Un pilote aéronaval de J-15 tué à l’entraînement

Les médias étatiques chinois ont annoncé il y a deux jours la mort d’un pilote aéronaval de J-15 lors d’une simulation d’appontage au sol.

Le communiqué indique que l’accident a eu lieu le 27 Avril 2016 à 12h59. Le capitaine de corvette ZHANG Chao était en entrainement au centre de formation des pilotes aéronavals de Xingcheng, à bord de son avion de chasse J-15.

Le capitaine de corvette ZHANG Chao avec son J-15

Le capitaine de corvette ZHANG Chao avec son J-15

Lors d’une simulation d’appontage, une panne de la commande de vol électrique de l’avion s’est produite soudainement quand le train touche le sol. ZHANG n’est pas parvenu à corriger et s’est gravement blessé après l’éjection. Il est finalement décédé des suites de ses blessures.

Né en Août 1986, ZHANG est entré dans l’armée de l’air chinoise en 2004, il s’est intégré à la marine suite à sa demande, et s’occupait du poste de chef d’escadron de son unité avant l’accident.

Avant de devenir pilote aéronaval de J-15, ce capitaine de corvette chinois volait sur le J-11BH depuis Mars 2013. Il était basé au Sud dont une partie de temps en mer de Chine méridionale. Il a à son actif plusieurs expériences réussies à expulser les avions de chasse et de reconnaissance étrangers au-dessus des récifs contrôlés par la Chine.

Jusqu’à son accident, ce pilote à priori confirmé a déjà volé sur 8 différents types d’appareil et a plus de 1 000 heures de vol au compteur.

Une hypothèse de l’accident de J-15

Nous n’avons pas encore de détails d’investigation de l’accident, mais le peu de description laisse penser qu’au moment de « l’appontage », la CDVE de J-15 aurait connu une panne et augmente soudainement l’AoA de l’appareil – le texte dit que ZHANG avait poussé sur la manche pour tenter de corriger le comportement de l’avion.

On peut imaginer donc la scène suivante :

Le train du J-15 se pose au sol alors que la CDVE fait augmenter violemment l’assiette de l’avion, qui se trouve maintenant quasiment perpendiculaire au sol. ZHANG pousse sur la manche pour faire baisser l’AoA de son avion, en vain. Quand il s’est éjecté, au lieu de partir vers le haut, il est parti en arrière, parallèle au sol…

Un nouvel article de l’agence Xinhua publié le 31 Juillet confirme cette hypothèse – le pilote a tenté de corriger le comportement de l’avion pendant 4,4 seconds, avant de s’éjecter alors que l’AoA de l’avion dépassait déjà les 80°. Et un autre article du site de l’armée chinoise précise que le pilote avec son siège éjectable s’est projeté contre le sol et le parachute n’était pas tout à fait ouvert. Tout ceci montre que l’éjection de ZHANG était faite bien parallèle au niveau de sol.

La force de l’éjection a repoussé l’avion à plat, ce qui explique pourquoi on a cette trace à côté d’une piste d’appontage à Xingcheng, qui suggère qu’un appareil est sorti de piste par ici. L’image de satellite date du 20 Juin 2016 alors que celle du 13 Janvier 2016 n’a montré aucune trace comme celle-ci au même endroit –

Trace de sorti de piste à Xingcheng

Trace de sorti de piste à Xingcheng

On peut peut-être voir un peu mieux ce scénario sur cette vidéo où un Su-33 a loupé son appontage de manière similaire mais le pilote russe est parvenu à faire redécoller l’avion au lieu de tenter la correction –

C’est peut-être comme ça qu’on voit la différence de l’habitude chez un pilote « au sol » et un pilote aéronaval confirmé ?

Quoiqu’il en soit, les éléments montrent que les J-15 sont toujours en vol – le nouveau texte de Xinhua indique que les J-15 ont repris le vol le 16 Juin, donc à priori l’avion n’est pas remis en cause. Des rumeurs parlent d’un problème plutôt côté hardware mais c’est à confirmer.

Henri K.


Mis à jour du 31 Juillet 2016 :

D’après une nouvelle vidéo publiée par la marine chinoise, au moment de l’éjection, l’AoA de l’avion de ZHANG Chao a atteint les 107°, alors que le J-15 était au niveau de sol et sa vitesse devrait avoisiner les 240km/h (vitesse d’appontage).

Les conditions sous lesquelles ce capitaine de corvette s’est éjecté étaient bien pire que ce que j’ai décrit en haut.

Nous apprenons par ailleurs, dans les nouvelles vidéos publiées ce soir, que ce vol aurait dû être le dernier vol « au sol » de ZHANG avant que la nouvelle promotion des élève-pilotes aéronavals, dont il en fait partie, commence à apponter réellement sur le porte-avions 16 Liaoning.

Ceci montre que la priorité de la marine chinoise pour le moment est aussi d’accroître le nombre de ses pilotes aéronavals qualifiés, pour anticiper l’arrivée des nouveaux porte-avions.

ZHANG est père d’une fille de 2 ans, sa femme travaille également dans la marine chinoise.


Mis à jour du 1er Août 2016 :

Les photos de CNR (China National Radio) montrent que c’est le J-15 immatriculé 117, le 18ème de série, qui est à l’origine de l’accident.


 

Post Tags
Written by

<p>Et si la vision du monde est « biphasée » ? C’est ce que Henri a toujours cru, c’est également comme cela qu’il voit la Chine.</p> <p>Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l’Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.</p>

Latest comments
  • Normalement, les CDVE sont doublement ou triplement redondés, y compris au niveau des capteurs et des effecteurs. Donc sauf erreur de conception, une panne pendant l’appontage ne devrait avoir aucune chance de mener à la perte de l’appareil. Une panne sur quelque chose de non redondé est donc plus probable (moteur, gouverne …).

  • RIP pour le pilote.

LEAVE A COMMENT