FTC-2000G : Premier vol réussi de «Ultime MiG-21»

Certains observateurs en Chine le surnomment, non pas sans ironie, « l’ultime MiG-21 », ce qui n’est pas totalement faux d’un point de vue purement « généalogique », car le FTC-2000G est bel et bien le descendant direct de l’avion d’entraînement avancé JL-9, lui-même développé à partir du JJ-7 qui est issue du J-7II, un cousin lointain de MiG-21-F13, et aussi d’un MiG-21U récupéré de l’Egypte.

Mais contrairement au JL-9 à destination de l’armée chinoise, ou plus précisément au JL-9G que cet nouvel avion d’attaque léger est dérivé, le FTC-2000G lui est entièrement dédié au marché d’export, en tout cas si l’on croit à son constructeur Guizhou Aircraft Industry Corporation (GAIC).

Et c’est probablement pour cette raison que plusieurs officiers de pays étrangers ont été invités, vendredi dernier, pour assister au vol inaugural du premier FTC-2000G à Anshun, là où l’avion a été assemblé, en province de Guizhou.

Bien que leurs noms n’ont pas été révélés comme la coutume chinoise le veut, on remarquera qu’une grande partie de ces personnalités vient du continent africain, là où la Chine avait vendu de nombreux chasseurs J-7 et ses variantes, y compris les avions d’entraînement comme le FT-7, qui n’est ni plus ni moins la version d’export de JJ-7A.

Sachant que le FTC-2000G n’est, à priori, qu’une adaptation de la version JL-9G utilisée par la marine chinoise pour entraîner ses pilotes aéronavals, le cycle du développement de FTC-2000G est finalement assez court, sept mois en tout.

D’après le discours de WANG Wen Fei (王文飞), PDG de GAIC, le projet est officiellement lancé le 27 Février cette année. Les travaux sont dirigés par l’ingénieur en chef HU Jian Xing (胡建兴) et ont impliqué une équipé de 260 personnes.

La conception générale est passée en revue le 24 Avril, soit deux mois après le début du projet, et le premier rivet est posé exactement 30 jours plus tard. L’assemblage final est terminé le 5 Septembre.

L’avionneur chinois n’a pas précisé les modifications apportées au FTC-2000G, mais indique simplement que le champ de vision de pilotes vers le bas est ajusté à 15°/5°, contre 14° pour le JL-9 de l’armée de l’air chinoise ou 16° pour le JL-9 de la marine. On remarque également plusieurs changements comme la suppression du compartiment de parachute de freinage, l’agrandissement de l’empennage vertical avec l’ajout d’un gouverne de direction supplémentaire, ainsi que la réduction du voie, c’est à dire la distance entre les deux jambes du train principal.

Cette variante étant positionné comme un avion d’attaque au sol, on comprend donc le choix de le développer sur la base du JL-9G qui est optimisée pour ses performances à faible vitesse, ce dernier étant l’avion d’entraînement avancé des élèves pilotes des forces aéronavales chinoise.

Quant à la perspective de ventes, WANG qui répondait aux questions de journalistes à la télévision estime que le carnet de commandes pourrait atteindre les quelques 200 appareils dans les années à venir.

Le PDG de GAIC considère les pays africains comme ses priorités commerciales, tout en soulignant la facilité MCO, la capacité d’intégrer une large panoplie d’armements Air-Air et Air-Sol, ainsi qu’une interface Homme-Machine améliorée.

L’avion pourrait aussi se doter d’un pod de reconnaissance pour les missions de reconnaissance et de surveillance.

Le public aura l’occasion de revoir l’avion de près d’ici Novembre, puisque le FTC-2000G sera présent au Salon aéronautique de Zhuhai qui se tient cette année du mardi 6 au dimanche 11 Novembre.

CaractéristiqueFTC-2000FTC-2000G
Longueur14,554 m15,412 m
Hauteur4,103 m4,68 m
Envergure8,32 m9,988 m
Vitesse Max.Mach 1,5Mach 1,2
Plafond de croisière16 000 m15 000 m
Vitesse minimum en vol195 km/h
Vitesse au décollage260 km/h240 km/h
Distance au décollage500 m450 m
Vitesse d'attérrissage260 km/h220 km/h
Distance d'attérrissage700 m750 m
Distance franchissable2 400 km2 500 km
Autonomie≥ 3h3h 5min
Masse à vide4 960 kg
Masse normale au décollage7 850 kg7 880 kg
MTOW9 800 kg11 000 kg
Emport Externe3 000 kg

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comments

LEAVE A COMMENT