Z-20 : le Black Hawk chinois est bientôt prêt

Les photos récentes prises par les passionnés en Chine montrent que le nouvel hélicoptère militaire de catégorie moyenne, Z-20, serait en train de terminer sa dernière phase d’essais.

En effet, le prototype immatriculé 633 qui a été photographié récemment est pleinement équipé, on retrouve par exemple les antennes de liaison de données, le récepteur GPS/Beidou, les systèmes de détecteurs de départ de missile (MAW IR et UV), les lance-leurres et l’antenne de communication par satellite…etc.

C’était il y a 10 ans qu’on a appris pour la première l’existence du projet Z-20. Lors du Salon aéronautique de Zhuhai 2006, le groupe AVIC II (avant sa fusion avec AVIC I) a montré son intention de développer un hélicoptère utilitaire de catégorie moyenne, en exposant la maquette d’un hélicoptère de « classe 10t ».

2016-10-03-z-20-le-black-hawk-chinois-est-bientot-pret-01

Maquette de l’hélicoptère de « classe 10t »

L’armée chinoise, qui n’avait jusqu’alors que des hélicoptères légers comme Z-9 ou des hélicoptères de classe 13t comme Z-8 ou Mi-17, a également exprimé le besoin d’avoir un hélicoptère de taille intermédiaire pour transporter un groupe de combat, soit entre 8 à 12 soldats armés.

Conçu par la filiale Harbin Aircraft Manufacturing Corporation (HAMC) du groupe AVIC, le premier prototype du Z-20 est sorti de la chaîne d’assemblage en Décembre 2012, et en Octobre 2013, les images satellites ont révélé un hélicoptère de cinq pales sur le tarmac de HAMC.

Après un an de préparation, le Z-20 a effectué son vol inaugural le 23 Décembre 2013. La télévision chinoise CCTV avait diffusé à l’époque une émission spéciale de 10 minutes pour commenter l’événement.

Selon les deux commentateurs de l’émission, le Z-20 sera utilisé comme une plateforme commune pour tous les corps d’armée et aura donc non seulement la version de base en transport aérien, mais aussi des différentes variantes comme pour le Sikorsky UH-60 américain, qui est développé à partir du S-70 dont l’armée de terre chinoise possède 24 appareils de version S-70C-2.

On peut remarquer d’ailleurs quelques ressemblances physiques entre le Z-20 et le Black Hawk –

Le Z-20 (en haut) et le S-70C-2 de l'armée de terre chinoise

Le Z-20 (en haut) et le S-70C-2 de l’armée de terre chinoise

En réalité, l’HAMC avait longtemps étudié deux configurations, l’une proche de l’UH-60 et la deuxième similaire au NH90, et au final c’est la configuration « américaine » qui correspondait mieux aux exigences de l’armée chinoise au niveau de la vitesse, du plafond de vol, du volume exploitable et de la résistance de la cellule.

Quant à la motorisation du Z-20, aucune donnée officielle n’a été communiquée jusqu’à présent, mais certaines de mes sources ont parlé en 2012 du moteur ukrainien TVZ-117VMA-SBM1V de la société OAO Motor Sich. Ce turbomoteur développe une puissance de 2 000ch et aux dernières nouvelles il a terminé un essai de 30 minutes à 8 100m d’altitude.

Quoiqu’il en soit, on ne devrait plus tarder de le voir en public pour la première fois. En effet, le groupe AVIC a évoqué la présence de la « Série 20 » – Y-20, J-20 et Z-20 – au prochain salon aéronautique de Zhuhai, qui aura lieu début Novembre.

L’affaire à suivre.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comments
  • Is it possible for the Z-20 to carry wing-mounted weapons, such as ATGMs, rockets, gun pods, or air-to-air missiles, much like the AH-60L Battlehawk does? Its FLIR turret should be able to provide targeting data.

LEAVE A COMMENT