Type 055, Type 056, Type 910… Ces nouveaux navires chinois mis à l’eau en silence

Cela fait maintenant un peu plus de deux mois qu’il n’y a eu aucune information,  publiée de manière officielle du moins, sur la mise à l’eau de nouveaux navires pour la marine chinoise, une silence qui ne reflète bien sûr pas la réalité puisque pas moins de cinq nouveaux bâtiments de surface – dont le 2e grand destroyer Type 055 et deux corvettes Type 056A – ont été lancés dans quatre chantiers navals différents en Chine entre début Mars et fin Avril.

Le tableau en bas fait un état des lieux non exhaustif sur le lancement des navires chinois depuis ce début d’année :

ClasseN° SérieN° CoqueNomCatégorieTonnageDate de mis à l'eau
Type 0716Bâtiment de débarquement25 0002018-01-20
Type 815A8SIGINT6 0002018-02-03
4Remorqueur6 0002018-02-xx
Type 056A (?)44 (?)BazhongCorvette ASW1 3402018-03-02
Type 056A (?)45 (?)Corvette ASW1 3402018-03-17
Type 927 (?)2Catamaran Mesure Acoustique5 0002018-03-xx
Type 0552Destroyer12 0002018-04-29
Type 9104 (?)Banc d'essais6 000 (?)2018-04-30

Les premiers qui ont été mis à l’eau récemment sont deux corvettes Type 056, l’une au chantier naval Huangpu début Mars et l’autre au chantier naval Hudong, de Shanghai, le 17 Mars. Il s’agit du 44e et 45e de classe sur un total d’une soixantaine de bâtiments commandés en tranche par la marine chinoise depuis le 12e plan quinquennal (2011-2015).

On ignore pour le moment si les deux nouveaux navires sont de la version de base Type 056, ou la variante de lutte anti-sous-marine Type 056A, mais si l’on croit au dernier suivi où la quasi-totalité de nouvelles coques construites sont pour l’ASW, on peut raisonnablement penser que la tendance va continuer.

Après une petite pose en 2017 avec seulement trois Type 056 lancés, contre 8 en 2012, 10 en 2013 ou encore 9 en 2016, la cadence de production de cette classe de navire dédiée à la défense côtière et la protection des intérêts maritimes (ZEE…) pourrait être reprise légèrement cette année, mais cela reste à confirmer.

Les corvettes passées vient désormais un navire un peu particulier, qui, selon un ancien officier technique de la marine chinoise, serait conçu spécifiquement pour la chasse des sous-marins. Il s’agit du deuxième catamaran Type 927, lancé courant Mars au chantier naval Wuchang situé au centre de la Chine.

Très peu de détails sur cette classe de catamaran à configuration SWATH n’a été communiqué jusqu’à présent, ni même son déplacement standard, mais on pense qu’il est proche de l’USS Impeccable donc avoisine les 5 000 tonnes.

Mais s’il y a un navire qui attire les regards de tout le monde, parmi tous les nouveaux bâtiments mis à l’eau ces deux derniers mois, c’est bien le deuxième exemplaire du destroyer Type 055.

C’est à partir du samedi 28 Avril que les spotteurs Shanghaïens commencent à signaler le lancement imminent de ce bâtiment de guerre de près de 12 000 tonnes, le plus grand navire de premier rang jamais construit pour la marine chinoise, au chantier naval Jiangnan Changxing.

Le bâtiment mis à l’eau un jour après va rejoindre désormais sa jumelle lancé il y a un an, au même chantier naval, et suivi par deux autres coques en construction actuellement dans un autre chantier naval chinois au Nord, celui de Dalian, où le 2e porte-avions chinois y est également construit.

Et les images aériennes montrent que deux autres Type 055, en état de blocs et de modules en ce moment, ont déjà été mis sur cale dans ces deux chantiers navals, portant le nombre connu de cette classe de nouveau destroyer chinois à six, au minimum. Leur mise à l’eau pourrait être envisagée d’ici fin 2019.

Pour finir, le dernier navire de la marine chinoise qui a été lancé est un bâtiment servant comme banc d’essais d’armements et d’équipement, connu à priori sous la référence de classe Type 910.

Construit au chantier naval Wuhu à l’Est de la Chine, la cérémonie de découpe de la première tôle du navire a eu lie le 11 Mai 2017 en présence des responsables de plusieurs centres d’essais navals de la marine chinoise, ainsi que de l’Institut 708 responsable de sa conception, et du CINF, un institut chinois spécialisé en métallurgie non ferreuse.

Selon certaines sources en Chine, ce nouveau Type 910 servirait à des tests de « projets spécifiques » et rejoindra une flotte assez conséquente de navires bancs d’essais chinois, composée de deux Type 909 / Type 909A pour les essais d’équipements de surface (radars, systèmes de missile…), et de deux Type 910 existants pour les tests de systèmes d’arme sous-marins.

On pense que ce nouveau Type 910 devrait déplacer environ 6 000 tonnes.

Type 055

Le navire 91041, de Type 910, a été mis à l’eau le 30 Avril au chantier naval Wuhu (Photo : haohanfw)

Henri K.

Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT