Livreur Express à Okinawa : Missile MRBM DF-16

Une petite histoire : « J’ai entendu parler de DF-16 »

La première fois que j’ai entendu parler du missile balistique DF-16, si je me rappelle bien, c’était en début 2009.

Quelques personnes qui « connaissent du monde » ont parlé de 7 nouveaux types de missile balistique en développement, qui feraient parties de la phase II du Projet 995, un projet d’envergure qui a été lancé en Mai 1999 (d’où le nom de code 99-5) à la suite du bombardement de l’ambassade chinoise de Belgrade par l’OTAN.

Parmi ces 7 nouveaux types de missile balistique se trouveraient 2 missiles de DF-1x, 4 de DF-2x, 1 de DF-3x et 1 de DF-4x.

Aujourd’hui on peut assez aisément mettre un numéro dans ces X, mais à l’époque ils disaient que la seule chose qui est sûre, c’est que DF-16 et DF-27 en font partie.

2 années se sont passées sans qu’il y ait la moindre nouvelle de ce DF-16, jusqu’au jour du 17 Mars 2011, où TSAI De-Sheng, le directeur du Bureau de la sécurité nationale qui dirige ce service de renseignements taïwanais, confirme l’existence et surtout le déploiement du nouveau missile DF-16 devant un comité du parlement.

Il a également souligné le développement de l’ASBM DF-21D à la même occasion.

Devant les interrogations des députés, TSAI indique que DF-16 est un tout nouveau missile, « (peut aller) plus loin et plus puissant », et il est utilisé principalement comme l’armement A2/AD (Anti-Access/Area Denial), tout comme le DF-21D.

Il n’a pas voulu confirmer si le DF-16 est équipé de MIRV, mais indique que la portée du missile est supérieur à 800km.

D’autres officiers de renseignement taïwanais précisent à la presse que les informations autour de ce missile sont très rares. Ils présument que le missile est plus grand que le DF-15, avec une portée estimé entre 1 000 et 1 500km, et qui a pour cible principale les bases américaines à Okinawa.

Ces mêmes officiers ont également parlé de la capacité de manœuvre d’évitement de DF-15 après la rentrée atmosphérique, qui est spécifiquement conçue par rapport aux certains profils de vol des missiles MIM-104 Patriot (plus connu sous le nom de PAC-2), donc pour percer la défense anti-missile.

Première apparition en public de DF-16

En fait les officiers taïwanais n’avaient pas à présumer longtemps, puisqu’un jour plus tard, le 18 Mars 2011, la chaîne de télévision militaire chinoise CCTV-7 a diffusé une vidéo sur l’entraînement d’une brigade du Second corps d’artillerie dans un hall, qui simule artificiellement la condition pluviale.

A partir de 9min10 de la vidéo, on peut voir les soldats des forces des fusées chinoises qui travaillent autour de quelques TELs de transmission 10 x 8 ou 10 x 10, ainsi qu’un nouveau type de missile à la fin.

Son système de support hydraulique à l’arrière et la forme bi-conique du missile nous disent qu’il s’agit bien d’un nouveau missile assez différent de DF-11 et de DF-15 qu’on connaissait. Le système de support suggère également que le missile doit être lancé sur les pas de tir préparés.

Le reportage n’a pas précisé quel missile il s’agit, mais on a fait rapidement le lien avec le DF-16.

Cette vidéo montre que le missile est bien admis au service actif dans les forces des fusées chinoises, au moins depuis 2011. Le fait que les soldats s’entraînent sous la pluie artificielle nous dit qu’il est probablement déployé aux endroits humides. On pense notamment à la base n°52 dans la côte Est de la Chine, et à la base n°53 située à la province de Yunnan dans le Sud.

On peut avoir un premier aperçu des cibles prioritaires de ce missile à travers le schéma en bas, en supposant que sa portée n’est que de 1 500km en partant des unités de lancement de la base n°52 et n°53.

Portée 1 500km de DF-16

Portée 1 500km de DF-16

La base d’Okinawa est la plus grosse base militaire américaine au Japon. 2/3 des effectifs sont basés là-bas, soit environ 20 000 hommes. Cette base a été pendant longtemps la cible prioritaire des DF-2A avec tête nucléaire, et aujourd’hui les têtes conventionnelles de DF-16 semblent les avoir remplacés.

Il n’est donc pas étonnant que les internautes appellent le DF-16 le livreur express pour Okinawa. On retrouve le même genre de surnom « livreur express de Guam », « livreur express de Seattle » ou encore « livreur express de Washington ».

Je vous laisse retrouver par vous-même le modèle de missile balistique qui correspond à chacun de ces cas.

Quelques photos, mais pas plus…

Depuis cette première apparition, aucun élément de DF-16 n’a été communiqué officiellement. On sait simplement que ce MRBM à ergol solide est conçu par Sanjiang CSSG du groupe aérospatial CASIC au début des années 2000′. CSSG est le concepteur de DF-11 et détient également l’un des trois principaux fabricants de TEL chinois – Wanshan Special Vehicle Co.,Ltd.

Couvert de protection du missile DF-16

Couvert de protection du missile DF-16

D’ailleurs le TEL de DF-16 serait un variant de WS2500, qui est utilisé par les DF-21C et DF-21D.

Quelques photos ont « fuités » tout de même sur l’internet entre 2012 et 2014, parmi lesquelles trois sont les plus représentatives.

La première est d’une coque qu’on peut voir à droite. J’ai longtemps pensé qu’il s’agit d’une coiffe un peu étrange d’une fusée ou d’un autre missile étant donné sa largeur.

Ce n’est que plus tard quand j’ai eu d’autres photos de DF-16 que je m’aperçois qu’il s’agit du couvert de protection du missile.

Contrairement à DF-11 où le missile est directement exposé à l’environnement extérieur, ou à DF-15 qui a un couvert 2 pièces qui s’offre au milieu, le DF-16 est entièrement protégé sous ce couvert que certaines sources disent qu’il est fabriqué de manière intégrale.

Le fait que le missile soit mis sous meilleure protection indique qu’il est probablement plus sensible à la variation de l’environnement extérieur, et que le mode de lancement est toujours à chaud et non éjection à froid.

Les deux photos suivantes montrent la disposition du TEL et du missile ainsi que le lancement –

On en déduit donc qu’avant le lancement, le couvert devrait être ouvert vers la gauche.

Sous l’ombre des autres…

Officiellement, le DF-16 a été présenté au grand public le 3 Septembre 2015 lors de la parade militaire pour célébrer le 70ème anniversaire de la victoire contre l’invasion japonaise.

8 missiles DF-16 ont défilé devant toute la Chine, derrière les 8 missiles SRBM DF-15B. Les commentaires officiels précisent que ce sont deux types de missile à courte-moyenne portée, pour effectuer des frappes conventionnelles de précision.

On peut voir leur passage devant la porte Tian’anmen à partir de 1:16:10 de cette vidéo –

Pour moi, cette première présentation officielle vit finalement un peu sous l’ombre des autres missiles dont l’apparition n’était pas attendue, comme les 16 ASBM DF-21D, les 16 ASBM longue portée DF-26, et les 4 ICBM à MIRV DF-5B, qui sont passés juste après.

Néanmoins, les nombreuses photos prises lors de son passage permettent de confirmer certaines hypothèses, comme le sens de l’ouverture de la coque de protection, et aussi le fait que le TEL implémente désormais des senseurs supplémentaires qu’on peut voir sur la cabine de pilotage, pour s’assurer une meilleure auto-protection et réactivité.

DF-16 à la parade militaire du 3 Septembre 2015

DF-16 à la parade militaire du 3 Septembre 2015

A l’époque où je regardais le défilé en live sur internet, j’avais un doute sur le modèle exacte qui a été présenté à la parade. On peut remarquer par exemple la présence d’un petit « boîtier » surélevé derrière le chiffre « DF-16 », qui se trouve également symétriquement à l’autre côté du TEL, alors que sur les photos de 2012 on ne les voit pas ces « boîtiers ».

On pourrait donc penser qu’il s’agit d’un variant de DF-16 qui dispose des ailettes à la tête du missile, comme ce qu’on peut voir dans la photo de DF-26 en bas.

DF-26

DF-26

Et mon doute de l’année dernière s’est confirmé récemment.

Déjà un DF-16A ?

Il faut mieux 2 photos que 200 phrases –

Comparaison de DF-16 et de DF-16A (??)

Comparaison de DF-16 et de DF-16A (??)

On peut voir sur ces deux photos que les TEL sont les mêmes. La forme de la coque de protection, unique dans son genre parmi les missiles balistiques chinois, indique clairement qu’ils sont bien des DF-16.

La photo à droite a été diffusée en Septembre 2014, elle a obtenue le 2ème prix dans un concours de photographie militaire dans l’armée chinoise. Elle nous montre le lancement d’un missile DF-16 à un endroit non identifié (pour nous les amateurs…).

Celle à gauche est extraite d’une vidéo publiée par les forces des fusées cette année. On voit clairement que la tête du missile est bi-conique comme le DF-15B.

Les documents R&D du groupe CASC (qui conçoit les DF-15) indiquent que cette forme permet d’améliorer la finesse aérodynamique de la tête jusqu’à 2,2 à 2,4, et augmente ainsi la portée de l’ordre de 40%, ce qui pourrait faire croître la portée de DF-16 jusqu’à au moins 2 100km (sur base de 1 500km) à charge égale.

On peut aussi remarquer la présence des ailettes (fixes ??) sur la tête, juste au-dessus du 1er étage de missile.

Une autre vue, toujours extraite de la même vidéo des forces des fusées chinoises, nous permet de voir encore plus claire ce dernier point –

MRBM DF-16A (??)

MRBM DF-16A (??)

On a donc bien ici un nouveau variant de DF-16, probablement appelé DF-16A.

A noter que, sur pas mal de sites d’information il est mentionné que le DF-16 est un missile à deux étages, chose que je ne partage pas du tout. Car s’il y a un 2ème étage, je ne vois pas où on peut mettre la tête du missile…

D’ailleurs il y a une légende urbaine qui dit que le premier chiffre, ici 1 pour DF-16, indiquerait le nombre d’étages du missile.

Mais quel que soit sa référence officielle, il est clair que la Chine ne cesse d’étoffer et d’améliorer à petit pas sa gamme de missiles balistiques, conventionnels comme nucléaires. Ce type de vecteur reste un garant incontournable de la paix et de la dissuasion pour le pays, et leur développement permet une large retombée technologiques dans les secteurs civils.

Il suffit donc d’ouvrir une carte du monde et regardez la situation géographie de la Chine pour déduire les types de missile balistique que le pays aurait besoin de développer – On retrouve ainsi les mêmes chiffres de 700km, 1 200km, 2 000km, 4 000km, 8 000km et 12 000km depuis 50 ans.

Le même besoin mène au même vecteur, il s’agit simplement d’un renouvellement régulier.

Pour revenir sur le DF-16, vous pourriez aussi vous poser la question de savoir qu’est-ce qu’il y a sous le « capot » de protection. Une vidéo diffusée par CCTV il y a quelques jours répond bien à cette question.

Dans ce reportage de CCTV-7 qui parle de la visite du général d’armée FAN Changlong, vice-président exécutif de la Commission militaire centrale chinoise, au Commandement du théâtre de Sud, on voit qu’il a assisté à une simulation de lancement de DF-16 –

On sait donc enfin comment le missile est disposé sous la coiffe de protection.

Comme FAN est dans le Commandement du théâtre de Sud, on peut supposer qu’il s’est rendu dans une unité de la base n°53 ou n°55, comme ce qu’on a vu en haut.

Pour finir, bien que les caractéristiques du DF-16 ne sont pas rendues public, on peut raisonnablement penser que le missile DF-16 ait un 1er étage de diamètre d’environ 1,2m, pour une masse de propergol de 12t environ. La masse projetable est de l’ordre de 500kg pour une portée aux alentours de 1 500km.

Ces chiffres ne sont nullement vérifiés à ce jour donc je vous conseille de les prendre avec des pincettes. Si demain je retrouve ces mêmes chiffres sur Wikipédia je saurai d’où ça vient…

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comments
  • bonjour henri. felicitations pour le site.
    Aurais-tu des infos sur le df-27?

  • is appropriate to send comments in english?
    how many brigades you consider equipped with df-16?
    i mean,: if we detected modernisation of garrisons under bases 52&53, would it be right to associte such with df-16?
    thanks,
    nix

      • I meant that among units of the 52nd and 53rd bases units only 808th brigade in Chuxiong added a new typical high bay drive thru building for mobile launchers maintenance..
        n.

  • Le dernier DSi parle de la force de missiles chinoises et tentent d’apporter des généralités avec par exemple son effectif estime a 100 000 personnes et son Ordre de bataille.

    aU FAIT, accent à enlever sur la phrase suivante : A l’époque où je regardais « lé » défilé en live sur internet,

LEAVE A COMMENT