La vie à bord du porte-avions chinois 16 Liaoning

On a souvent des photos et des vidéos de comment les avions sont opérés sur le pont du premier porte-avions chinois, le 16 Liaoning, mais on a rarement vu comment les matelots vivent dans ce bâtiment de près de 60 000 tonnes.

Le journal officiel de l’armée chinoise a publié récemment un article qui donne quelques détails sur la vie des 1 000 hommes et femmes dans ce labyrinthe de plusieurs dizaines de kilomètre, qui comprend une vingtaine de niveaux et plus de 3 000 cabines.

2016-10-21-la-vie-a-bord-du-porte-avions-chinois-16-liaoning-03

Voici un petit parcours qui nous fera découvrir à l’intérieur de ce flagship de la marine chinoise…

 

Le poste de sécurité

2016-10-21-la-vie-a-bord-du-porte-avions-chinois-16-liaoning-04

Pour monter à bord du porte-avions 16 Liaoning, il faut d’abord passer par un poste de sécurité. Les affaires personnelles sont passés dans un scanner comme à l’aéroport.

Chaque membre de l’équipage porte obligatoirement un badge où figure non seulement une photo d’identité, le nom et le service, mais aussi un code barre coloré et une lettre alphabète. La couleur indique l’un des huit services à bord du navire, et la lettre A, B, C ou D précise quel type de cabine ou de compartiment le porteur de badge peut entrer.

Le badge est magnétisé, chaque passage à une porte est automatiquement enregistré.

 

La laverie

Chaque matelot à bord de 16 Liaoning a son propre sac à linge. Quand vous avez des linges sales, vous pouvez les mettre dans le sac à linge puis le portez jusqu’à la laverie.

Une fois les vêtements lavés, vous serez informés par le chef de votre service pour que vous y alliez les récupérer.

Chacun du service de la laverie doit laver environ 500 kg de linge par jour.

 

Le coin « librairie »

Le porte-avions chinois a ses librairies, mais il existe aussi des coins « librairie » où chacun peut venir déposer ou emprunter des livres de leur choix.

Ces coins de libre service sont répartis dans le navire, à côté de certains couloirs.

 

La cuisine et les cantines

Il existe une dizaine de cantines différentes sur le porte-avions 16 Liaoning pour « ravitailler » à tout moment les matelots.

Chaque repas est composé de 4 entrées, 2 plats principaux, 6 garnitures, 2 desserts, plus le boisson et les glaces à volonté. Les cuisiniers à bord essaient de satisfaire le goût des 1 000 personnes qui viennent de différentes régions et qui ont des habitudes alimentaires particulières.

Avant chaque départ en congés, les matelots peuvent récupérer une petite boîte de gâteau « Made in 16 Liaoning » pour leur famille.

2016-10-21-la-vie-a-bord-du-porte-avions-chinois-16-liaoning-14

 

La plonge

2016-10-21-la-vie-a-bord-du-porte-avions-chinois-16-liaoning-15

Finir de manger, il faut bien nettoyer les affaires. La plonge sur le porte-avions est assurée par une équipe de 11 personnes, qui doivent laver 5 000 couverts à chaque service, soit plus d’un million de couverts lavés par an.

Heureusement tout ceci est assisté grandement par les machines…

 

La petite… poussette…

2016-10-21-la-vie-a-bord-du-porte-avions-chinois-16-liaoning-17

Si vous vivez sur le porte-avions chinois, vous pourrez voir passer de temps en temps des poussettes, une dizaine en tout, circulant dans les couloirs.

Le service des courriers ? La livraison Amazon ?

Non. En réalité il s’agit de l’équipe de transport des aliments entre les compartiments de congélation et les cuisines. Chaque jour entre deux et trois tonnes d’ingrédients sont transportés de telle manière.

Un drôle de métier !

 

Le quartier des femmes

Il existe un quartier très mystérieux à bord du 16 Liaoning – le quartier des femmes. L’entrée et la sortie de la zone sont contrôlées par un scanner d’empreinte digitale.

Environ 10% de l’équipage, près d’une centaine donc, sont des femmes sur le porte-avions chinois. Leur quartier est plus grand et plus « chaleureux » selon la description.

Malheureusement, les garçons nous on n’a pas le droit de regarder comment c’est fait à l’intérieur.

Dommage…

 

16 Liaoning TV ?

Il existe une chaîne de télévision à bord du porte-avions chinois. Les émissions se renouvellent deux fois par semaine et on peut apprendre les actualités de différents services.

 

Les salles de sport

Le 16 Liaoning a trois salles de sport pour l’entraînement physique quotidien des matelots. Comme le hangar n’a pas encore tous ses avions, il est parfois transformé en terrain de basket, de ping pong ou de badminton.

Chaque année, le porte-avions chinois organise à bord un tournoi de basket nommé « la coupe Haitian » (海天杯) qui fait affronter 15 équipes formées par les matelots.

 

La banque

2016-10-21-la-vie-a-bord-du-porte-avions-chinois-16-liaoning-28

Cela fait quoi de retirer ses billets sur un porte-avions ? Cela doit être une drôle d’expérience…

En tout cas sur la photo c’est plutôt un « coin » bancaire qu’on voit. Mais comment fait-on pour déposer un chèque ?

 

Le supermarché

2016-10-21-la-vie-a-bord-du-porte-avions-chinois-16-liaoning-29

L’un des endroits préférés des matelots, selon le « directeur du supermarché 16 Liaoning », est le supermarché. On peut y trouver une centaine de produits différents.

 

L’infirmerie

2016-10-21-la-vie-a-bord-du-porte-avions-chinois-16-liaoning-30

A part pour aller draguer les infirmières, personne n’aime vraiment cet endroit pourtant nécessaire. Le service médical à bord comprend aussi une salle de kinésithérapie, une salle de scanner et des salles d’opération.

 

La salle de musique

2016-10-21-la-vie-a-bord-du-porte-avions-chinois-16-liaoning-31

Pour finir, il y a des coins musicaux à côté de chaque cantine. Il existe même un groupe de musique « Deep Blue » sur le porte-avions.

Ce voyage très court s’arrête là, mais ça permet de changer un peu et de voir que derrière chaque bel avion qui décolle du pont d’envoi, il y a en fait une mini-ville qui tourne en dessous, et c’est très intéressant.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comments

LEAVE A COMMENT