Une semaine charnière en mer de Chine méridionale

Au moment de mettre mes mains sur le clavier pour commencer cet article, je me rend compte que c’est mon 9ème article sur la mer de Chine méridionale.

9 sur 36, ça commence à faire beaucoup, surtout en espace de moins de quatre semaines.

Mais, c’est le sujet du moment en Asie, et de plus en plus de nouveaux éléments sont communiqués chaque jour, difficile de passer à côté quand on suit de près les actualités de la Chine.

Ceci dit, la géopolitique n’est vraiment pas mon domaine préféré, d’une part parce qu’il n’existe pas de sujets géopolitiques simples, et donc une connaissance profonde de l’ensemble des domaines concernés (histoire, culture, économie, militaire, social…) devient rapidement un prérequis primordial.

D’autre part parce qu’il faut se doter d’une certaine impartialité et d’une hauteur de vue suffisante pour bien appréhender chacun des sujets, si on veut pouvoir donner une profondeur dans notre analyse.

A défaut, on risque d’avoir une vision incomplète et partiale comme ce qu’on peut voir dans le plupart des articles de presse grand public.

Et justement sur le sujet de la mer de Chine méridionale, force est de constater qu’en France nous avons une couverture médiatique assez partiale, et c’est vraiment regrettable.

L’objectif de cet article n’est donc pas de vous écrire une énième « analyse » qui se ressemble finalement à d’autres que vous pourriez lire ailleurs, mais plutôt d’exposer simplement les faits et les événements récents qui ont lieu depuis une semaine, sous forme d’un résumé chronologique classé par catégorie.

Il est libre ensuite à chacun de faire son propre jugement et de commenter.

Déclarations & Evénements

Le 12 Juillet, la cour permanente d’arbitrage (CPA) a rendu son verdict.

Daniel Kritenbrink à la conférence de mer de Chine méridionale de CSIS

Daniel Kritenbrink à la conférence de mer de Chine méridionale de CSIS

Le jour même, le directeur des affaires asiatiques du conseil de sécurité nationale des Etats Unis, Daniel Kritenbrink, également conseilleur du Président américain Obama sur la politique d’Asie, a prononcé un discours d’une vingtaine de minute lors de la 6ème conférence annuelle de la mer de Chine méridionale, un événement organisé par le Think Tank CSIS (the Center for Strategic and International Studies) une fois par an.

Selon certaines sources, Kritenbrink a qualifié la mer de Chine méridionale faisant partie des « plus hauts intérêts nationaux des Etats Unis » (Top National Interests). Je n’ai pas encore visionné son discours mais vous pouvez le consulter ici.

Ce serait donc la première fois qu’un haut responsable américain avance publiquement un tel propos.

Kritenbrink a également précisé les 4 axes militaires que les Etats Unis comptent entreprendre en mer de Chine méridionale –

  1. Faire des démonstrations régulères de ses capacités militaires
  2. Maintenir des opérations militaires de manière péreine
  3. Promouvoir l’intégration des pays dans un réseau de sécurité régionale
  4. Interagir directement avec la Chine pour réduire le risque (de mécompréhension) militaire

Kritenbrink n’est pas resté après son discours pour répondre aux questions des invités, on n’a donc pas plus de clarifications sur ses propos.

Du 15 au 16 Juillet, le Dialogue Asie-Europe (ASEM, Asia-Europe Meeting), un forum interrégional qui regroupe d’une part la Commission européenne et les 28 membres de l’Union européenne, et d’autre part les 13 membres de l’ASEAN plus la Chine, le Japon et la Corée du Sud, a eu lieu à Oulan-Bator en Mongolie.

Selon un article de la presse japonaise Yomiuri shinbun datant du 17 Juillet, le Japon a tenté de convaincre la Chine à respecter le verdict de la CPA durant les deux jours de forum.

Shinzō Abe, le Premier ministre japonais, a rencontré ses homologues vietnamiens et philippines le 15 Juillet, et donne son soutien à l’ensemble des pays ASEAN qui sont en conflit territorial avec la Chine. Certains représentants du gouvernement japonais ont ensuite déclarés à la presse que :

Le contenu de la réunion est satisfaisant. L’encerclement est bien en marche.

日本政府高官は「会議の中身は満足のいくものだった。包囲網作りはうまくいった」と語った。

La Commission européenne a exorté, quant à elle, la Chine à respecter le jugement de la CPA, alors que les représentants de la Hongrie et de la Grèce par exemple sont réticents à l’idée de critiquer ouvertement Pékin.

