Quand le J-20 utilise enfin des moteurs chinois

Depuis le premier vol du J-20 en Janvier 2011, le débat pour savoir si l’avion furtif chinois utilise de moteur russe ou moteur chinois n’a jamais réellement cessé.

Comme si le fait que leur bijou technologique emploie, ne serait-ce que temporairement, un moteur étranger est synonyme du dénigrement, nombreux sont les Chinois qui refusent à l’idée que les moteurs chinois, que ce soit le WS-15 prévu à terme ou le WS-10, n’avaient pas encore atteint la maturité pour alimenter le programme J-20 dans ses essais en vol, voir équiper les premiers appareils de pré-série, entrés en service depuis l’an dernier.

En quête permanente de son indépendance technologique, on sait néanmoins que cette situation ne plaît pas aux décideurs chinois, encore moins à l’armée chinoise, de devoir dépenser chaque année des sommes astronomiques pour importer des moteurs étrangers. Après les chasseurs de série comme le J-11B, J-11BS et J-16, et les prototypes dédiés de J-10B et J-15, on se demandait donc quand est-ce que le moteur WS-10, dont le lancement du développement remonte à il y a 30 ans maintenant, va enfin être installé sur le J-20.

Des rumeurs avaient apparus depuis début 2016 sur l’existence d’un projet spécifique chez l’Institut 606 (Shenyang Aeroengine Research Institute) pour développer certains aspects de furtivité du WS-10.

En début de Juillet cette année, une personne travaillant dans le secteur avait aussi indiqué que « pour le prochain batch de J-20, il faudra surveiller le postérieur (c’est-à-dire les moteurs) des appareils car la forme et la couleur changeront ».

« Bien que ce ne soit pas notre objectif final, et qu’il n’y a pas d’amélioration notable sur la performance (du moteur), mais le changement est pleinement justifié », a-t-elle rajouté.

Et une photo d’amateur parue hier semble avoir confirmé ces affirmations toutefois officieuses. En effet, elle montre un J-20, en peinture jaune d’usine, doté de deux moteurs assez différents de ceux que l’on peut voir jusqu’à présent.

Les nouveaux moteurs installés sur un J-20, portant la peinture jaune d’usine (Photo : 科京同志)

Après comparaison avec les moteurs en service dans les forces aériennes chinoises, il s’avère que les volets primaires de la tuyère sont typiques de ceux de WS-10, et les volets secondaires sont également différents de ceux de l’AL-31FN acquis par la Chine.

On serait donc en présence d’une nouvelle variante de WS-10, spécialement adapté pour le programme J-20.

Est-il le fameux WS-10-T2, qui aurait hérité le FADEC chinois conçu pour le WS-10B d’une poussée de 13 200 kg en post-combustion, et bénéficié des améliorations sur la chambre de combustion et la structure de soufflante et de compresseurs du WS-10G de 14 200 kg ?

Quoiqu’il en soit, on remarque que l’installation n’est pas complète puisqu’une partie de transition est manquante, et la tuyère de ce nouveau WS-10 est en forme de dent de scie, une mesure pour réduire sa surface équivalente radar (SER) comme l’a fait le Pratt & Whitney F-135 avant lui.

J-20

Le moteur F135-PW-600 de F-35B

Sachant que le débit d’air entrant varie d’un moteur à un autre, il est nécessaire que les ingénieurs réadaptent l’entrée d’air de l’avion. Sans parler de la différence en terme de dimension, à savoir le diamètre et la longueur par exemple, ce qui nécessite un travail de conception supplémentaire sur la partie arrière de l’appareil.

Il y a fort à penser que ce nouveau J-20, fraîchement sorti de l’usine vu la couleur de son revêtement et appelé à priori « l’état A2 », devrait repartir en une longue compagne d’essais en vol pour valider à nouveau le domaine de vol, et aussi la fiabilité et la maintenabilité du moteur chinois, par exemple.

Il faudrait donc probablement attendre encore quelques temps avant de voir les futurs J-20 de série voler « opérationnellement » avec le moteur chinois.

A suivre.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comments
  • le Pakistan envisage environ une centaine pour le JF-17, plus la commande de la Birmanie, et le J-31,
    c’est comme même une commande pour le WS-13, mais on n’a pas beaucoup de nouvelle sur ce moteur.
    est ce qu’il est déjà mis au point ?

  • Etant bi-réacteurs, les J-20 devraient donc bénéficier des réacteurs WS-10 plus vite que les J-10 (A,B,C,D…)?! Les chinois mettront encore combien de temps avant de pouvoir produire en série le réacteur WS-15?

  • Si la Chine a mis en production pour le moteur WS-10, et le WS-15 vient d’être mis au point,
    pourquoi le moteur RD93 pour JF-17 dépende toujours la Russie ? normalement il est plus facile à développer et le marché est plus grand.

LEAVE A COMMENT