La Chine lance avec succès le satellite VRSS-2 pour le Venezuela

Dix mois après le précédent tir pas totalement réussi, en plaçant les deux satellites Superview-1 sur une orbite de périgée plus bas que prévu, le lanceur chinois CZ-2D a renoué avec le succès ce lundi en lançant le satellite de télédétection vénézuélien VRSS-2 dans l’espace.

Il s’agit du troisième satellite pour ce pays en Amérique du Sud que la Chine s’est chargée de fournir une solution clé en main, allant de la conception du satellite jusqu’à sa mise en orbite, en passant par la formation des personnels d’ingénierie et de contrôle au sol.

 

Le lancement

Conçu par la SAST (Shanghai Academy of Spaceflight Technology), filiale du groupe aérospatial chinois CASC, le CZ-2D est une fusée de 2 étages à ergol liquide dont le design est dérivé directement d’un autre lanceur chinois CZ-4A développé par la même entité.

Cette fusée d’ancienne génération est principalement utilisée dans les lancements en orbite basse (LEO) et en orbite héliosynchrones (SSO), avec une capacité de 3 500 kg en LEO circulaire 200 km x 28°, ou 1 300 kg en SSO de 645 km.

Son premier vol remonte au mois d’Août 1992 pour le lancement d’un satellite espion chinois avec capsule de retour. Depuis sa mise en service, le CZ-2D a connu une seule anomalie en 33 tirs lors du lancement des satellites Superview-1 en Décembre 2016.

Le décollage de cette mission de lancement, connue sous le nom code 01-83, a eu lieu à 12:13.14.451 heure locale au centre de lancement spatial de Jiuquan. Il s’agit du 4e lancement en 2017 dans ce centre spatial chinois.

Selon la presse vénézuélienne, la précision de la mise en orbite est telle que le satellite va entrer directement en phase de tests qui va durer environ trois mois.

Trois messages aux navigants aériens ont été publiés pour signaler deux zones de retombée, l’une pour les coiffes et l’autre pour le premier étage, ainsi que deux segments aériens fermés au survol civil.

A3065/17
Q) ZLHW/QRTCA/IV/BO/W/000/999/3522N09838E018
A) ZLHW B) 1710090405 C) 1710090427
E) A TEMPORARY RESTRICTED AREA ESTABLISHED BOUNDED BY:
N350647E0984026-N351026E0982114-N353925E0982924-N353430E0985512
BACK TO START.
VERTICAL LIMITS:GND-UNL.
F) GND G) UNL

A3066/17
Q) ZLHW/QRTCA/IV/BO/W/000/999/3300N09754E029
A) ZLHW B) 1710090406 C) 1710090433
E) A TEMPORARY RESTRICTED AREA ESTABLISHED BOUNDED BY:
N323108E0975852-N323556E0973358-N332841E0974811-N332349E0981319
BACK TO START.
VERTICAL LIMITS: GND-UNL.
F) GND G) UNL

A3093/17
Q) ZLHW/QARLC/IV/NBO/E/000/999/
A) ZLHW B) 1710090400 C) 1710090430
E) THE FLW SEGMENTS OF ATS RTE CLSD:
1. Y1: AKAGI-OMBON.
2. L888: MUMAN-SANLI.

VRSS-2

 

Le satellite VRSS-2 « Antonio José de Sucre »

En Septembre 2012, la Chine avait déjà conçu puis lancé le satellite VRSS-1 pour le Venezuela, le premier satellite d’observation du pays, toujours à l’aide d’une fusée CZ-2D. Fort de ce succès, un nouveau contrat a été signé en Juillet 2014 pour que le successeur, VRSS-2, puisse entrer en orbite avant la fin de la durée de vie théorique du premier qui est de 5 ans.

Les trois caméras optiques de VRSS-1, deux en panchromatique multi-spectral et le dernier en fauchée large, seront remplacées désormais par une caméra optique de haute résolution, appelée HRC, et une caméra infrarouge IRC installés tous les deux côte à côte sur le VRSS-2.

La résolution de l’HRC est deux fois supérieure à son prédécesseur et passe en dessous d’un mètre (panchromatique), avec une largeur de fauchée de 31 km et un angle de vue de ±35°.

C’est donc la première fois que la Chine exporte des satellites optiques « sub-métriques » sur le marché. Idem pour la caméra infrarouge de résolution 30 mètres en mode SWIR ou 60 mètres en LWIR, qui permet de distinguer deux objets de température différente de l’ordre de 0,2°C, et refroidie par le froid Stirling.

Ces deux principales charges utiles du satellite VRSS-2, conçu en 26 mois, va continuer à permettre au Venezuela de réaliser le recensement de ses ressources, la protection de l’environnement, ainsi que le suivi et la gestion des catastrophes, la production végétale et l’urbanisme. Les données seront transmises au sol à un débit de 2 × 450 Mbps.

La plateforme satellitaire utilise le CAST2000 développé par l’Institut CAST du groupe d’aérospatiale chinois CASC. Le satellite lui-même mesure 1,6 × 1,7 × 2,1 mètres et pèse 942 kg au total, dont 42 kg de propergol.

La durée de vie de VRSS-2 est de cinq ans, identique à son prédécesseur qui reste toujours opérationnel en orbite, malgré l’atteinte de son âge limite théorique.

Pour le moment un seul objet, le satellite VRSS-2 en l’occurrence, a été répertorié par NORAD. Il est entré dans une orbite de 629 km  ×  655 km × 98,03°. Le deuxième étage de la fusée CZ-2D, quant à lui, devrait avoir procédé à des manœuvres de désorbitation une fois le satellite livré.

VRSS-2
1 42954U 17060A 17282.83084126 -.00000052 00000-0 00000+0 0 9997
2 42954 98.0240 356.3071 0017746 285.0718 74.8505 14.75956984 85

VRSS-2

 

Statistique historique

Statistiquement, ce lancement de VRSS-2 est le 10ᵉ lancement spatial chinois en 2017, le 33ᵉ pour le lanceur CZ-2D, et le 252ᵉ pour la famille des lanceurs Longue Marche.

Pour l’heure, les fusées Longue Marche du groupe CASC totalisent 241 succès et 11 échecs, soit un taux de réussite de 95,63%.

Voici le tableau de suivi de tous les lancements spatiaux chinois effectués depuis le premier qui date de 1970, incluant ceux qui ne sont pas réalisés par les lanceurs Longue Marche –

VRSS-2

Tableau de suivi des lancements spatiaux chinois – Date : 2017-10-09

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT