le JL-10 rejoint l’armée de l’air chinoise

10 ans après le vol inaugural du programme, c’est sous sa peinture officielle de couleur gris ciel que le premier JL-10 de l’armée de l’air chinoise s’est enfin montré au public.

La trouvaille a eu lieu lors des journées portes ouvertes organisées par l’armée au début Septembre dans la ville de Changchun.

Plusieurs équipes acrobatiques et parachutistes y ont livrés leurs spectacles pendant 4 jours devant plus de 100 000 civils.

Une trentaine d’appareils et d’équipements militaires a également été présenté au sol, parmi lesquels figurent le système antiaérien HQ-9, le bombardier régional H-6K, l’AWACS chinois de dernière génération KJ-500, les avions de chasse J-10A et J-11BS, ainsi que les avions d’entraînement JL-9 et JL-10.

A noter que les missiles de croisière Air-Sol K/AKD-20 sont dévoilés aussi au public pour la première fois, à côté de leur porteur H-6K.

Plus connu sous son nom d’export L-15, cet avion d’entraînement développé par Hongdu Aviation Industry Group (HAIC), qui a bénéficié de l’assistance technique de Yakovlev OKB, est propulsé aujourd’hui par deux réacteurs ukrainiens AI-222K-25F.

La version sans post-combustion (PC) du moteur définitif WS-17 Minshan a effectué le premier vol sur un prototype le 30 Mai cette année, et le premier allumage de la version avec PC a eu lieu le 2 Juillet.

2016 09 07 - JL-10 a rejoint l'armée de l'air chinoise - 14Le JL-10 qui était à Changchun semble être une version démunie de la PC, vu la forme de ses tuyères. Étant donné l’état d’avancement de Minshan, Il devrait encore être équipé des réacteurs ukrainiens.

L’immatriculation d’usine de l’avion qu’on peut observer sur le bout des ailes, numéro 013201001, devrait se traduire, dans l’ordre, par « Série 01, Usine 320 (HAIC), JL-10, appareil 01 », ce qui signifie qu’il fait partie des premiers appareils produits en série.

En revanche, aucune immatriculation de l’armée n’a encore été peinte sur la cellule. D’après notre source, l’avion aurait rejoint le centre de transformation des pilotes à Cangzhou.

En plus de l’armée de l’air chinoise qui a commandé une quantité inconnue à ce jour, la marine chinoise va aussi recevoir ses JL-10 prochainement, selon notre analyse publiée début Août.

Au niveau de l’exportation, les premiers pilotes de l’armée de l’air zambienne sont allés en Chine pour suivre les formations de pilotage. Le Venezuela et l’Uruguay seraient également intéressés par cet avion d’entraînement chinois.

L’affaire à suivre.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT