La marine chinoise lance 31 projets de pré-étude en 2017

La marine chinoise vient de lancer 31 projets de pré-étude et d’innovation pour la période 2017-2020, qui ont été présentés sommairement sur la plateforme d’information de l’achat des équipements militaires ouverte à tout public.

Ces projets sont initiés sous forme d’appel d’offre et ouverts aux entreprises chinoises. La marine chinoise a également publié 38 informations classifiées en lien avec ces sujets, les intéressés peuvent se présenter aux six villes chinois (Pékin, Chongqing, Shanghai, Shenyang, Xi’an et Shenzhen) pour les consulter suivant la procédure.

Voici quelques uns (non exhaustifs) de ces projets :


* Deux types de revêtement furtif pour réacteur aérien

Revêtement absorbant d’onde radar :
– Épaisseur ≤ 1.0mm
– Absorbant ≤ -1dB à 1GHz, ≤ -2dB à 4GHz, ≤ -6dB à 8~18GHz
– Adhésion ≥ 10MPa
– Résistance à 300°C durant 100h

Revêtement furtif infrarouge :
– Épaisseur ≤ 80μm
– Taux d’émission IR ≤ 0.5 à 3~5μm
– Résistance à 1 000°C durant 100h

* Revêtement antidétonant pour bâtiment de surface

Caractéristique :
– Densité < 1,2g/cm3
– Indice d’oxygène > 28
– Permettant d’améliorer la performance antidétonante de 20% par rapport à une plaque d’acier

* Acier renforcé en nanophase pour navire de surface et sous-marin

Caractéristique :
– Limite d’élasticité Re ≥ 1000MPa
– Résistance à basse température -20℃KV2 ≥ 100J, -84°CCKV2 ≥ 47J, -84℃FA ≥ 50%

* Base flottante d’entretien et de maintenance

* Technologies d’amarrage précis sur mer des blocs multifonctions

* Moteur rotatif d’aviation à huile lourde

* Technologie de détection sous-marine non-acoustique

* Engin volant VTOL tout électrique

Caractéristique :
– Masse > 250kg
– Autonomie > 4h
– Résistance au vent latéral < 14m/s

* La défense cyberattaque de navire avec équipements indigènes

* Lubrifiant aéronautique à base de graphène

Caractéristique :
– Température de travail entre -54°C et 175°C
– Couple à basse température ≤ 2N•m (-54°C)
– Résistance au vent latéral < 14m/s

* Traitement de données des cibles maritimes par Big Data

* Détection et reconnaissance acoustique par Big Data

* La gestion de santé des avions basée sur le réseau des capteurs à fibre optique

* Turbo-refroidisseur de pod aérien

* Interface homme-machine intelligente tridimensionnelle pour sous-marin

* Batterie à haute fiabilité sans entretien pour équipements de survie

Caractéristique :
– Voltage 10,8 à 14,4V
– Capacité > 3,5Ah
– Taille < 80 x 40 x 43mm
– Masse < 250g
– Durée de vie > 3 ans
– Dégradation de capacité < 2% par an


On peut voir à travers la liste des projets de pré-étude que la marine chinoise tente de réduire son retard en matière de soutien logistique et dans le domaine aéronautique.

Mis à part une (bonne) partie des recherches axée sur les technologies d’aviation, que ce soit pour les drones ou les appareils embarqués, on a également identifié des sujets intéressants autour de base de ravitaillement et de maintenance flottante, ainsi que ceux pour les forces sous-marinières.

Cela nous permet de constater les focus post-2020 de la marine chinoise, qui ambitionne une présence plus globale, plus permanente, et moins dépendante aux infrastructures portières outre-mer.

Tout cela s’appuie naturellement sur des forces aériennes embarquées qui pèsent de plus en plus lourdes dans la balance des vecteurs maritimes et aéronautiques.

A suivre.

Henri K.

Post Tags
Written by

<p>Et si la vision du monde est « biphasée » ? C’est ce que Henri a toujours cru, c’est également comme cela qu’il voit la Chine.</p> <p>Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l’Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.</p>

No comments

LEAVE A COMMENT