J-20 : la danse des trois canards…

Il y a quelques jours, on a vu qu’un nouveau J-20 de série avait volé trois fois en une seule journée, faisant le régal de quelques 70 amateurs locaux. Et comme si tout cela ne suffisait pas, depuis deux jours, c’est trois J-20 qui dansent en même temps dans le ciel de Chengdu, rapportent les spotteurs.

Un J-20 déjà en peinture gris foncé de l’armée de l’air chinoise, plus deux autres encore vêtus de la couche anti-corrosion de couleur jaune clair, enchaînent leurs pas au-dessus de l’aérodrome de l’Usine 132, où les avions sont fabriqués.

Les pilotes effectuent plusieurs figures de voltiges – le rétablissement Immelmann, le Low Yo-Yo, le tonneau, le High Yo-Yo… – visiblement ils se font plaisir et profitent pleinement de la manœuvrabilité de l’avion. Un peu surprenant tout de même, c’est comme s’ils se préparent à un événement important

Au sol, d’autres J-20 fraîchement sortis de la chaîne seraient en phase d’essais dans les hangars, indiquent les passionnés chinois.

Depuis l’apparition du premier J-20 de série en Décembre 2015, on compte désormais au moins cinq appareils de série produits, dont quatre qui ont déjà volé. On va faire un bilan d’ici fin 2016 pour revoir la prévision capacitaire avancée dans le dossier « Quelques rumeurs sur la production du J-20« , si les données nous le permettent.

Ces photos, prises par deux spotteurs chinois prénommés MMMP et 1562, montrent des choses intéressantes sur la cellule des J-20. En effet, plusieurs fenêtres conformes dédiés aux capteurs de l’avion sont visibles sans que la peinture définitive vient les cacher.

Les matrices pour la vision latérale, les fenêtres du système EODAS pour remplacer l’IRST, les antennes CNI sur le bord d’attaque, celle de guerre électronique (EW) entre le canard et la voilure, la lentille de Lüneberg sous le ventre pour démultiplier la signature, les lance-leurre IR intégrés, le MWS / RWS confirmes…, on constate que les ingénieurs de l’Institut 611 d’AVIC s’efforcent à préserver soigneusement la faible observabilité de l’avion.

Pour finir, voici deux vidéos filmées par les spotteurs aujourd’hui, l’un sur le vol d’un J-20 en peinture de l’armée de l’air chinoise, l’autre un atterrissage d’un J-20 tout jaune.

L’affaire à suivre.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT