Type 901 : 1er ravitailleur de porte-avions chinois admis au service actif

Désormais, les porte-avions chinois peuvent être ravitaillés à la mer grâce au premier pétrolier ravitailleur de classe Type 901, admis au service actif ce vendredi 1er Septembre à Guangzhou.

Conçu par l’Institut 708, un des bureaux d’études du groupe CSSC spécialisé dans la conception des navires auxiliaires, ce « navire de ravitaillement général » dans la classification de la marine chinoise déplace 27 000 tonnes à lège et près de 50 000 tonnes pleine charge, faisant de lui le plus grand ravitailleur jamais construit pour la marine chinoise.

Le bâtiment est affecté, à priori, à la flotte du Nord mais la présence du commandant de la marine du Commandement de théâtre du sud lors de la cérémonie suggère que ce premier Type 901 pourrait aussi servir les navires de guerre de la flotte du Sud chinoise.

Type 901

Au chantier naval GSI de Guangzhou, le 1er bâtiment de classe Type 901 a été admis au service actif.

Si on supposait jusqu’ici que le Type 901 est conçu pour ravitailler un groupe aéronaval autour de son porte-avions, il n’y a plus aucun doute aujourd’hui sur cette capacité puisque le communiqué officiel de l’armée chinoise mentionne clairement ce point, en plus de pouvoir accompagner les flottilles en missions « haute mer ».

Pour ce faire, le Type 901 est doté de quatre postes latéraux à bâbord et trois à tribord pour le transbordement, plus un poste en flèche pour le ravitaillement en fluide liquide par l’arrière du navire.

Cette configuration asymétrique est justifiée par le fait que le porte-avions est ravitaillé par le côté tribord, où il réceptionne ses ravitaillements liquides et frets solides.

On remarque par contre qu’il n’y a que deux postes de transfert de charge lourde sur le Type 901, soit trois fois moins que la classe Supply de l’US Navy, alors que ces deux ravitailleurs ont sensiblement la même taille et la même dimension.

Ceci pourrait être expliqué par le fait que les trois porte-avions chinois – un en service, un en cours d’agencement et un en préparation – sont plus petits que ceux de la Navy. Il en résulte donc que les besoins en charge solide comme les munitions seraient également moins importants.

Comme ce que nous avons précisé l’an dernier dans le dossier « Type 901 : le pétrolier-ravitailleur pour les porte-avions« , la particularité du Type 901 par rapport aux pétroliers ravitailleurs de l’ancienne génération en service dans la marine chinoise, comme le Type 903, Type 905 et Type 908, réside dans son système de soutien logistique sophistiqué, lui permettant de calculer en temps réel, via les liaisons de données trans-armées, la consommation et aussi le stock en tout genre des navires se trouvant sous son affectation. Le système propose alors automatiquement des plans de ravitaillement optimisés en fonction des missions à effectuer et des conditions en mer.

Les photos prises lors de la cérémonie d’admission au service actif de 965 Hulunhu confirment, en revance, la dégradation des armements par rapport à la configuration initiale, un scénario que nous avons également évoqué à plusieurs reprises.

En effet, lorsque le projet a été lancé en deuxième moitié 2011, il avait été prévu d’équiper les navires avec le CIWS H/PJ-11 de cadence 10 000 coups/min et le CIWS à missile HQ-10, tous deux capables d’intercepter des missiles assaillants volants à une vitesse de Mach 4.

Or, aujourd’hui ce premier Type 901 n’est équipé que de H/PJ-13, un autre CIWS chinois « Low End » de l’ancienne génération, et le HQ-10 semble être tout simplement absent, même s’il y a toujours l’emplacement prévu.

Avec l’admission au service actif de Hulunhu, la marine chinoise a introduit, en 2017, pas moins de douze nouveaux navires dans ses rangs, soit près de 100 000 tonnes d’acier frais. Quant à la suite du projet Type 901, le deuxième bâtiment est en cours d’agencement au chantier naval GSI, son admission au service actif pourrait avoir lieu d’ici 2018, c’est à dire un an avant l’entrée en service du deuxième porte-avions chinois.

ClasseN° CoqueNomCatégorieTonnageDate d'admission
Type 815A856KaiyangxingSIGINT6 0002017-01-11
Type 056A513EzhouCorvette ASW1 3402017-01-18
Type 052D117XiningDestroyer7 0002017-01-22
Type 744ADong Biao 265Logistique2 0002017-01-23
Type 92783Qi JiguangNavire-école9 0002017-02-21
Type 056A514LiupanshuiCorvette ASW1 3402017-03-31
Type 056A518YiwuCorvette ASW1 3402017-04-xx
Type 054A536XuchangFrégate4 0532017-06-23
Type 054A539WuhuFrégate4 0532017-06-29
Type 056A520HanzhongCorvette ASW1 3402017-07-11
Bei Tuo 739Remorqueur Hauturier6 0002017-07-20
Type 901965HulunhuPétrolier Ravitailleur50 0002017-09-02

A suivre.

Henri K.

 

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comment
  • Je signale une mot oublié dans la phrase suivante :

    Or, aujourd’hui ce premier Type 901 n’est….. équipé de H/PJ-13, un autre CIWS chinois « Low End » de l’ancienne génération.

LEAVE A COMMENT