Essai Balistique : Lancement du 30 Novembre

L’analyse de 4 messages aux navigants aériens (NOTAM) suggère que la Chine aurait procédé à un nouvel essai balistique, le 30 Novembre, depuis le centre de lancement de Tiayuan (TSLC).

On peut voir que deux de ces quatre NOTAMs indiquent l’activation d’une zone de retombée qui interdit le survol à toutes altitudes, et la fermeture de plusieurs segments aériens.

A3071/16
Q) ZLHW/QRTCA/IV/BO/W/000/999/3956N09551E033
A) ZLHW B) 1611300257 C) 1611300352
E) A TEMPORARY RESTRICTED AREA ESTABLISHED BOUNDED BY:
N400947E0951122-N400942E0963000-N394240E0962941-N394249E0951134
BACK TO START.VERTICAL LIMITS:GND-UNL.
F) GND G) UNL

A3072/16
Q) ZLHW/QARLC/IV/NBO/E/000/999/
A) ZLHW B) 1611300255 C) 1611300340
E) FLW SEGMENTS OF ATS RTE CLSD:
1.G470: DUNHUANG VOR ‘DNH’ – UPDOP.
2.W187: TUSLI – DUNHUANG VOR ‘DNH’.
3.W112: TUSLI – AKTOB.
4.V6: AKTOB- JIAYUGUAN VOR ‘CHW’.

Cette zone de retombée, illustrée en rouge dans le schéma en bas, mesure 50 km de large et 115 km de long. Elle devrait donc correspondre à la zone d’impact du missile balistique en question, car une zone normale de retombée des étages de lanceur – comme dans le cas du dernier lancement spatial chinois pour mettre en orbite GTO le satellite de relais Tianlian-1-04 par une fusée CZ-3C – ne mesurent que 50 km de long et 30 km de large environ.

D’ailleurs la taille de la zone fait penser que la tête n’emprunterait pas une trajectoire purement balistique. Si la zone « rouge » correspond à la zone d’impact, alors la portée du missile sera de 1 350 km environ, soit celle d’un missile MRBM de type DF-16 ou DF-21 par exemple.

La zone de retombée A3071/16 en rouge et les segments aériens fermés en jaune, de l'essai balistique du 30 Novembre.

La zone de retombée A3071/16 en rouge et les segments aériens fermés en jaune, de l’essai balistique du 30 Novembre.

La comparaison des NOTAMs de cet essai balistique avec ceux dans mes archives permet de voir que ce lancement du 30 Novembre est quasi-identique aux deux autres lancements – l’un a eu lieu le 23 Janvier cette année, et l’autre le 24 Avril 2014. On peut donc supposer qu’il s’agit du même missile dans ces essais.

Et ce rythme d’essai pour la même arme semble suggérer que son développement est toujours en cours.

On peut noter également l’activation de deux autres NOTAMs qui ont eu lieu juste avant et après le créneau de l’essai. Ces deux alertes interdisaient tout vol entre 10 400 et 11 600 mètres d’altitude, puis entre 9 200 et 10 700 mètres, à 3 endroits différents. On ignore si ces deux NOTAMs ont un lien direct avec l’essai en question, mais si la réponse est oui alors je n’ai malheureusement pas encore déchiffré leur utilité…

A3073/16 NOTAMN
Q) ZLHW/QARLT/IV/NBO/E/341/381/
A) ZLHW B) 1611300310 C) 1611300415
E) THE SEGMENT N3939.5E10036.8-N3931.2E10157.0 OF ATS RTE B215
CLSD BTN 10400M(INCLUSIVE) AND 11600M(INCLUSIVE).
F) FL341 G) FL381

A3074/16 NOTAMN
Q) ZLHW/QARLT/IV/NBO/E/301/351/
A) ZLHW B) 1611300105 C) 1611300305
E) THE FLW SEGMENTS OF ATS RTE CLSD BTN 9200M(INCLUSIVE) AND
10700M(INCLUSIVE).
1.B215: N3931.2E10157.0- N3939.5E10036.8.
2.W66: GOBIN- EJINAQI VOR ‘JNQ’.
3.THE SEGMENTS WI A CIRCLE CENTERED AT EJINAQI VOR ‘JNQ’ WITH
RADIUS OF 50KM.
F) FL301 G) FL351

 

En bleu, les segments aériens fermés selon les NOTAMs A3073/16 et 13074/16

En bleu, les segments aériens fermés selon les NOTAMs A3073/16 et 13074/16

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT