Mer de Chine méridionale : Test réussi d’un ROV à 3000 mètres de profondeur

La Chine continue à compléter les briques capacitaires civilo-militaires en mer de Chine méridionale, notamment ses capacités logistiques déjà substantielles dans la région grâce aux nombreux îlots agrandis artificiellement. La preuve, le bureau de sauvetage de Yantai – une entité directement rattachée au ministère chinois des transports – vient de tester avec succès un ROV (Remotely Operated Underwater Vehicle) à 3 000 mètres de profondeur, dans cette région fortement disputée par l’ensemble des pays voisins (y compris la Chine).

Le De Mei, remorqueur d’intervention, d’assistance et de sauvetage à 12 000kW de puissance, a joué le rôle du vaisseau-mère pour cette campagne d’essais à la mer qui a duré cinq jours. Il est rentré au port de Chiwan, situé au sud de la Chine à Shenzhen, le 9 Avril dans la soirée.

ROV

Les profondeurs de la mer de Chine méridionale

Durant les essais, le véhicule téléguidé sous-marin a atteint une profondeur de 2 951,6 mètres, à un certain endroit de la mer de Chine méridionale où la localisation exacte n’a pas été révélée. Mais on sait que la profondeur moyenne dans la région est de 1 212 mètres, et elle dépasse les 3 000 mètres dans une grande majorité du bassin Sud-Est.

Le ROV s’est également détaché de son câble ombilical à 2 735 mètres sous la mer et a navigué sur 600 mètres, lors de son troisième essai le 8 Avril. Les opérateurs ont aussi planté un drapeau du bureau de sauvetage de Yantai sur les fonds marins à l’aide du bras robotique de l’engin.

Bien que ce ne soit pas précisé explicitement, ce « petit » robot marin n’est pas de conception chinoise mais plutôt fabriqué par la société FMC Technologies. D’après les photos rendues public, il s’agit du modèle UHD-III de 5 600 kg, le plus lourd ROV développé par la société américaine, qui dispose d’une puissance de 250 chevaux sous l’eau.

Il est à noter que la Chine va bientôt testé un submersible des grands fonds, cette fois-ci habité, capable d’aller jusqu’à 4 500 mètres de profondeur. Contrairement au Jiaolong, un autre submersible habité chinois qui détient le record de profondeur chinois à plus de 7 000 mètres, ce nouvel engin est en grande partie de conception chinoise.

Son ingénieur en chef de l’Institut 702 indique que le nouveau submersible « Made in China » va permettre de couvrir les fonds marins de toute la mer de Chine méridionale. La Chine est également en train de développer un submersible habité pour viser les 11 000 mètres, qui sera mis à l’eau d’ici 2020.

Henri K.

Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT