La CAAA conçoit un drone à effet de sol

L’Académie chinoise d’aérodynamique aérospatiale (CAAA), filiale du groupe aérospatial chinois CASC et constructeur des drones Cai Hong comme le CH-4 vendu à l’Iraq et à l’Arabie Saoudite, a développé un nouveau drone anti-navire de 3 tonnes basé sur l’effet de sol. C’est en tout cas ce que révèle une brochure commerciale parue récemment sur la toile chinoise.

Sa mission : « Attaquer les grandes cibles navales », « Livrer une attaque rapide de torpille à longue portée », et « Bloquer les zones maritimes ».

Effet de sol

Le drone à effet de sol de la famille Cai Hong, conçu par la CAAA (Photo : CASC)

Selon les chiffres officielles, ce « drone à effet de sol », son nom officiel, est capable de porter une charge de 1 000 kg, avec une masse maximale au décollage de 3 000 kg. Il dispose d’une autonomie de 90 minutes en vol sur une altitude de croisière comprise entre 1 à 6 mètres (au-dessus de la mer).

La seule photo disponible montre un engin de forme un peu particulière – la partie avant ressemble à la tête d’un missile alors que l’arrière est typiquement celle d’un drone à petite envergure avec un empennage en V.

Son moteur, un petit turbojet ou turbofan placé au-dessus de la cellule, devrait permettre à ce drone à effet de sol d’atteindre une bien plus grande vitesse que les avions à effet de sol classique propulsés à hélice, qui dépassent rarement les 200 km/h.

Une antenne qui semble être de liaison de données est aussi placée sur le dos, signe que l’appareil devrait dépendre des paramètres de tir fournis par un tiers, et ne dispose donc que peu de moyens propres pour la conduite de tir durant sa phase en vol.

Effet de sol

La vue d’artiste du drone à effet de sol (Image CG : 迷彩派)

La masse et aussi sa taille relativement imposante réduisent l’aptitude de ce drone à servir sur un navire. L’absence de volume suffisant pour y installer un train d’atterrissage laisse penser aussi que ce drone devrait être lancé sur rampe à partir d’un véhicule ou un pas de tir au sol.

L’ensemble de ces éléments semble indiquer qu’il s’agit d’un drone de « suicide » servant à la défense côtière, d’une portée ne dépassant pas les 800 km. L’engin est conçu pour livrer une torpille lourde de 900 kg environ à auto-guidage d’une portée de 50 km, si l’on croit aux données moyennes des torpilles appartenant à cette catégorie.

En résumé, nous sommes en présence ici d’un système d’arme très atypique, et probablement développé pour satisfaire des besoins et des contextes tout aussi particuliers, comme le blocus d’un détroit, un passage maritime, ou une vaste mer intérieure par exemple, avec un état de la mer plutôt clément.

Il est à noter que ce drone militaire n’est pas le seul engin à effet de sol développé par la CAAA. En effet, lors du dernier salon aéronautique de Zhuhai qui a eu lieu en Novembre 2016, le constructeur chinois a déjà exposé un projet de l’avion à effet de sol, dont peu de détails n’a été communiqué.

Effet de sol

A droite, la maquette de l’avion à effet de sol, et à gauche, un drone cible à aile volante. Les deux sont en développement chez CAAA.

L’analyse des brevets déposés par le même constructeur révèle également l’existence d’un autre projet de drone, toujours à effet de sol, non pas pour livrer des torpilles cette fois-ci mais pour récupérer des échantillons de l’eau de mer.

Le petit engin est caractérisé par une voilure de type CLARK-Y et la présence de trois flotteurs pour assurer 35% de la flottabilité de l’engin en cas d’accident. Le drone est doté d’un ensemble d’équipements de communication par satellite et d’une perche sous la cellule pour aspirer de l’eau de mer.

Effet de sol

Le plan d’un autre drone à effet de sol de CAAA, conçu pour récupérer les échantillons d’eau de mer (Images : CAAA)

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comments

LEAVE A COMMENT