L’escale malaisienne d’un sous-marin Type 039 chinois

Selon le compte Twitter de la Marine royale malaisienne (Tentera Laut DiRaja Malaysia, TLDM), un sous-marin diesel d’attaque chinois de classe Type 039 et le navire de soutien sous-marin 861 Changxingdao de Type 925 ont quitté le port de Sabah le 7 Janvier, après une escale de plusieurs jours.

Dans son communiqué publié le mardi 4 Janvier, la TLDM indique que cette visite diplomatique de la flotte chinoise fait partie des « échanges réguliers » entre les deux marines, et aussi du réchauffement diplomatique de la Défense entre la Chine et la Malaisie.

Aucun détail sur les activités effectives de cette visite n’a été communiqué par les Malais, mais le ministère chinois de la Défense indique que le sous-marin chinois était sur le retour après avoir mené une mission de « patrouille anti-piraterie » dans le Golfe d’Aden.

C’est la deuxième fois que le ministère chinois confirme la présence des sous-marins dans la région – un autre Type 039 avait aussi fait escale au Sri Lanka en Novembre 2014, provoquant ainsi quelques inquiétudes de l’Inde qui ne voit pas d’un bon œil de la présence des forces sous-marinières chinoises dans son pré-carré.

Les photos diffusées par la marine malaisienne montrent que les officiers des deux côtés se sont rentrés, certains officiers malais sont également montés à bord du sous-marin chinois.

Il est à noter que la relation militaire entre la Chine et la Malaisie s’est renforcée rapidement depuis 2015, avec les premiers exercices conjoints et les visites de hauts responsables, et ce malgré le contentieux territorial entre les deux pays. Certains observateurs parlent d’une baisse de tensions dans la région mais il semble être encore trop tôt pour affirmer ceci.

Quoiqu’il en soit, la Chine serait en train d’appliquer trois méthodes simultanément vis-à-vis des pays ASEAN (Association des nations de l’Asie du Sud-Est), dont certains convoitent aussi la mer de Chine méridionale – Elle multiplie, d’une part, les collaborations militaires avec certains entre eux, comme par exemple la vente d’armes en Indonésie et en Thaïlande ou encore les manœuvres avec la Malaisie, et en parallèle continue à consolider ses positions avancées sur l’ensemble des îlots déjà occupés pour maintenir une pression militaire constante, tout en renforçant les échanges économiques avec l’ASEAN pour que les intérêts bilatéraux soient de plus en plus « mêlés » et intégrés dans un même sphère piloté par la Chine.

Les principales positions chinoises en mer de Chine méridionale, et la localisation du port de Sabah.

Le Type 039 est le premier sous-marin diesel d’attaque de conception chinoise (les Type 033 et Type 035 sont dérivés de design soviétique). Les premiers bâtiments construits sont différents les uns des autres pour intégrer les retours d’expérience (RETEX) de manière rapide.

D’un déplacement de 2 250 tonnes en plongée, ce sous-marin chinois est équipé des torpilles, des missiles anti-navire et des mines marines. D’après la forme des purges à la proue du sous-marin qui s’est rendu en Malaisie, on peut être certains qu’il s’agisse de l’un des plus récents des 15 exemplaires construits. Cette classe de sous-marins est suivie ensuite par les Type 039A et les Type 039B, tous deux de propulsion anaérobie (AIP), qui sont plus avancés et construits à plus grande échelle.

L’un des 15 sous-marins Type 039, similaire à celui qui a fait escale en Malaisie.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT