Livraison officielle des premiers J-20 à l’armée de l’air chinoise

Cela fait bientôt 6 ans que le premier démonstrateur du Projet 718, immatriculé 2001, a fait son vol inaugural, et ce programme chinois d’avion de combat furtif vient de franchir une étape décisive vers l’avenir ces derniers jours – les premiers J-20 de série ont été livrés officiellement à l’armée de l’air chinoise durant une cérémonie, qui a eu lieu le 11 Décembre 2016 à l’Usine 132 Chengdu où les appareils ont été fabriqués.

S’il n’y a pas encore eu de confirmation institutionnelle, plusieurs spotteurs chinois ont pu prendre en photo ces J-20, en livrée digitale trois tons, sur le tarmac de l’usine en présence des personnels militaires, et le départ de ces mêmes appareils le jour suivant, au 12 Décembre.

Bien que la livraison de ces J-20 ne veut pas encore dire l’admission au service actif du programme, mais le fait que ce soit des avions de production en série qui ont été livrés, et non des prototypes, indique que l’avion rejoindrait fort probablement les rangs de l’armée de l’air chinoise d’ici début 2017.

Les deux premiers Y-20, par exemple, ont été livrés au 12e régiment de la 4e division de transport en mi-Juin, et admis au service actif le 6 Juillet 2016.

On ignore pour le moment combien de J-20 précisément ont été livrés à la PLAAF ce jour-là. Selon nos sources, au moins 6 appareils ont reçu leur immatriculation 78x7x (voir notre dossier « Six premiers J-20 enfin immatriculés« ), et 2 ont déjà rejoint la base aérienne de Dingxin, selon les images satellites en date du 17 Novembre.

Au total, une quarantaine de J-20 pourrait être produits d’ici 2018 ou 2019. Les autorités chinoises ne semblent pas être pressé d’envoyer ces avions furtifs en première ligne pour le moment, mais ils préfèrent plutôt utiliser les premiers appareils pour évaluer les modes opératoires spécifiques à ce genre d’appareil, et aussi comment pouvoir faire face à ces engins à faible observabilité avec des appareils existants.

Ce dernier point a une importance capitale pour la Chine, puisque certains de ses pays voisins ont déjà reçu, ou ont l’ambition d’acquérir, les avions furtifs, comme les F-22 de l’US Airforce et la réception du premier F-35A par le Japon.

Beaucoup se posent la question pour savoir quel moteur a été choisi par cette première version de J-20. Des sources proches du dossier parlent de l’utilisation des moteurs russes de la famille AL-31FN, sans toutefois révéler les détails.

Nous avons également eu la confirmation que le nouveau motoriste chinois AECC, instauré cette année en regroupant l’ensemble des entreprises et filiales motoristes pré-existantes de l’industrie aéronautique chinoise soit 46 entités, est en train de développer non pas un mais trois moteurs à grande puissance (classe 15 kN, T/W > 10), dont le WS-15 qui est dédiés au programme J-20.

Un système de contrôle de tuyère orientable, pour la poussée vectorielle de l’un de ces trois moteurs en question, a été présenté discrètement au dernier Salon de Zhuhai. Selon les personnels du stand, ce système est entièrement consacré à la propulsion du J-20, mais ce n’est pas le modèle pour supporter le WS-15.

Un système de contrôle AVERN dédié au J-20

Malgré ces multiples efforts, notre estimation initiale indique que le J-20 pourrait se doter de motorisation chinoise uniquement dans 5 ans. En parallèle, le programme WS-15 serait désormais scindé en deux, l’un qui continue avec l’ancien core engine mais est mis à jour avec des nouveaux matériaux, l’autre consiste à revoir complètement le design de manière « from scratch ».

L’affaire à suivre.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comments
  • Hi, Henri; at a recent exhibition, a LCD cockpit display (believed to be that of the J-20) hinted that a twin-seat J-20 might be under development. What do you think?

    weibo.com/5896803374/Em4Y1Cadb

      • Unfortunately I could not find the original source of the video.

        If it is the same voice-controlled cockpit display that was shown earlier, then it could be for the J-16 instead. Or maybe it’s just a concept cockpit that could be tailored for both single- and tandem-seat fighter aircraft.

  • Henri,

    Do you think J-20s will belong to the 176th Brigade of the Test&Training Center?
    Dingxin seems to provide best possible facilities to introduce this pioneer project to the PLA Air Force.

    Nix

LEAVE A COMMENT