Le plus puissant supercalculateur au monde reste… chinois

La Chine continue à maintenir sa première place dans le classement des 500 supercalculateurs les plus puissants au monde, mais le supercalculateur Tianhe-2, développé par l’Université nationale de technologie de la défense (NUDT) et qui occupait cette place depuis 3 ans d’affilée, a été détrôné du sommet de TOP500 par un autre supercalculateur chinois, le Shunwei Taihu Light, conçu par le NRCPC (National Research Center of Parallel Computer Engineering & Technology).

Presque 3 fois plus rapide que le Tianhe-2 en mode continu, le Shunwei Taihu Light atteint une vitesse de 93 petaflop/s, et 125 petaflop/s au pic. Il devient ainsi le premier supercalculateur au monde à avoir franchi le seuil de 100 petaflops. Sa consommation est aussi fortement diminuée par rapport au Tianhe-2, signe d’une meilleure efficacité de l’ensemble.

Le nouveau supercalculateur le plus puissant au monde : le Shunwei Taihu Light

Le nouveau supercalculateur le plus puissant au monde : le Shunwei Taihu Light

En comparaison, le chinois Tianhe-2 et l’américain Titan, qui occupent désormais la 2ème et la 3ème place du classement, affichent 33,8 et 17,6 petaflops en mode continu, ou 54,9 et 27,1 petaflops au pic respectivement.

Au sommet du monde avec 100% Made in China (ou presque)…

Le processeur multi-core SW26010 utilisé par le Shunwei Taihu Light

Le processeur multi-core SW26010 utilisé par le Shunwei Taihu Light

Et contrairement au Tianhe-2 qui utilise les processeurs américain Intel, le Shunwei Taihu Light est constitué exclusivement des processeurs chinois SW26010 d’une fréquence de 1,45GHz. Son système d’exploitation est également de conception chinoise.

Une autre nouveauté dans cette 47ème édition de TOP500 – le nombre des supercalculateurs chinois qui entrent dans le classement dépasse, pour la première fois depuis la création de cette classification en Juin 1993, celui des américains. Les Etats Unis comptent désormais 165 supercalculateurs classés dans le TOP500, contre 167 côté chinois.

Le nouveau classement des 10 supercalculateurs les plus puissants au monde

Le nouveau classement des 10 supercalculateurs les plus puissants au monde

Le Shunwei Taihu Light est hébergé au Centre national de supercalculateur de Wuxi, où il a terminé ses essais en ligne le 21 Décembre 2015. Son exploitation est assurée aujourd’hui par l’Université Tsinghua de Pékin. Depuis sa mise en service, le centre de Wuxi, qui figure parmi les 6 centres nationaux de supercalculateur chinois (les 5 autres sont à Tianjin, Shenzhen, Changsha, Jinan et Guangzhou), a pris en charge une trentaine de projets de calcul, allant du modèle de simulation de la Terre par maillon de 25 km, jusqu’à la trajectoire du retour dans l’atmosphère du laboratoire spatial TG-1 dont les Chinois ont récemment perdu le contrôle, en passant par la modélisation météorologique des 100 ans à venir de la Terre ainsi que la configuration des nouveaux vaccins et médicaments.

Les caractéristiques du Shunwei Taihu Light

Les caractéristiques du Shunwei Taihu Light

Le programme du développement des supercalculateurs chinois s’inscrit depuis le début des années 2000′ dans le plan national de développement technologique 2006-2020, et est soutenu par le programme national en recherche fondamentale 863. La Chine prévoit maintenant de développer un supercalculateur de 1 000 petaflops, 10 fois plus puissant que le Shunwei Taihu Light, durant son 13ème plan quinquennal (2016-2020).

En attendant, le Tianhe-2, maintenant 2ème au classement TOP500, devrait subir une mise à niveau en 2016 avec des processeurs chinois, avec comme objectif d’atteindre les 100 teraflops comme pour le Shunwei Taihu Light.

La mise à niveau du Tianhe-2 est prévu pour 2016, permettant la Chine de disposer deux supercalculateurs supérieurs à 100 teraflops.

La mise à niveau du Tianhe-2 est prévu pour 2016, permettant la Chine de disposer deux supercalculateurs supérieurs à 100 teraflops.

Et la France dans l’histoire ?

Parmi les 500 supercalculateurs les plus puissants au monde en Juin 2016, 18 sont français. Pangea de la société pétrolière Total est celui le mieux classé, 11ème au TOP500 avec 5,3 petaflops au compteur, suivi par Prolix de Météo-France qui se classe 40ème et affiche 0,7 petaflops.

Le CEA (Commissariat à l’Energie Atomique) est l’organisation française qui détient le plus de supercalculateurs en France avec Tera-1000-1, Curie thin nodes, Cobalt, Tera-100, Airain et Tera-1000-1-Hybrid, tous conçu par la société Bull, qui est acquise par le groupe informatique français ATOS en 2014.

La France est donc le 5ème pays au monde avec le plus de supercalculateurs, devant l’Angleterre (12) mais derrière le Japon (29) et l’Allemagne (26). Et elle se classe pareil en terme de capacité totale de calcul et aussi en économie d’énergie.

Le nombre de supercalculateurs par pays figurant dans le TOP500 - On distingue clairement deux groupes qui sont loin devant le reste des pays.

Le nombre de supercalculateurs par pays figurant dans le TOP500 – On distingue clairement deux groupes qui sont loin devant le reste des pays.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT