La Malaisie achète les navires de patrouille chinois

Le ministre malaisien de la Défense Hishammuddin Hussein vient de confirmer dans un discours l’achat des navires de patrouille, dans un deal G2G (government to government) entre la Chine et la Malaisie.

Le contrat de l’acquisition sera signé le 5 Novembre prochain avec le SASTIND, une agence gouvernementale chinoise chargée d’évaluer tous les systèmes d’armes à l’import comme à l’export. Cette signature donnera aussi le ton pour la visite en Chine du Premier ministre malaisien d’ici fin Novembre.

Aucun détail n’a été révélé pour le moment sur le dit contrat mais il concerne l’achat de plusieurs LMS (Littoral Mission Ship), dans le cadre du plan de modernisation 15-to-5 de la marine royale malaisienne (RMN).

Il était prévu de doter jusqu’à 18 navires LMS dans le plan 15-to-5 pour remplacer un certain nombre de patrouilleurs vieillissants.

Dans la dernière proposition fournie par les industriels chinois à la Malaisie, le navire mesure 70 mètres de long, son déplacement devrait alors avoisiner les 800 tonnes. Les deux premiers exemplaires seraient construits en Chine, mais le chantier naval malaisien Boustead recevrait du transfert de technologies pour construire le reste de la commande.

On ignore pour le moment lequel des deux groupes chinois de construction navale, CSIC et CSSC, est concerné. Mais lors du dernier salon LIMA 2015, le CSIC a bien présenté la maquette d’un patrouilleur de 64 mètres de long et faiblement armé.

Le navire est équipé d’un canon principal H/PJ-26 de calibre 76mm et de 4 lanceurs de missile Mer-Mer de type C80x ou C70x.

Dans une autre configuration qui est également exposée au LIMA 2015, le CSIC a présenté un autre navire de patrouille un peu plus grand, avec un déplacement de 1 200 tonnes et qui mesure 80 mètres de long. Il a l’avantage de disposer un hélipont de plus par rapport à la première maquette mais il n’y a pas de hangar pour héberger l’hélicoptère.

A noter que dans ce gabarit de navires, les industriels chinois ont déjà exporté des patrouilleurs similaires au Pakistan et au Bangladesh, avec la classe Azmat et la classe Durjoy respectivement.

On devrait en savoir plus sur la proposition faite à la Malaisie dans les prochains communiqués de CSIC ou de CSSC.

L’affaire à suivre.

Henri K.

Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT