Six bombardiers H-6K en vadrouille près de Tokyo

Selon les plusieurs sources deux côtés, six bombardiers chinois H-6K se sont approchés des côtes est japonaises, ce jeudi 24 Août, avant de faire demi tour à environ 550 km de Tokyo.

Si les sorties chinoises de la première chaîne d’îles sont devenues de plus en plus fréquentes ces derniers temps, cette nouvelle manœuvre de l’armée de l’air chinoise reste tout de même inhabituelle. En fait, il s’agit de la première fois que les forces aériennes chinoises longent la côte est de l’archipel japonais, et arriver aussi près de la capitale du Japon.

Bien que les H-6K, visiblement non armés d’après les photos, ne sont pas entrés dans l’espace aérien japonais, mais ils ont effectivement pénétré dans la zone d’identification de la défense aérienne (ADIZ) du Japon. Les avions de chasse japonais ont donc décollé pour escorter les bombardiers chinois.

Si nos données sont exactes, les H-6K ont parcouru pas moins de 4 500 km au total dans cette mission.

Et le ministre japonais de la Défense Itsunori Onodera n’a pas manqué de rappeler son inquiétude lors de la conférence de presse régulière qui s’est tenu vendredi : « C’est la première fois que les appareils militaire chinois empruntent cette trajectoire de vol. Nous avons déjà exprimé notre préoccupation par la voie diplomatique. »

Jusqu’à présent, les aéronefs militaires chinois concentraient surtout leurs activités au-dessus de la mer de Chine orientale, où le gouvernement chinois a instauré aussi leur propre ADIZ, d’ici s’ajoutent quelques tournées autour de l’île de Taïwan dont le nombre augmente de manière significative ces derniers temps. Le rapport officiel de l’Etat major japonais montre également quelques survols chinois en mer du Japon, passant par le détroit de Tsushima, situé entre la péninsule de Corée et l’archipel japonais.

1ère chaîne d'îles

En rouge, les vols d’appareils chinois en 2016 et en orange, ceux des appareils russes (Image : 統合幕僚監部)

Mis à part cette nouvelle route aérienne des bombardiers H-6K dans ce vol « inédit », on remarque également le changement d’attitude dans la communication de l’armée chinoise.

En effet, cette dernière ne communique que rarement sur les activités de ses forces aériennes, notamment celles qui franchissent la première chaîne d’îles, et laisse souvent la parole à l’armée taïwanaise et japonaise pour révéler ses sorties avant de commenter par la suite.

Or, cette fois-ci, c’est l’armée de l’air chinoise qui a communiqué en premier lieu, en publiant sur son compte Weibo (une sorte de Twitter à la chinoise) une photo de l’un des six bombardiers H-6K qui était en train de voler près de l’archipel japonais, alors que le rapport japonais est arrivé beaucoup plus tard dans la soirée.

Le soir du 24 Août, le journal militaire de 20h de la chaîne CCTV-7 mentionne à son tour la « normalisation » des sorties de la première chaîne d’îles par l’armée de l’air chinoise, dont le nombre est passé de « 4 fois en 2015 » à « plusieurs fois par semaine » aujourd’hui.

« Nous avons rencontré beaucoup d’obstructions et de perturbations lors de ces missions », précise SHEN Jin Ke, général de brigade aérien et porte-parole de l’armée de l’air chinoise, dans son discours, « mais nous allons continuer à sortir et multiplier nos vols. »

On ignore encore si ce nouveau vol des H-6K est en lien avec le très récent exercice bilatéral nippo-américain, où deux bombardiers B-1B de l’US Airforce et des chasseurs F-15J de la JASDF ont manœuvré ensemble au-dessus des îles Senkaku / Diaoyu. Mais on n’exclut pas la possibilité que l’armée chinoise reproduise le même chemin que pour les environs du Taïwan et rajouterait d’autres types d’appareil militaire – comme les avions de guerre électronique, les chasseurs et les ravitailleurs – dans les prochaines sorties vers la côte est du Japon.

A suivre.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comments

LEAVE A COMMENT