Nouvel exercice amphibie de la marine chinoise en mer de Chine méridionale

L’armée chinoise vient de publier sur son site internet une nouvelle série de photos, montrant plusieurs bâtiments amphibies de la flotte du Sud en train de mener un exercice naval dans une zone maritime non divulguée officiellement.

L’analyse des éléments institutionnels suggère, toutefois, que la marine chinoise a manœuvré du 26 au 27 Mars près des îles Paracels, en mer de Chine méridionale. La zone de débarquement se situerait à environ 300 km de la côte vietnamienne.

On peut voir dans ces quelques photos deux navires de débarquement Type 071, déplaçant chacun plus de 20 000 tonnes, trois embarcations de débarquement sur coussin d’air Type 726 / Type 726A, ainsi que deux hélicoptères de transport navals Z-8J, naviguant en formation vers une île.

Contrairement à d’autres exercices de la marine chinoise de ce genre, il semblerait que les blindés amphibies ne fassent pas partie de la flottille cette fois-ci. Seuls les fusiliers marins se sont embarqué sur les LCAC chinois.

L’une de ces embarcations sur coussin d’air est immatriculée 3331, il s’agit donc d’un Type 726A, une version de Type 726 dotée de la propulsion indigène que nous en avions parlé dans le dossier « La Chine lance la production en série de son nouveau LCAC Type 726A« . A part les trois Type 726 équipés de turbine à gaz UGT-6000 ДМ71 et deux premiers Type 726A avec la turbine chinoise QC-70 dérivée du moteur turbofan militaire WS-10, les images satellites montrent qu’au moins quatre autres Type 726A sont en cours de construction au chantier naval Changxing Jiangnan de Shanghai.

Sachant que chaque navire de débarquement Type 071 peut embarquer trois Type 726 / Type 726A dans son radier, et que la marine chinoise est dotée de trois bâtiments de cette classe avec un autre en construction, la production de ce type d’embarcation va certainement continuer.

On remarque aussi dans les photos que les Type 071 ont effectué de l’appui-feu naval de surface dans la nuit, à l’aide de leur canon principal H/PJ-26 à 76 mm, indiquant ainsi que la marine chinoise a également simulé des manœuvres amphibies nocturnes.

Quant à l’endroit exact où cet exercice amphibie a eu lieu, la seule indication officielle que nous avons est qu’il s’est réalisé « fin Mars ».

Mais deux messages aux navigants aériens, les NOTAMs A0630/17 et A0634/17, suggèrent que les manœuvres de la marine chinoise se sont concentrées autour des îles Paracels.

A0630/17 NOTAMN
Q) ZJSA/QWMLW/IV/BO/W/000/492/1643N11202E017
A) ZJSA B) 1703251100 C) 1703251400
E) GUN FIRING WILL TAKE PLACE WI AN AREA BOUNDED BY:
N1650E11147-N1628E11204-N1637E11218-N1700E11201-N1650E11147
ALT:15000M.
F) SFC G) 15,000M AMSL

A0634/17 NOTAMN
Q) ZJSA/QWMLW/IV/BO/W/000/492/1630N11117E017
A) ZJSA B) 1703260700 C) 1703261000
E) GUN FIRING WILL TAKE PLACE WI AN AREA BOUNDED BY:
N1615E11108-N1615E11125-N1645E11125-N1645E11108-N1615E11108
ALT:15000M.
F) SFC G) 15,000M AMSL

Les deux zones maritimes (en jaune) où les manœuvres militaires ont eu lieu (Image : East Pendulum)

La zone à l’Est, situé près de l’île de Woody, le bastion chinois dans les Paracels – un archipel localisé au Nord de la mer de Chine méridionale – interdisait tout survol jusqu’à 15 000 mètres d’altitude de 19h00 à 22h00 heure de Pékin le jour du 25 Mars. Cette plage horaire correspond bien aux photos de nuit que nous avons vu en haut.

L’exercice de débarquement devrait donc avoir lieu le 27 Mars, représenté par l’autre zone située à l’Ouest, entre 15h00 et 18h00 heure local. Les fusiliers marins chinois se sont donc débarqués sur l’île de Money, une petite île de l’archipel qui se trouve à 300 km de la côte vietnamienne la plus proche.

Il est à noter que le moment que la marine chinoise a choisi pour lancer un tel exercice amphibie est un peu ambigu, car non seulement il se trouve dans une zone de la mer de Chine méridionale tombée aux mains des Chinois après leur victoire navale sur l’ancienne armée sud vietnamienne en Janvier 1974, mais il a surtout eu lieu dix jours après la rencontre à Pékin entre les hauts dirigeants de l’armée chinoise et le commandant en chef de la marine vietnamienne.

Les deux marines se sont notamment échangées sur les collaborations bilatérales, comme la patrouille commune dans le golfe du Tonkin par exemple. Phạm Hoài Nam, contre-amiral et commandant en chef de la marine vietnamienne, a indiqué à son homologue chinois que le Vietnam attache une grande importance aux relations amicales avec la Chine.

Ce nouvel exercice amphibie chinois à cet endroit en particulier de la mer de Chine méridionale est soit déjà prévu de longue date, ce qui n’est pas totalement impossible, ou alors une réaction immédiate à cette rencontre de haut niveau qui ne se serait peut-être pas très bien passée.

Il faudrait probablement lier cet événement, aussi, avec le fait qu’un navire d’espion américain, le T-AGOS 21 Effective, a « rôdé » plusieurs jours d’affilée à 65 km d’une base de sous-marins nucléaires chinoise, située au sud de l’île de Haïnan, depuis le 20 Mars.

Les va-et-vient du navire d’espion américain T-AGOS 21 Effective devant la base de sous-marins nucléaires chinois en mer de Chine méridionale.

C’est à cet endroit précis que les SNLE chinois Type 09IV partent en mission de dissuasion nucléaire dans l’océan Pacifique, avec la seule cible potentiel possible – les Etats Unis.

A suivre.

Henri K.

Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comments
  • Désolé si l’information suivante est déjà passé mais je suis tombé sur un article indiquant que le corps d’infanterie de marine chinois devrait passé de 20 à 100 000 hommes avec le transfert en autre de brigades de l’armée de terre :

    http://thediplomat.com/2017/03/china-is-building-a-100000-strong-marine-corps/

  • Petite faute de frappe je pense.

    « Contrairement à d’autres exercices de la marine chinois de ce genre »

    Cela serait plutôt la marine chinoise ?

    Il me semble que c’est mon premier commentaire sur ce site, donc merci pour votre site, il est bon de voir (En français) une rédaction hors du propos otanesque et politique.
    Nul besoin de mêler la politique quand on parle des programmes et matériels en développement.

LEAVE A COMMENT