L'Admiral John Michael Richardson de l'US Navy et le Commandant en chef WU de la marine chinoise

L’Admiral John Michael Richardson de l’US Navy et le Commandant en chef WU de la marine chinoise

Le 18 Juilet, l’Admiral John Michael Richardson, chef des opérations navales de l’US Navy, a rencontré le Commandant en chef de la marine chinoise à Pékin sur l’invitation de ce dernier. La délégation de la marine américaine est invitée en Chine pour une visite officielle de 3 jours.

Durant la rencontre, l’Amiral WU a fait une déclaration ferme de cinq points qui commencent tous par « On (la Chine) ne va absolument pas », que je traduis littéralement ici :

  1. « On ne va absolument pas sacrifier la souveraineté de la Chine en mer de Chine méridionale, qui est au cœur des intérêts du pays. Elle est la base de (la légitimité) la gouvernance du parti communiste, elle concerne la stabilité de la sécurité nationale de la Chine, et elle concerne surtout l’intérêt fondamental du peuple chinois. Il n’y aura donc pas de concession possible. »
  2. « On ne va absoluement pas avoir peur des provocations militaires d’une quelconque façon […] La marine chinoise est prête à faire face à n’importe quel type de provocations. »
  3. « On ne va absolument pas arrêter à mi-chemin la construction de ses récifs. La Chine mènera ces travaux jusqu’au bout. »
  4. « On ne va absolument pas baisser la garde. Le nombre d’installations défensives sur ces récifs dépendent entièrement du degré de menace que nous subissons. Ceux qui pensent pouvoir nous faire plier par la démonstration de forces obtiendront un résultat opposé. »
  5. « On ne va absolument pas abandonner l’effort de résoudre ces différends par la paix. On privilégiera les négociations dans un cadre réglementé. »

Vous pouvez retrouver le reste de ses déclarations sur cet article de l’agence Xinhua.

La télévision chinoise CCTV a diffusé aussi un reportage sur cette rencontre entre les deux hommes –

Durant sa visite, l’Admiral John Michael Richardson se rendra à une base navale de la flotte du Nord et montera à bord du porte-avions 16 Liaoning.

Militaire

Le blog officiel de l’armée de l’air chinoise avait diffusé il y a deux jours une photo qui montre un bombardier H-6K en train de survoler le récif de Scarborough.

L’information a été confirmée le 18 Juillet par le porte-parole de l’armée de l’air chinoise, qui annonce par ailleurs la normalisation de patrouille des forces aériennes chinoises en mer de Chine méridionale.

Il précise que des avions de chasse, des AWACS, des avions de patrouille maritime ainsi que des ravitailleurs vont progressivement patrouiller au-dessus de toute la mer de Chine méridionale.

Par ailleurs, après 7 jours d’exercice naval d’envergure autour des îles Paracels en mer de Chine méridionale début Juillet, la marine chinoise prévoit deux autres exercices navals autour de l’île de Haïnan.

Les domaines maritimes seront fermés du 19 au 21 Juillet à l’Est de l’île, et du 20 au 22 au Sud de la base naval Yalong.

Exercice naval du 19 au 21 Juillet à l'Est de Haïnan, et du 20 au 22 au Sud de l'île

Exercice naval du 19 au 21 Juillet à l’Est de Haïnan, et du 20 au 22 au Sud de l’île

A noter qu’il y a 2 ans le porte-avions chinois 16 Liaoning avait déjà participé à un exercice naval qui se trouve dans une zone à l’Est situant quasiment au même endroit.

Construction & Exploration

Pour ceux qui ont suivi mes articles, vous savez déjà que les deux aérodromes, l’un au récif Mischief et l’autre au récif de Subi, sont inaugurés depuis le 13 Juillet.

La couverture des 7 récifs chinois aux Spratleys par le réseau 4G est également activée depuis le 15, alors que l’annonce du début de l’assemblage de centrale nucléaire flottante en partie destiné aux récifs en mer de Chine méridionale a été faite la veille au soir.

On apprend aujourd’hui que les opérations de remblaiement au récif Mischief ont démarré exactement au 16 Janvier 2015, et sont terminés le 30 Juin de la même année.

Un total de 32 navires spécifiques a été mobilisé, pour créer une surface artificielle de 5,66km². La protection de la nouvelle terre a nécessité la construction d’une digue bétonnée de 25,7km de long.

Côté exploration maritime, le vaisseau mère « Zhang Jian » est arrivé en mer de Chine méridionale le 17 Juillet. Ce navire hébergera le submersible d’expédition « Rainbow fish » qui est conçu pour atteindre 10 000m de profondeur.

« Zhang Jian » va y mener des explorations sous-marines avec le premier prototype de « Rainbow fish ». On peut voir à quoi ressemble ce vaisseau mère dans cette vidéo de CCTV :

L’affaire à suivre.

Henri K.

Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT