Le président philippin Duterte monte à bord d’un destroyer Type 052C

C’est dans une situation globalement détendue entre la Chine et les Philippines que le président philippin Duterte a rendu visite au destroyer chinois 150 Changchun, arrivé  avec deux autres navires de guerre chinois.

La flottille chinoise – composée du destroyer 150 Changchun de Type 052C, de la frégate 532 Jingzhou de Type 054A et du pétrolier ravitailleur 890 Chaohu de Type 903A – est arrivée le 30 Avril au port de Davao, situé à l’Est des Philippines sur l’île de Mindanao.

Les Philippines sont la première étape de la tournée mondiale de la flottille chinoise, une invitation faite par le président Duterte qui a exprimé plusieurs fois son souhait de visiter un bâtiment de guerre chinois.

Accueillis par l’amiral MIAO Hua, commissaire politique de la marine chinoise qui est arrivé quelques jours auparavant, et l’ambassadeur chinois aux Philippines, Duterte et les membres de son gouvernement sont montés à bord du destroyer chinois le 1er Mai vers 15h30 de l’après midi.

Après la cérémonie d’accueil, les militaires chinois ont présenté les équipements et la performance du bâtiment au président philippin, qui a ensuite visité les centres de commande et d’information (CIC), la passerelle de navigation et les compartiments d’armement. Duterte s’est également rendu à la cantine des officiers et celle des matelots pour comprendre la vie à bord de ce navire de 6 000 tonnes.

« Je suis très reconnaissant au gouvernement chinois d’avoir envoyé des navires de guerre à visiter les Philippines,  » indique Duterte dans son discours qui s’est tenu dans le hangar du destroyer chinois, « Ce bâtiment est le meilleur parmi tous les navires de guerre que j’ai visité. »

Le n°1 des Philippines souhaite que les deux marines puissent avoir l’occasion de mener des exercices conjoints, « au nom de l’amitié » a-t-il rajouté.

La dernière escale diplomatique de la marine chinoise aux Philippines remonte à Avril 2010, il y a 7 ans. Selon certains analystes, la bonne interaction entre les deux parties envoient un message aux pays voisins, notamment aux Etats Unis et au Japon, que la Chine et les pays de la mer de Chine méridionale peuvent résoudre efficacement leurs différends par des échanges et des négociations bilatérales, sans l’intervention d’un tiers.

Le destroyer 150 Changchun et les deux autres navires de guerre chinois ont quitté les Philippines le 2 Mai, après une escale de trois jours, et mettent le cap désormais sur la deuxième étape de leur tournée – le Vietnam.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT