et une normalisation des manœuvres de ce genre cette année. Les données futures confirmeront ou non cette tendance, mais le communiqué publié le 19 Avril par la PLAAF indique d’ores et déjà d’autres opérations de ce type autour du Taiwan « suivant le plan établi » (空军还要按照既定计划,继续组织多型战机“绕岛巡航”。).

DateCorpsPassageBombardierAWACSRavitailleurSIGINT
ECM
Chasseur
2018-01-29PLANAFTsushima1 x Y-9JZ
2018-02-27PLANAFTsushima1 x Y-9JZ
2018-03-23PLAAFMiyako4 x H-6K1 x Tu-154M/D
1 x Y-8G
2 x Su-30MKK
2018-04-18PLAAFMiyakoBKZ-005
2018-04-18PLANAFMiyako (A)
Bashi (R)
2 x H-6K
2018-04-19PLAAFMiyako (A)
Bashi (R)
2 x H-6K1 x Tu-154M/D
1 x Y-8G
2 x Su-30MKK (?)

A suivre.

Henri K.

Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT