Interception d’un missile balistique DF-21 par le DN-3 ?

Selon une source du gouvernement américain, le dernier test antimissile mi-course réalisé par la Chine, qui a eu lieu le 5 Février cette année et confirmé le lendemain par le ministère chinois de la Défense, serait en fait une interception du missile balistique MRBM DF-21 par l’intercepteur cinétique DN-3. L’information a été rapportée par notre confrère Ankit Panda dans un article paru hier sur le site The Diplomat.

Le texte confirme le lancement du missile DN-3 depuis le site de Korla, comme suggéré l’analyse des NOTAMs dans notre billet « La Chine mène un nouvel essai d’intercepion antimissile à mi-course », mais ne donne aucune indication quant au site du lancement du missile cible. On pense toutefois que le DF-21 a décollé depuis le centre spatial de Jiuquan (JSLC) compte tenu du fait qu’il s’agit d’une interception mi-course.

L’article d’Ankit Panda met également en relation cet essai antimissile chinois avec le test réussi du missile balistique longue portée indien Agni-V au 18 Janvier dernier, et l’échec du missile SM-3 Block IIA à intercepter une cible simulant un missile balistique à portée moyenne fin Janvier, tout en soulignant le niveau de complexité plus élevé de ce dernier comparé au dernier test de DN-3.

D’après les sources institutionnelles américaines, la Chine développe au moins quatre missiles antimissiles et antisatellites simultanément connus sous la référence de DN-1, DN-2, DN-3 et HQ-19. Mais à part le HQ-19, aucun d’autres n’est officiellement mentionné dans les documents chinois, du moins ceux qui sont rendus publiques.

Dans la terminologie américaine, DN est le diminutif de Dòng Néng (动能) qui veut dire énergie cinétique en Chinois. On pense que ces intercepteurs chinois utilisent tous un KKV (Kinetic Kill Vehicule) pour détruire ses cibles par impact direct exo-atmosphérique.

Mais la dénomination de ces missiles intercepteurs chinois reste confuse car si le DN-1 a été désigné comme un missile antisatellite (ASAT) en orbite basse et le DN-2 un ASAT par ascension directe pour l’orbite géostationnaire, la référence de DN-3 avait déjà été utilisé à la fois dans un essai antisatellite chinois en Juillet 2017 et maintenant dans un essai antimissile mi-course, même si on pense que tous les missiles intercepteurs DN sont les descendants directs du « KT-409 », lui-même faisant partie d’un vaste programme d’armes cinétiques chinois appelé le « Projet 8005 » (voir l’historique dans notre dossier « L’armée chinoise reçoit les nouveaux missiles ASAT ? ».

DN-3

L’arbre généalogique (estimatif) des intercepteurs ABM et ASAT chinois (Image : East Pendulum)

Date d'essaiSite de lancement de l'intercepteurSite de lancement du missile cibleConfirmation
2010-01-11KorlaMoD chinois
2013-01-27KorlaMoD chinois
2014-07-23KorlaJiuquanMoD chinois
2016-12-06KorlaN/A
2017-07-23KorlaDN-3 selon les USA
2018-02-05Korla??MoD chinois
DN-3 selon les USA

Quelque soit le nom exact de cet intercepteur qui a été employé au début du mois, si l’information selon laquelle qu’il s’agissait d’une interception du missile balistique est exacte, cela confirmerait une fois de plus que la priorité donnée par l’armée chinoise en matière d’antimissile reste au niveau de SRBM et MRBM, c’est-à-dire les missiles balistiques qui ont une portée maximum de 3 000 km, qui représentent une réelle menace pour la Chine – en provenance de l’Inde, le Taïwan, le Japon et les deux Corée par exemple – et dont la solution d’interception est technologiquement atteignable et opérationnellement déployable à court terme.

Quant aux cibles telles que les missiles intercontinentaux (ICBM), la solution la plus efficace à ce jour reste la dissuasion nucléaire, étant donné la quantité des vecteurs et des têtes disposés par les Etats Unis de l’un, et la Russie de l’autre.

A suivre.

Henri K.

Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comment
  • I’ve always believed that the DN-3, DN-2, and SC-19 are all inter-related. In fact, there is not much difference between an ASAT and midcourse BMD missile aside from the seeker and the software.

LEAVE A COMMENT