Le drone VTOL AV500 termine une série d’essais de topographie aérienne

L’hélidrone chinois AV500, conçu par le CHRDI (China Helicopter Research and Development Institute) du groupe AVIC, vient de terminer une campagne de démonstration de son système de topographie aérienne.

Les essais ont eu lieu du 2 au 9 Mars dans la ville de Gaobeidian (高碑店), située à 50 km au sud de Pékin.

Le drone AV500 spécialement modifié est équipé d’une boule optronique dotée de caméra CCD et de voie infrarouge et d’un appareil photographique de moyen format, ainsi que des systèmes de positionnement par GPS et du transfert des données en temps réel.

Cette démonstration technique à Gaobeidian fait partie d’un vaste programme national visant à établir la capacité de topographie aérienne d’urgence, pour fournir de manière réactive les renseignements nécessaires aux opérations de sauvetage par exemple. Plusieurs types d’aéronef sont étudiés dans ce cadre et ces vecteurs aériens, qui disposent des avantages mais aussi des inconvénients chacun, seront déployés en parallèle pour assurer le recouvrement capacitaire.

Un drone VTOL représente plusieurs avantages dans ce cas – Son déploiement est mobile, réactif et peu contraignant, et un hélidrone sait aussi s’adapter facilement aux différents environnement.

Pour répondre au cahier de charge émis par les autorités chinoises, l’institut CHRDI s’est associé avec plusieurs entreprises pour développer une suite de topographie aéroportée qui est intégrable à la version civile de la plateforme AV500.

Cette dernière, développé à partir du drone VTOL U8, pèse 470 kg maximum au décollage et peut emporter jusqu’à 160 kg de charges utiles, dont 120 kg d’équipements. Elle peut atteindre une vitesse de point de 170 km/h, ou 120 km/h en croisière, avec un plafond de 4 000 mètres.

L’autonomie de l’AV500, selon son constructeur, est de 6 heures avec 80 kg d’équipements ou 8 heures avec 55 kg.

Après ces sept jours de vol de démonstration à Gaobeidian, le CHRDI prévoit d’intégrer d’autres types de charge utile à bord, comme la caméra infrarouge, un dispositif d’imagerie multispectrale et un imageur hyperspectral.

Il est à noter qu’une version militaire d’AV500 est en cours de développement. Capable de tirer des petits missiles Air-Sol de 10 kg maximum, l’AV500W a attiré l’attention de deux délégations saoudiennes, la société ADASI du Ministère de la Défense des Émirats arabes unis ainsi que les services de renseignement de la Namibie et du Malawi (Voir noter dossier « AV500W : l’Arabie Saoudite s’intéresse au drone VTOL armé chinois« ).

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT