Les drones Wing Loong pourraient générer un revenu de 15 milliards en 5 ans

Wing Loong, ce programme de drones militaires lancé il y a 12 ans sur fond propre par l’Institut 611 Chengdu, va probablement devenir la prochaine poule aux œufs d’or pour le secteur d’aéronautique militaire en Chine.

Selon les chiffres avancés par JI Xiao Guang (季晓光), directeur du bureau d’études chinois qui s’occupe entre autres de la conception des chasseurs J-10 et J-20, les drones Wing Loong I, II, I-D et III pourraient générer jusqu’à 15 milliards de yuan de revenu, soit environ 1,9 Md d’€ au taux de change d’aujourd’hui, durant les 5 ans à venir.

Fort de ses succès à l’export en Asie centrale et en Moyen Orient, notamment auprès des bons acquéreurs comme l’Arabie Saoudite et les Émirats arabes unis, sans oublier bien entendu le marché d’intérieur avec les commandes de l’armée de l’air chinoise, ce programme de drones militaires, parti de rien avec une voilure de planeur abandonnée dans un hangar et un vieux moteur de scooter, a déjà permis à l’avionneur chinois AVIC, maison mère de l’Institut 611 Chengdu, de se positionner, puis percer, dans un segment de marché croissant dont peu d’acteurs crédibles y sont encore installés même aujourd’hui.

Lors de la conférence de développement de drones Wing Loong qui a eu lieu ce mercredi 24 Janvier à Chengdu, JI Xiao Guang a annoncé un vaste plan d’investissement d’un milliard de yuan (~127 millions d’€) sur 3 ans pour créer une plateforme de développement de drones, qui a pour objectif de permettre aux entreprises privées locales de participer aux recherches et développements de drones militaires et civils.

Cette nouvelle alliance civilo-militaire se focalisera essentiellement sur deux axes dits de « transformation », à savoir la digitalisation et l’intelligence artificielle. La plateforme devrait permettre aux industriels d’état de la défense de profiter l’expertise et l’expérience des acteurs privés dans certains domaines, comme la prise de décision rapide sur les technologiques « viables », la transformation de technologies en produits commercialisables, ainsi que le sens du marché et de clients.

En contre-partie, les technologies de pointe gardées secrets jusqu’au-là pourrait aussi permettre aux industriels privés de monter en gamme et de les exploiter pour d’autres produits orientés civils, afin d’enrichir les offres et générer de revenu supplémentaire pour toute la chaîne industrielle associée.

A titre d’exemple, le directeur général de Hanke Data, une société de services informatiques chinoise fondée en 2005 à Chengdu et membre de la nouvelle alliance, indique que ses équipes spécialisées ont permis de réduire le temps des essais de systèmes embarqués de Wing Loong à seulement 3 mois, alors qu’il aurait fallu plus d’un an si ces mêmes tests sont à réaliser par l’Institut 611 lui-même.

On apprend par ailleurs que le premier contrat d’export de drones Wing Loong I avait été signé en 2009, soit 4 ans après le lancement du programme, c’est à dire beaucoup plus tôt par rapport à ce que l’on pensait (2012) jusqu’à présent.

Wing Loong

La maquette de la version toute composite de Wing Loong I

Pour satisfaire aux demandes croissantes sur son nouveau drone armé Wing Loong II, qui a déjà accumulé aujourd’hui plus de 100 appareils au carnet de commandes, le concepteur d’aéronautique chinois prévoit d’augmenter la production à cadence 30 d’ici 5 ans.

Son directeur JI révèle également que le drone Wing Loong I-D, la version 100% composite de Wing Loong I qui a déjà été présentée pour la première fois au salon de Zhuhai en Novembre 2016 sous forme de maquette, va réaliser son premier vol cette année.

Une autre version nommée Wing Loong III sera aussi commercialisée d’ici 3 ans, mais aucun détail n’a encore été dévoilé.

A suivre.

Henri K.

Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT