Avion de transport militaire Y-20 admis au service actif

Le plus grand avion de transport militaire chinois Y-20 est entré en service actif après 3 ans de vols d’essai

Après la livraison officielle des deux premiers exemplaires de série à l’armée de l’air chinoise le 15 Juin que j’ai parlé dans un article, la cérémonie de l’admission au service actif de l’avion de transport militaire Y-20 a eu lieu ce midi à la base aérienne de Qionglai, située à la province de Sichuan, en présence du Vice-président de la Commission militaire centrale de la République populaire de Chine, du Commandant en chef de l’armée de l’air chinoise et de plusieurs haut responsables politiques et militaires.

La cérémonie d’admission : le Vice-président de la CMC et le Commandant en chef de l’armée de l’air chinoise saluent les officiers de la 4ème division de chasse basée à Qionglai.

Le commandant adjoint de la 4ème division de chasse décrit le Y-20 comme un avion qui permet une réelle intéraction entre les pilotes et la machine, les systèmes embarqués fournissent une bonne aide à la décision aux pilotes même en cas d’erreurs humaines.

La cérémonie de l'admission : les deux premiers appareils livrés, immatriculé #11051 et #11052, sont présents.

La cérémonie de l’admission : les deux premiers appareils livrés, immatriculé #11051 et #11052, sont présents.

 

Y-20 immatriculé 11052

 

 

La soute ouverte de Y-20 : sa largeur exploitable fait au moins 4m.

La soute ouverte de Y-20 : sa largeur exploitable fait au moins 4m.

 

Y-20 immatriculé 11052 dans le hangar

Y-20 immatriculé 11052 dans le hangar

 

Après cette admission de Y-20…

L’admission au service actif de ce nouvel avion de transport va soulager progressivement la pression en capacité de transport continentale de l’armée chinoise. En fonction de la cadence de production, on peut déjà anticiper l’arrêt définitif de l’importation des IL-76MD russes, dont un certain nombre est encore à livrer si le contrat signé en 2005 reste à honorer.

En parallèle, le développement des plateformes spécifiques en basant sur la cellule de Y20, comme la version de ravitailleur et AWACS, pourrait avoir déjà commencé, comme souligné un professeur de l’Académie du commandement de l’armée de l’air aujourd’hui.

Au moins deux autres Y-20 de série sont déjà en vol d’essai d’usine, signe que la montée en cadence est actuellement en cours. Si l’armée de l’air chinoise accepte de transformer les deux derniers prototypes 788 et 789 en appareils opérationnels, comme ce fut le cas pour le C-17 américain, la 4ème division pourrait receptionner jusqu’à six Y-20 en 2016.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT