J-20 : Invité surprise de l’Airshow China 2016 ?

L’Airshow China, le plus grand événement aéronautique et spatial en Chine, ouvrira ses portes cette année du 1er au 6 Novembre.

Ce salon international est organisé tous les deux ans, comme le Salon du Bourget et le Salon aéronautique de Farnborough. Le 11ème Airshow China se tiendra, comme les autres années, dans la ville de Zhuhai au Sud de la Chine.

Conférence de presse d'Airshow China 2016 (Source : 81.cn)

Conférence de presse d’Airshow China 2016 (Source : 81.cn)

On apprend dans la conférence de presse tenue ce matin à Pékin que plus de 700 exposants venants de 42 pays et près de 900 équipements militaires seront présents à Zhuhai.

A part les expositions statiques au sol, de nombreuses équipes acrobatiques viendront recaler les yeux et les oreilles des visiteurs, parmi lesquels figurent les 12 avions d’entraînement Hawk T1A de Red Arrows de la Royal Air Force, les Mig-29 de l’équipe acrobatique russe Strizhi, les Su-27 des Chevaliers Russes, les trois JF-17 de l’armée de l’air pakistanaise et bien sûr, l’équipe acrobatique « 1er Août » de l’armée de l’air chinoise avec leur J-10AY et J-10SY.

Côté aviation civile, l’Airbus A350, le nouveau Gulfstream G650R, le Sukhoï SSJ-100 et le Bombardier CS-300 par exemple feront également leur apparition.

Au total, 135 aéronefs civils et militaires, et une centaine de délégations gouvernementales étrangères seront présents cette année.

La série « 20 » à l’Airshow China 2016 ?

Les rumeurs circulent depuis 1 mois sur la présence de l’avion de chasse chinois de dernière génération, le J-20, au salon de Zhuhai cette année.

La brochure officielle du salon montre, en effet, l’image d’un prototype de J-20 dans la partie de meeting aérien.

Brochure officielle d'Airshow China 2016 montre un J-20 en vol

Brochure officielle d’Airshow China 2016 montre un J-20 en vol

Et à la conférence de presse de ce matin, le porte-paroles du groupe AVIC parle d’une « surprise » au salon, en précisant que l’AVIC va promouvoir le concept de la « Série 20 », et certains appareils qui permettent de démontrer la capacité technologique du groupe pourraient venir au salon.

Les produits aéronautiques d’AVIC ayant un suffixe « 20 » dans leur référence officielle sont – l’avion de transport Y-20, l’avion de chasse J-20, l’hélicoptère de transport Z-20 et le turbofan WS-20 – sachant que le Y-20 était déjà présent à l’Airshow China 2014, donc ce ne sera pas une « surprise » s’il vient de nouveau cette année.

L’armée de l’air stratégique ira loin dans l’océan…

Si l’AVIC reste finalement assez flou pour savoir lesquels de « X-20 » seront présents, ce que rajoute le général de brigade aérien SHEN Jin Ke, porte-paroles de l’armée de l’air chinoise qui était également présent à la conférence de presse, laisse penser davantage que le J-20 sera présent.

Le général de brigade aérienne SHEN Jin Ke

Le général de brigade aérienne SHEN Jin Ke à la conférence de presse de ce matin

« L’armée de l’air est un corps stratégique, et nous sommes dans une période de mutation cruciale, » indique le général SHEN, « l’armée de l’air chinoise présentera ouvertement les fruits de ces transformations dans ce salon, pour que ses soldats aient confiance en soi, et que le peuple aie confiance en nous. »

« L’armée de l’air stratégique ira loin dans l’océan, et elle restera près du peuple. » rajoute SHEN.

Selon le reste du discours du général chinois, la PLAAF change également de rôle dans cette 11ème édition de salon aéronautique – elle n’est plus simplement une organisation « en support » (au sens de facilitateur et exposant) mais devient l’un des organisateurs principaux du salon.

Comme le J-20 est sur la dernière ligne droite à entrer dans les rangs de l’armée de l’air chinoise, et que cette dernière est devenue l’organisateur de l’événement, la décision de faire venir ou pas le J-20 à Zhuhai ne dépend plus du groupe AVIC, son constructeur, mais bien de la PLAAF.

A voir maintenant quels messages voudra faire passer l’armée de l’air chinoise, qui est en pleine transformation depuis 2010, et surtout, jusqu’où…

Des nouveautés, en avant-première…

Selon les communiqués, la superficie de ce 11ème salon aéronautique chinois devrait battre un nouveau record. 11 halls d’exposition seront utilisés cette année, les stands intérieurs et extérieurs s’étaleront sur une surface de 430 000m² au total.

55% des exposants sont chinois et 8 des 12 groupes nationaux de la défense viendront présenter leurs produits à Zhuhai, dont la nouvelle Aero Engine Corporation of China (AECC) créée cette année en fusionnant la totalité des sociétés motoristes chinoises.

Le stand d’AECC sera localisé au Hall n°10, le nouveau groupe motoriste chinois présentera ses moteurs d’aviation en développement ainsi que les turbines, les aubes de turbine monocristallines ainsi que les nouveaux matériaux, comme le graphène par exemple.

Voici un résumé rapide des nouveautés qui seront exposées par quelques uns des grands groupes chinois :

– le groupe aérospatial CASC

Le plus grand fabricant des fusées et des engins spatiaux en Chine viendront avec plus de 400 produits différents.

CH-6

CH-6

On compte parmi eux les engins du programme habité et lunaire, du système de positionnement Beidou, et du programme d’observation terrestre CHEOS.

La nouvelle fusée lourde CZ-5, les fusées à réaction rapide CZ-6 et CZ-11 ainsi que leurs TEL, la capsule de retour habité Shenzhou, la future station spatiale, la sonde lunaire CE-5, la sonde martienne et le moteur LOX/Méthane réutilisable de 60t…etc seront présentés soit en maquette ou en réel.

Pour les produits de la défense, le système antiaérien naval LY-80N, le LRM WS-64, les drones CH-6, CH-7 et CH-95, le drone solaire, l’hélidrone Hawk-1 et un nouvel aéroglisseur à effet de sol, par exemple, feront leur première apparition.

– le groupe aérospatial CASIC

Le missile de défense côtière supersonique CM-302 sera le produit phare de CASIC cette année. Il sera accompagné par deux nouveaux radars OTH (trans-horizon) dont l’un à onde rampante.

Missile anti-navire supersonique CM-302

Missile anti-navire supersonique CM-302

D’après la seule photo disponible sur le Weibo (blog) de CASIC, le CM-302 semble être la version d’export de YJ-12 qui est utilisé par la marine chinoise aujourd’hui.

Les trois formeront un système complet pour aider les pays côtiers à se défendre contre les « grosses cibles navales » (porte-avions ??).

Au total 65 produits militaires seront exposés, parmi lesquels se trouvent les missile antiaériens FM-3000 et FD-2000, le drone WJ-600A/D.

Les lanceurs militaires à ergol solid KZ-1 et KZ-11 seront également présents.

Le groupe CASIC prévoit d’ailleurs de construire un site de production spatiale à Wuhan qui permettra de fabriquer 50 lanceurs spatiaux à ergol solide et 140 petits satellites par an.

– le groupe d’armement terrestre NORINCO

Le plus grand fabricant d’armes terrestres chinois NORINCO viendra cette année à Airshow China avec une large gamme de blindés et d’armements, comme le char de combat VT-4, le char léger VT-5, l’IFV VN-4 et VN-12, ou encore le MRAP VP-11 et le canon d’assaut ST-1 de calibre 105mm.

Certains de ces blindés feront des démonstrations sur un terrain de 70 000m², localisé au parking P2 du salon.

– le groupe électronique CETC

L’électronicien chinois présentera une vingtaine d’équipements lourds et plus de 300 produits différents à leur stands.

A part les radars et les équipements de communication, il y aura des centres de commandement, des véhicules spécifiques, des équipements de contrôle et de suivi spatial, des aéronefs spécifiques, les drones MALE et des pods…etc.

L’armée chinoise ne veut pas de FC-31 ?

Une autre information très intéressante est apparue ce matin à la conférence de presse, confirmant peut-être un peu plus la rumeur selon laquelle ni l’armée de l’air ni la marine chinoise ait choisi le FC-31, un avion furtif développé sur fonds propres par le groupe AVIC.

Le FC-31 doit se réinventer pour trouver son premier client

Le FC-31 doit se réinventer pour trouver son premier client

En effet, le directeur du département des affaires internationales d’AVIC LIU Lin a indiqué ce matin que le groupe est en train de développer deux avions de chasse de 4ème génération (équivalent de la 5ème génération russe et US), « l’un est pour l’armée chinoise, l’autre est dédié au marché international ».

« Les discussions sont en cours avec certains prospects étrangers, », précise LIU durant la conférence de presse, « c’est en bonne voie ».

Comme évoqué ici dans « la fin du programme Shenyang FC-31 ? » il y a une semaine, il est peu probable que le groupe AVIC abandonne maintenant le développement de FC-31, mais la chance de voir cet avion enfin financé par l’armée chinoise semble devenir de plus en plus mince, du moins pour le moment.

L’affaire à suivre.

Henri K.

 

P.S. – Peut-être un cœur charitable pour mon futur voyage à Zhuhai ? 🙂

 

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comments
  • Juste une petite question concernant l’antinavire YJ-12, le Pakistan en aurait déjà acquis. La version exportation présenté cette année est différente de la pakistanaise ?

  • Petite question sémantique concernant la Aero Engine Corporation of China (AECC).

    Faut il séparer les deux premiers mots comme écrit ci joint ou écrire Aeroengine comme je l’ai vu sur des sites anglais ?

  • Hi, Henri, that is some very impressive research you’ve done!

    I’d like to add that the head of AVIC used the term « J-31 » when referring to FC-31; could this be a sign of domestic interest?

    Also, a test pilot recently said in an interview that, although the FC-31 has been rejected by PLAAF, he believes it will serve on aircraft carrier.

    Thanks!

LEAVE A COMMENT