Premier essai de largage d’un drone cargo chinois

La jeune pousse chinoise Tengden (腾盾科技), spécialisée en développement des drones et créée il y a à peine deux ans, continue à faire parler d’elle en faisant réaliser le premier essai de largage des fournitures d’urgence en Chine par son drone TB001 « Scorpion à double queue ».

Le test a été mené pour le compte du géant chinois SF Express, deuxième plus grand acteur de logistique et de livraison du pays après la Poste de Chine, en basant sur un cas d’utilisation réel de Huawei Technologies, un autre géant chinois en télécommunication. Le scénario simule la livraison rapide des fournitures de réparation d’urgence par un drone, pour une station de relais au sol qui a subi des dégâts à la suite d’une catastrophe naturelle, et que les matériels nécessaires ne pouvaient pas être acheminés par la voie terrestre.

Le drone de près de trois tonnes s’est décollé le 26 Décembre d’un aéroport à Yunnan, une province très montagneuse au sud-est de la Chine. Après trente minutes de vol, le « Scorpion à double queue » est descendu à trois cents mètres d’altitude avant de larguer un pod cargo spécialement conçu pour le parachutage. Les personnels de Huawei ont ensuite récupéré le colis au sol puis procéder à la « réparation ».

A noter que le vice-président de SF Express, LI Dong Qi (李东起), qui est également responsable des activités aériennes et d’une nouvelle filiale de livraison par drone du groupe, a assisté à cet essai. Il indique que les drones cargos vont prendre une proposition de plus en plus conséquente dans la flotte aérienne de l’entreprise, et que d’autres drones de capacité dépassant une tonne verront le jour rapidement.

Avec une première base d’acheminement et de livraison par drone installée à la province de Sichuan, LI prévoit de mettre en place un réseau de distribution « dronisée » pour atteindre en moins de 36 heures l’ensemble des villes chinoises de troisième rang ¹ et en dessous. Pour cela le réseau s’appuiera essentiellement sur trois catégories de drone cargo – « de ligne » d’une capacité de plusieurs tonnes, régional de classe une tonne et terminal jusqu’à quelques dizaines de kilo – un peu à l’image de la segmentation du transport aérien.

Drone

Un drone en train de livrer des médicaments à un village reculé en Chine

Le drone TB001 utilisé dans cet essai est conçu par Tengden en treize mois. Il mesure 10 mètres de long, 20 mètres d’envergure et capable de transporter jusqu’à 1 200 kg de charges utiles. L’engin qui a réalisé son premier vol en Septembre cette année peut décoller et atterrir en mode autonome, en « un clic » selon le communiqué de l’entreprise, et atteindre une vitesse de 250 km/h et un plafond de 6 000 mètres. Son autonomie en vol est donnée à 3 000 km.

Mis à part les deux drones MALE TB001 et TA001 de plus petite taille, ainsi que deux hélidrones armés, Tengden a aussi présenté un projet de drone cargo d’une capacité de 20 tonnes. Propulsé par huit réacteurs et conçu visiblement avec un double fuselage, sa configuration est proche du Stratolaunch, un avion porteur pour les lancements spatiaux, mais aucun calendrier n’est clairement communiqué à ce jour.

Drone

Le nouveau projet de drone cargo d’une capacité de 20 tonnes de Tengden (Photo : 铁背心)

Henri K.

 

¹ – Les villes chinoises sont catégorisées par rang. Les métropoles comme Pékin, Shanghai, Chengdu, Xi’an…etc font parties des 19 villes de premier rang. La Chine compte à ce jour 70 villes de troisième rang, 90 de quatrième rang et 129 de cinquième rang.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT