Le 7ème BEM « Yuan Wang » admis au service actif

Le 12 Juillet 2016, le 7ème bâtiment d’essais et de mesures chinois, Yuan Wang 7, a été admis au service actif au Département martime du contrôle et de suivi satellitaire (中国卫星海上测控部), après 60 jours d’essais et de calibrage en mer.

Yuan Wang 7 mesure plus de 220m de long et déplace à 27 000t pleine charge. Il est conçu pour supporter du vent de niveau 12 et les missions dans n’importe quel océan situé entre 60°N et 60°S (il peut naviguer partout sauf aux pôles).

Le projet de construction est validé le 20 Septembre 2012 et la construction au chantier naval Changxing Jiangnan à Shanghai est commencé en Octobre 2014.

Ce reportage CCTV sur l’admission de Yuan Wang 7 nous permet d’avoir une meilleure vue sur le navire :

Sa première mission de suivi sera celle du vaisseau habité Shenzhou 11 en deuxième semestre 2016.

Des BEM chinois depuis 1977…

Dès 1965, 5 ans avant le lancement du premier satellite chinois DFH-1 par la fusée CZ-1, le premier ministre chinois de l’époque  ZHOU Enlai avait suggéré de construire une flotte de suivi et de contrôle spatial.

Yuan Wang 5 dans le Pacifique de l'Ouest lors du vol inaugural de CZ-7

Yuan Wang 5 dans le Pacifique de l’Ouest lors du vol inaugural de CZ-7

Le projet a été validé par MAO Zedong en 1968, et le premier BEM chinois Yuan Wang 1 fut mis à flot à Shanghai en fin Août 1977. Après avoir parcouru quelques 440 000 miles nautiques, Yuan Wang 1 est retiré du service actif en 2010 et reconverti en musée flottante.

D’autres bâtiments ont rejoint la flotte par la suite – Yuan Wang 2 la jumelle du premier en 1977, Yuan Wang 3 de la 2ème génération en 1995, Yuan Wang 4 transformé depuis un navire de recherche océanique en 1998, et enfin les jumelles Yuan Wang 5 et Yuan Wang 6 en 2007 et 2008 respectivement.

Ces navires permettent à la Chine d’étendre la couverture de son réseau de contrôle spatial lors des lancements, avant la construction des stations de contrôle au sol à l’étranger (en Afrique et en Amérique du sud par exemple) et avant le lancement des 3 satellites de relais des données TL-1.

La couverture de suivi passe alors de 18% initialement à plus de 85% actuellement.

L’admission au service actif de Yuan Wang 7 viendra compléter la flotte existante et remplacerait à terme le vieillissant Yuan Wang 3.

A noter que Yuan Wang 4, bâtiment de 156m de long et d’un déplacement de 12 000t, a été servi comme cible d’un essai ASBM DF-21D entre fin 2011 début 2012.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT