Le 2e porte-avions chinois démarre son 1er essai à la mer

C’est sous un épais brouillard, ce matin peu après 07h00, que le deuxième porte-avions chinois a quitté le port de Dalian où il était en construction depuis maintenant près de cinq ans.

Le bâtiment, mis à l’eau le 26 Avril 2017 au chantier naval de Dalian et déplaçant quelques 50 000 tonnes, a donc entamé officiellement son premier essai à la mer, très attendu par les médias et amateurs chinois.

Les organes de presse de l’armée chinoise, qui ont pourtant été nombreux à relayer l’actualité du départ de ce deuxième porte-avions chinois ce matin, n’ont donné aucun détail quant à la durée et le lieu de cette campagne d’essai. Mais la notification LN-0103 (辽航警0103), publiée par l’Administration de sûreté maritime chinoise il y a deux jours, semble avoir donné quelques indications sur ces points, comme c’était déjà le cas pour le premier essai à la mer du porte-avions Liaoning en Août 2011.

En effet, une zone grande de 3 666 km², sur un périmètre de 253 km, est fermée pour « mission militaire » du 13 Mai à 09h00 au 18 Mai à 12h00, soit une durée totale de six jours. Cette zone interdite d’accès se trouve à environ 100 km au sud-est de Dalian, dans la partie nord de la mer Jaune.

辽航警0103
黄海北部,5月13日0900时至5月18日1200时,在
1. 38°52.0′N 122°14.0′E
2. 38°52.0′N 122°45.0′E
3. 38°08.0′N 122°45.0′E
4. 38°08.0′N 122°14.0′E
诸点连线范围内执行军事任务。禁止驶入。

Porte-avions

En jaune la zone du 1er essai à la mer du 2e porte-avions chinois. En vert, celle du Lianoning en Août 2011. (Image : East Pendulum)

Comparée à celle du premier essai en mer du 16 Liaoning, la zone affectée à l’essai du deuxième porte-avions chinois est près de quatre fois plus grande (3 666 km² contre 1 001 km²). La durée de l’essai est également plus long d’un jour.

D’après le communiqué de l’armée chinoise, ce premier essai à la mer du nouveau porte-avions sera consacré essentiellement à évaluer la fiabilité et la stabilité de son système de propulsion (主要检测验证动力系统等设备的可靠性和稳定性。). Celui du porte-avions Liaoning étant en relatif bon état lors de l’acquisition, les ingénieurs chinois ont pu le préserver au maximum sur le navire tout en apportant des améliorations nécessaires sur les quelques défauts de conception d’origine. Mais en parallèle ils ont aussi conçu un nouveau système de propulsion à vapeur, dont le développement est déjà terminé en 2009, qui à l’origine était dédié au future porte-avions CATOBAR si les hauts dirigeants chinois n’avait pas décidé de « hisser » un deuxième STOBAR entre temps, compte tenu de la tension géopolitique.

 

Livraison du 2e porte-avions chinois avant Septembre 2019

La question que l’on peut se poser maintenant est quand est-ce que ce deuxième porte-avions pourrait être livré à la marine chinoise. Sur ce point précis notre estimation reste toujours inchangée et table sur une livraison officielle avant Septembre 2019.

Si on compare maintenant l’avancement de construction des deux premiers porte-avions chinois, on constate aussi que cette date est tout à fait réaliste – le premier essai à la mer du porte-avions Liaoning a débuté le 10 Août 2011 et le navire a rejoint la marine chinoise le 25 Septembre 2012, soit un an et un mois plus tard.

Bien que le bureau d’études Institut 701 du groupe CSIC a apporté beaucoup de modifications à ce deuxième porte-avions par rapport à Liaoning, mais sur le fond les deux navires peuvent être considérés comme des sisterships dans les grandes lignes. Il est donc raisonnable de penser que la campagne des essais de ce nouveau bâtiment ne devrait pas dépasser de beaucoup celle du Liaoning.

Principaux JalonsSTOBAR Type 001
(16 Liaoning)
Dalian
STOBAR Type 002
Dalian
CATOBAR Type 003
Shanghai
Conception généraleTerminé en 2007Commencé en début 2012
Conception technique initialeTerminé en Mars 2015 (?)
Revue faite en Juillet 2015
Conception technique détailléeTerminé en Juin 2008
Signature du contrat avec le chantier navalMars 2009
Conception des processus industrielsTerminé en 2nd semestre 2009
Découpe de tôlesle 28 Août 2013le 29 Juin 2017
(ou 1er Octobre 2017)
Construction de sectionsCommencé en Janvier 2014Fin 2017
Mis sur calele 10 Mars 2015Début 2019
Armement des compartiments closTerminé en fin 2009
Mis à flotle 26 Avril 2017Avant mi-2020
Essais en bassinCommencé en 2nd semestre 2010
Essai en merCommencé le 10 Août 2011Commencé le 13 Mai 2018
Admission au service actifle 25 Septembre 2012Prév : Septembre 2019Vers 2022

L’agencement du deuxième porte-avions n’étant encore à ses débuts, ce qui ne nous permet pas encore de faire une comparaison visuelle complète entre les deux porte-avions chinois, mais on peut d’ores et déjà souligner la différence de conception en terme du système de propulsion, des systèmes de combat totalement mis à jour vu les équipements implémentés sur l’îlot, et la disposition de certaines installations à bord.

On peut citer par exemple la longueur de l’îlot de ce deuxième porte-avions qui est plus courte par rapport à Liaoning, ce qui dégage une surface utile légèrement supérieure sur le pont d’envol mais pas suffisante pour justifier une dotation plus conséquente en nombre d’appareils à bord. Le deuxième porte-avions chinois devrait donc toujours embarquer 36 appareils aéronavals dont 24 chasseurs J-15.

Les photos et vidéos diffusées ce matin nous permettent aussi de voir que le système de lance-grenade anti-plongeur du deuxième porte-avions chinois a évolué de huit tubes vers douze tubes par système. Les quatre petits monte-charges de munition, situés entre les deux déflecteurs de flamme aux postes de 105 mètres, semblent avoir été remplacés par un seul grand monte-charge également.

A noter que le reportage de la chaîne de télévision nationale CCTV-13 a dévoilé le nom du capitaine de ce nouveau porte-avions chinois. Il s’agit du contre-amiral LAI Yi Jun (来奕军), ancien chef de la 8e flottille de frégate et capitaine de la frégate 522 Lianyungang (Type 053H3), et élu les meilleurs officiers de commandement de l’armée chinoise en 2010.

On connait encore peu sur ce nouveau commandant du bâtiment mais les sources officieuses indiquent que LAI est « très intelligent » et a un « très bon niveau en anglais ». Il serait aussi un « grand collectionneur des armes blanches », mais tout ceci reste à confirmer.

Porte-avions

Le contre-amiral LAI, capitaine du 2e porte-avions chinois (Image : 解放军网络电视)

A suivre.

Henri K.

 

Annexe :

¹ Nos articles sur le 2e porte-avions chinois : http://www.eastpendulum.com/tag/type-002

Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

LEAVE A COMMENT