Qui a sauvé le cargo Tuvaluan dans le Golfe d’Aden ?

Selon plusieurs communiqués officiels de l’armée chinoise, la 25ème flottille d’escorte anti-piraterie a mené une opération de sauvetage dans le Golfe d’Aden, le 9 Avril tôt dans la matinée, pour porter secours à un navire cargo des Tuvalu et ses 19 membres d’équipage.

Tout commence le 8 Avril vers 17h lorsque la 25ème flottille d’escorte anti-piraterie chinoise a reçu une communication de l’UKMTO (United Kingdom Maritime Trade Operations), indiquant que le vraquier Tuvaluan OS35 a été détourné par un nombre incertain de pirates, au Nord-Ouest de l’île de Socotra.

Le commandement de la flottille chinoise a dépêché l’un des ses trois navires de guerre, la frégate 569 Yulin de Type 054A, vers le lieu de l’incident et en a informé les autres forces navales déployées dans le Golfe d’Aden.

La frégate chinoise est arrivée sur place le 9 Avril vers 00h10, et a d’abord procédé à l’inspection autour du cargo détourné à l’aide d’un hélicoptère et des instruments infrarouges. La communication avec l’équipage Tuvaluan a également été établie.

Plusieurs navires de guerre de nationalité différente sont arrivés peu après autour du cargo – parmi lesquels comptent les bâtiments américains, italiens, indiens et pakistanais – d’après le reportage télévisé de la chaîne militaire étatique CCTV-7.

Sous la couverture d’un hélicoptère Z-9D, 16 hommes des forces spéciales de la marine chinoise ont débarqué sur l’OS35 dans la matinée et ont libéré les 19 membres d’équipage du cargo, qui se sont réfugié dans la chambre de survie depuis une dizaine d’heures.

Aucune trace des pirates n’a été repérée après la fouille du navire par les forces spéciales chinoises, mais des traces de balle et d’incendie ont été relevée.

Escorté par la frégate chinoise, le vraquier est arrivé enfin au port d’Aden le 11 Avril à 10h40 heure locale. La marine chinoise avait laissé 8 hommes des forces spéciales et un interprète à bord pour la protection rapprochée du cargo.

Il est à noter que cette opération de sauvetage a aussi été sujet d’un incident médiatique entre la Chine et l’Inde. En effet, le ministère indien de la Défense a publié un communiqué le 9 Avril dans l’après-midi, précisant que 4 navires de guerre de la marine indienne avaient également porté l’assistance, notamment par l’envoi d’un hélicoptère pour mener la reconnaissance au-dessus du cargo Tuvaluan et fournir la couverture aérienne aux forces spéciales chinoises, dans le cadre d’une « opération commune ».

Interrogé par un journaliste indien pour savoir pourquoi aucun communiqué chinois n’a mentionné la participation de la marine indienne, lors d’une conférence de presse hebdomadaire à Pékin, le porte-parole du ministère chinois des affaires étrangères a simplement répété le déroulement de l’opération, tel qu’il se trouve dans les communiqués de l’armée chinoise, tout en précisant que la Chine a toujours adopté une attitude positive sur les collaborations internationales de la lutte anti-piraterie.

Cette réaction a provoqué immédiatement la colère des médias indiens, mécontents que l’effort de leur marine a été ignoré par les Chinois.

Golfe d’Aden

L’un des 4 bâtiments indiens à côté du cargo Tuvaluan (Photo : Indian Ministry of Defence)

Alors que s’est-il réellement passé ?

Sur la vidéo diffusée par CCTV-7 qui montre une partie de l’opération de sauvetage, on peut effectivement voir la silhouette d’un autre navire à côté du cargo vers 01:29. Mais la prise de vue est trop près et le champ de vision n’est pas assez large, donc on ne peut pas dire avec certitude si oui ou non qu’il s’agit d’un bâtiment de la marine indienne au moment de l’assaut. On devrait peut-être attendre des informations tiers pour en savoir plus.

Mais en attendant, les chiffres de la marine chinoise indiquent une reprise des activités de piraterie dans le Golfe d’Aden. Depuis le début du mois d’Avril, plusieurs navires civils ont déjà été attaqués par les pirates, dont deux ont été détournés.

Au même jour de l’incident du vraquier Tuvaluan, la flottille anti-piraterie chinoise a dû faire décoller un hélicoptère pour expulser 8 bateaux présumés pirates, qui ont tenté de s’approcher certains cargos Hong Kongais en cours de transit dans la région.

La 25ème flottille d’escorte anti-piraterie chinoise est partie de la Chine le 17 Décembre 2016 avec 700 membres d’équipage. Elle est composée de deux frégates Type 054A, 568 Hengyang et 569 Yulin, ainsi que le pétrolier ravitailleur 963 Honghu de Type 903A. Leur mission dans le Golfe d’Aden prendra fin prochainement et sera relayée par la 26ème flottille qui est actuellement en transit.

A suivre.

Henri K.

Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comment

LEAVE A COMMENT