Fin (?) du programme Type 071, début du Type 075

17 ans après le début du programme, la construction des transports de chalands de débarquement Type 071 de 20 000 tonnes aurait pris fin après deux lots de commande, soit 8 exemplaires au total. Mais celle du porte-hélicoptères Type 075 et la conception d’une version plus grande, Type 075A, ne font que commencer.

Il fut un temps où les observateurs pensaient que l’armée chinoise ne peut compter que sur les milliers de bateaux de pêche pour traverser le détroit de Formose et débarquer sur l’île de Taïwan, ce qui est pourtant presque vrai. Avec moins de vingt transports de chalands de débarquement (TCD) de petit tonnage au début des années 2000′, la marine chinoise n’était probablement pas capable de mener une opération amphibie d’envergure pour atteindre cette « province séparée ». Mais la crise du détroit de Taïwan de 1995-1996 suivi par le bombardement de l’ambassade chinoise à Belgrade ont radicalement changé la donne, notamment dans la pensée des décideurs politiques.

C’est ainsi qu’est né le Type 071, premier TCD chinois déplaçant plus de 20 000 tonnes, en 2002. Trois navires de cette classe ont été mis en service entre 2007 et 2012, tous affectés à la Flotte du Sud qui ne s’occupe pourtant pas prioritairement de la direction du Taïwan.

Mais pouvoir transporter un bataillon renforcé de fusiliers marins, une vingtaine de chars amphibies et jusqu’à 6 hélicoptères de 13 tonnes par navire ne semble pas être suffisante comme capacité, bien que le Type 071 n’est pas le seul type de navire amphibie de la marine chinoise aujourd’hui et qu’il est accompagné désormais de près de 60 bâtiments de débarquement de chars en tout genre, soit 3 fois plus qu’il y a seulement 20 ans.

C’est donc pour des raisons « mystérieuses » que 5 autres Type 071 se sont rajoutés au carnet de commandes durant le 12e plan quinquennal (2011-2015), alors que le programme n’avait prévu que 3 coques initialement.

Les choses s’enchaînent rapidement depuis, avec l’admission au service actif par la marine chinoise du 4e de classe 988 Yimeng Shan en Février 2016, 980 Longhu Shan en Septembre 2018 et 987 Wuzhi Shan en Janvier cette année.

Le 7e Type 071, Wudang Shan, ainsi que le 8e, de nom inconnu, sont actuellement en travaux d’aménagement à Shanghai. Ce dernier, mis à l’eau au chantier naval Hudong-Zhonghua le 6 Juin 2019, devrait être le dernier, du moins pour le deuxième lot de commande.

Rien qu’avec 8 TCDs Type 071 la marine chinoise serait déjà capable de projeter plus de 2 brigades marines sur l’île de Taïwan, sans compter les troupes pouvant être transportées par les quelques 60 bâtiments de débarquement de chars déplaçant entre 1 000 et 5 000 tonnes.

Est-ce que cela est « suffisant » ? Difficile de le dire sans connaître les scénarios d’intervention exacts de l’armée chinoise pour l’île de Taïwan et bien d’autres.

Toujours est-il que la marine chinoise a lancé officiellement le développement du Type 075, projet du porte-hélicoptères de plus de 30 000 tonnes, en 2011, probablement pour accroître la capacité d’assaut amphibie « à la verticale » visant la côte Est très montagneuse du Taïwan.

Quant à ses caractéristiques, des rumeurs parlent de « 36 000 tonnes de déplacement », « capacité de 28 hélicoptères », « motorisation diesel avec le 16PC2-6B de 9 000 kW » et « quatre CIWS dont deux HQ-10 et deux H/PJ-11 » (voir notre dossier « Quelques rumeurs sur les caractéristiques du LHD Type 075« ).

A noter que la mise à l’eau du premier bâtiment était évoqué dès 2014, mais plusieurs sources officieuses ont parlé d’une revisite du design qui aurait revu le déplacement et donc la capacité d’emport à la baisse. Si on parlait de 36 hélicoptères initialement, le chiffre ne serait que de 28 aujourd’hui mais cela reste à confirmer.

Si l’on croit à une source proche du secteur naval en Chine, la marine chinoise aurait prévu plusieurs vagues de construction pour le programme Type 075 dont la première porterait sur 3 bâtiments, et une version plus grande, présumé Type 075A, serait à l’étude actuellement chez l’Institut 708 du groupe CSSC.

Quoiqu’il en soit, les images aériennes et satellites montrent une construction sur cale plutôt rapide – Depuis la découpe de la première tôle en fin 2017, le navire de tête a déjà pris forme cet été selon une série de photos fuitée sur le réseau social chinois par un technicien du chantier naval Hudong-Zhonghua, qui assure également la construction des Type 075. Le technicien en question a été mis à pied immédiatement et renvoyé chez lui d’après son compte Weibo.

Ces photos et d’autres prises « plus légalement » suggèrent que le Type 075 dispose d’un radier comme le Type 071, et de deux niveaux sous le hangar pour les véhicules amphibies. Le navire est également doté de deux plates-formes élévatrices, l’une devant l’îlot et l’autre à la poupe.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT