Sous les montagnes se cachent des missiles…

Dans l’organisation des forces des fusées chinoises, anciennement appelées le « Second corps d’artillerie », il existe une brigade un peu particulière. Leurs armes principales ne sont ni les missiles ou les ogives nucléaires, mais des pelles, du béton et des explosives.

Le réseau souterrain chinois estimé par les Etats Unis (Source : The Washington Post)

Depuis la fin des années 70′, des dizaines de milliers de soldat de cette brigade ont construits un vaste réseau de silos, de tunnels et de fortifications, qui s’étale sur plusieurs milliers de kilomètre sous les montagnes, aux quatre coins de la Chine, pour abriter les missiles balistiques et les armes nucléaires du pays.

Ce programme stratégique prioritaire a plusieurs noms, mais le plus connu de tous est celui de « la grande muraille souterraine ». Des documents déclassés ont parlés du fond de certains silos de lancement qui se trouve à près de 100 mètres sous les roches.

Et près de 40 ans après le lancement du projet, les travaux sont toujours en cours, en tout cas c’est ce qu’elles laissent penser plusieurs vidéos diffusées récemment sur la chaîne militaire de la télévision locale CCTV-7, dont celle s’en suit.

En effet, les journalistes de la chaîne ont pu entrer dans l’un des sous-réseaux qui est actuellement en construction, même durant la période du Nouvel An chinois. Pour des raisons évidentes de confidentialité, le lieu exact des travaux n’a pas été dévoilé, mais le commentateur indique qu’il s’agit du sud de la Chine. On peut le constater également par rapport à la végétation et l’habillement des personnes filmées.

Les vidéos en soi ne sont pas particulièrement intéressantes, on y voit les techniciens, parfois de torses nu étant donné la chaleur qui se dégage lors de la solidification du ciment, qui travaillent pour construire des tunnels de taille différente.

Mais si on se base sur deux éléments révélateurs qui ont été évoqués dans ces reportages, on pense que l’endroit est conçu pour héberger les missiles balistiques mobiles.

Le premier élément s’agit d’une « salle des essais qui peut contenir des missiles en érection » apparue vers 02 min 00 de la vidéo. Si nous utilisons le camion malaxeur du béton qui mesure en général 4 mètres de haut comme objet de référence, la hauteur de la salle fait effectivement près de 14 mètres, suffisant pour qu’un TEL de MRBM de type DF-16 ou DF-21, voir d’un ICBM DF-31, se tient debout à l’intérieur.

Missiles

La salle des essais pour les missiles balistiques en érection (Source : CCTV)

Ensuite, vers 03:07 de la vidéo est apparue « la chambre de diffusion« , également en plein travaux. Le commentateur souligne à ce moment l’importance de cette pièce, qui sert à « réduire la puissance des armes d’ennemi« . On pense donc qu’il s’agit d’un réseau de chambres et de tunnels pour canaliser et réduire l’onde de choc généré par les explosions des armes d’assaillant.

Pour finir, bien que les reportages télévisés ne précisent pas l’endroit exact où ils ont été tournés, mais étant donné les indices révélés et la localisation actuelle des sites de lancement des forces des fusées chinoises, on suppose qu’il s’agisse soit de la Base n°53 basée à la province de Yunnan qui est dotée des DF-21, ou de la Base n°55 stationnée au sud de la province de Hunan. L’une comme l’autre se trouvent dans des régions montagneuses.

Les sites de lancement connus de la Base n°53 et de la Base n°55.

Si les éléments indiqués dans les vidéos sont exacts, on penche tout de même vers l’hypothèse qu’il s’agisse d’une partie de « grande muraille souterraine » pour la Base n°53, surtout quand on sait que certaines brigades de cette base sont désormais dotées de DF-21D, le missile balistique anti-navire, dont la portée à partir de ses sites couvre environ la moitié de la mer de Chine méridionale.

A suivre.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comment
  • Quand le béton va, tout va 🙂
    Mais, une syllabe à rajouté : On peut le constater également par rapport à la végétation et l’habille »….ment… » des personnes filmées.

LEAVE A COMMENT