Wing Loong II : Essais de tir et première livraison au client

En Chine, la concurrence continue à faire rage entre les deux principaux constructeurs de drone militaire, le groupe d’aérospatiale CASC d’une part, et l’avionneur AVIC de l’autre. Et pour preuve, le nouveau drone de combat Wing Loong II conçu par ce dernier a aussi démarré sa campagne des essais de tir à peine six mois après son vol inaugural en Février cette année, à l’image de son concurrent CH-5 de CASC qui a testé des nouvelles munitions Air-Surface guidées récemment.

Les photos parues fin Septembre sur plusieurs médias locaux à Chengdu, où le Wing Loong II est conçu et produit, montrent que ce nouveau drone de moyenne altitude et longue endurance (MALE), pesant plus de 4 tonnes au décollage, a effectué au moins un tir des bombes guidées lasers contre les cibles au sol.

Le Wing Loong II qui a gardé encore sa peinture jaune comme à la sortie d’usine semble avoir tiré deux bombes LS6-100 de 100 kg, développé également par AVIC.

Ce petit né de la famille de drones militaires Wing Loong peut porter jusqu’à 480 kg d’armements sous ses six points d’emport externes et rester 20 heures en vol. L’armée de l’air chinoise est devenu il y a quelques années le client de la version I, quatre fois moins lourde que le Wing Loong II, tout comme l’Arabie Saoudite, les Émirats arabes unis et l’Egypte.

Fort du succès de son Wing Loong I aussi bien au marché interne et externe, l’Institut 611 Chengdu, concepteur de plusieurs avions de chasse chinois tels que le J-10, J-20 ou encore le FC-1 / JF-17, a commencé le développement du Wing Loong II en 2015, qui a signé « le plus gros contrat d’export en matière des drones jamais signé en Chine » avec un client étranger, avant même que le premier prototype ne vole.

L’armée de l’air chinoise se serait déjà portée acquéreur de cette nouvelle version également.

Pour pouvoir absorber un carnet de commande conséquent sur un délai à priori court, voir très court, Chengdu a décidé d’externaliser une bonne partie de ses approvisionnements, en dehors du cercle historique des entreprises étatiques, ce qui aurait provoqué d’ailleurs quelques mécontentements chez ses confrères appartenant à la même maison mère AVIC.

Plus de 300 sociétés privées sont impliquées aujourd’hui pour fournir environ 60% des 130 milles pièces et composants de Wing Loong II. Il y a même une qui a ouvert sa propre ligne d’assemblage final, une grande première en Chine.

On apprend d’ailleurs que le premier exemplaire de Wing Loong II s’apprête à être livré au client (export ?) courant Octobre. Selon ZHENG Yong Feng (郑勇峰), ingénieur principal du bureau d’études chinois, un appareil est actuellement en exposition au Salon aéronautique de Sichuan, et c’est le même appareil qui sera livré immédiatement au client juste après la fermeture du salon.

Il a aussi révélé plusieurs éléments inédits sur ce drone – le premier programme à réaliser le contrôle de plusieurs engins à partir de la même station au sol, le drone MALE chinois volant le plus vite (370 km/h) et le plus haut (9 000 mètres d’altitude), et celui qui s’est inspiré des technologies de retour en planeur d’une navette spatiale, que Chengdu est en train de développer aussi, permettant au Wing Loong II de retourner au sol dans les cas spéciaux comme la perte totale de carburant.

Pour un drone de telle taille qui a effectué son vol inaugural au 27 Février 2017, c’est à dire il y a 7 mois à peine, et déjà un premier exemplaire à livrer dans quelques jours, cela témoigne non seulement le caractère urgent de la demande du client, probablement l’Arabie Saoudite, mais aussi la maturité de Chengdu à développer et produire des systèmes d’arme complexes.

On aura l’occasion de revenir sur ces différents points plus tard.

A suivre.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT