La construction du 3ème Type 055 démarre à Dalian

Les images satellites en date du 20 Novembre 2016 semblent montrer que le 3ème destroyer chinois Type 055 est en cours de construction, non pas au chantier naval Jiangnan de Shanghai comme c’est le cas des deux premiers de la classe, mais au chantier naval de Dalian au nord.

Image satellite en date du 20 Novembre 2016 (Source : 星海军事)

Cela revient à confirmer les rumeurs qui courent depuis 2015, selon lesquelles la construction de cette nouvelle classe de destroyers de 12 000 tonnes sera réalisée à deux chantiers navals différents. Selon les mêmes sources, la commande initiale porte sur un nombre de 4 navires au minimum.

On peut remarquer sur les images satellites, et confirmé par les spotteurs de Dalian, que le chantier naval Dalian utilise une différente méthode pour assembler le navire – quand son confrère de Shanghai assemble ses deux exemplaires avec les modules pré-équipés, Dalian semble construire le sien de manière plus classique.

Mais comme l’emplacement où ce 3ème Type 055 est logé actuellement n’a aucune rampe pour la mise à l’eau, et semble être une zone de stockage des modules, on ignore si ce qu’on voit n’est que le lieu de la fabrication temporaire, ou si c’est la cale sèche pour l’assemblage final.

Quoiqu’il en soit, on constate aussi que la construction des Type 052D, un autre destroyer chinois de taille moitié plus petit, est toujours en cours à Dalian.

Le même phénomène est observé au chantier naval Jiangnan de Shanghai, comme ce qu’on peut voir sur l’image satellite prise fin Novembre 2016 également (voir en bas), signe que le Type 055 ne viendra pas substituer le rôle du Type 052D, et que la marine chinoise va se doter à la fois des destroyers de 6 000 et de 12 000 tonnes.

Image satellite du bassin artificiel de la ligne de production n°4, prise au chantier naval Jiangnan de Shanghai le 18 Novembre 2016.

L’harmonisation du tonnage de ses plateformes de première ligne, qui tendent vers 4 catégories uniquement – 1 000, 4 000, 6 000 et 12 0000 tonnes – va permettre à la marine chinoise de mieux contrôler ses coûts opérationnels, et de rendre plus souple le déploiement de ses navires en fonction des besoins réels.

Cette optimisation de coûts opérationnels passe aussi par la modularisation des fonctions, et donc des équipements embarqués, ainsi que la standardisation des systèmes de combat. Les premiers éléments à notre disposition indiquent que le Type 052D et le Type 055 semblent partager un grand nombre d’équipements en commun, comme les radars à face plane, le système VLS universel, le canon principal, les CIWS, et probablement les sonars de coque et remorqués ainsi que le système de propulsion.

A suivre.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT