le 2ème porte-avions chinois : un petit pas de plus vers la mise à l’eau

Depuis notre dernier article sur l’état de construction du 2ème porte-avions chinois, publié en Novembre l’année dernier, les travaux ont continué à avancer de manière intensive au chantier naval de Dalian, situa au Nord de la Chine, sauf pour la période du Nouvel An chinois en début Février.

Les derniers photos d’amateur montrent, en effet, que les techniciens commencent à retirer certains échafaudages, les emplacements prévus pour les quatre faces planes du radar à antenne AESA sont désormais couverts par des bâches – signe que leurs installations vont bientôt être démarrées – et de plus en plus de bobines de câble électrique ont investi le pont d’envol du porte-avions en construction.

porte-avions

Le 2ème porte-avions chinois en date du 13 Mars 2017 (Photo : 草料场老军)

Selon un ancien responsable technique du secteur de construction navale chinois, qui connait bien les processus de production des navires en Chine, la présence de ces bobines de couleur jaune signifie que plusieurs étapes de construction sont déjà terminés, ou du moins sur le point de l’être, comme par exemple la rectification des panneaux de la coque, les essais d’étanchéité de la carène, ou encore l’inspection de l’intégrité des supports de câblage électrique.

Le début de l’installation électrique en début Janvier 2017 correspond, selon lui, à environ 60% de la progression globale du porte-avions. Suivant la longueur totale des câbles électriques à installer, ces travaux pourraient durer trois à quatre mois.

Bien qu’aucun calendrier de construction de ce deuxième porte-avions chinois n’a été donné officiellement, sa mise à l’eau pourrait avoir lieu d’ici mois de Juin, une fois le câblage des pompes à fuel, des compresseurs et des générateurs à diesel sera terminé, et que la salle des machines utilisera la source interne pour son éclairage. La construction atteindra alors 70% de progression.

Il est à noter que sur le réseau de câblage électrique du porte-avions Liaoning, transformé depuis l’ex-Varyag d’origine russe, est long de plus de 4 000 km. D’après notre collègue Daniel, expert en matière de la construction navale, cela correspond à 66 m par tonne en linaire massique de câblage, une densité de câblage qu’on retrouve sur les navires militaires de moyen tonnage, en raison de forte dotation en armes et en équipements. Le nouveau porte-avions chinois devrait reprendre aussi la même caractéristique.

Quant à la suite des événements, notre estimation selon laquelle la livraison de ce porte-avions à la marine chinoise aura lieu en 2019 reste inchangé, pour le moment. L’année 2019 correspond également au 70ème anniversaire de la République populaire de Chine, il est donc probable que l’admission au service du navire soit avant le 1er Octobre 2017, le jour de la fête nationale.

Pour cela, le chantier naval de Dalian, filiale du groupe chinois CSIC, dispose d’un peu plus de deux ans pour armer le porte-avions et finaliser les essais à la mer. Si on se base sur l’historique de construction du 16 Liaoning, le planning parait tout de même tendu mais pas impossible.

Principaux JalonsSTOBAR Type 001
(16 Liaoning)
Dalian
STOBAR Type 002
Dalian
CATOBAR Type 003
Shanghai
Conception généraleTerminé en 2007Commencé en début 2012
Conception technique initialeTerminé en Mars 2015 (?)
Revue faite en Juillet 2015
Conception technique détailléeTerminé en Juin 2008
Signature du contrat avec le chantier navalMars 2009
Conception des processus industrielsTerminé en 2nd semestre 2009
Découpe de tôlesle 28 Août 2013
Construction de sectionsCommencé en Janvier 2014
Mis sur calele 10 Mars 2015
Armement des compartiments closTerminé en fin 2009
Mis à flotPrév : Q2 2017
Essais en bassinCommencé en 2nd semestre 2010
Essai en merCommencé le 10 Août 2011
Admission au service actifle 25 Septembre 2012Prév : Septembre 2019

A suivre.

Henri K.

Post Tags
Written by

<p>Et si la vision du monde est « biphasée » ? C’est ce que Henri a toujours cru, c’est également comme cela qu’il voit la Chine.</p> <p>Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l’Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.</p>

No comments

LEAVE A COMMENT