L’expansion de la marine chinoise confirmée par un amiral

La 5ème session de la 12ème Assemblée nationale populaire se tient actuellement à Pékin. Bien que les 2 987 députés devraient, en principe, se focaliser sur les votes de projets de loi de finances du gouvernement et le plan du développement social du pays, les représentants de l’armée chinoise ont tout de même dévoilé quelques sujets importants dans le domaine militaire. On apprend par exemple que l’amiral LIU Xiao Jiang (刘晓江), ancien commissaire politique de la marine chinoise et membre de la délégation militaire à l’Assemblée, vient de confirmer à la presse l’expansion officielle de la marine chinoise.

Marine chinoise

L’amiral LIU Xiao Jiang, le 5 Mars à Pékin avec la presse. (Photo : 大公网)

LIU parle d’une « nécessité » pour cette expansion dans la nouvelle vague de réforme de l’armée chinoise, qui est actuellement en cours.

« Nous sommes un pays océanique, nous devons protéger et développer nos intérêts maritimes », souligne l’amiral chinois le 5 Mars à Pékin, « la marine chinoise aura plus de navires, et plus d’effectifs. »

Il révèle également qu’une partie de l’armée de terre chinoise rejoindra le corps des marines chinois. Ce dernier compte aujourd’hui deux brigades avec un total de 20 000 hommes.

Concernant le sujet que l’ancien commandant en chef de la flotte du Nord qui a été promu au poste du commandant en chef du Commandement de théâtre du Sud, LIU indique que cela démontre l’importance du rôle de la marine dans le Sud, car les missions de la marine chinoise en mer de Chine méridionale sont capitales pour l’intérêt du pays.

Cette déclaration sur l’expansion de la marine chinoise n’est finalement pas une surprise – nous en avons déjà parlé dans plusieurs dossiers ici, après avoir constaté que les flottilles chinoises passent d’une dotation de 4 destroyers + 4 frégates à une nouvelle configuration de 6 + 6, sachant que chacune des trois flottes chinoises dispose de deux flottilles.

La marine chinoise sera alors dotée de 36 destroyers et 36 frégates de première ligne, plus au minimum 3 porte-avions d’ici 2030. Et c’est sans compter les très discrètes forces sous-marinières et les navires alloués à la défense de ses côtes, ainsi qu’un nombre conséquent de navires auxiliaires.

Il est à noter que cette expansion des forces marines de la Chine semble ne pas avoir été impacté par la réduction de 300 000 hommes de l’armée chinoise, annoncée en Septembre 2015 par le président chinois XI Jin Ping lors de la parade militaire de la victoire contre l’invasion japonaise. Selon l’amiral LIU, ce plan de réduction globale des effectifs de l’armée sera mené à son terme cette année.

Il est intéressant de voir apparaître aussi, de plus en plus souvent,  le mot « pays océanique » (海洋国家) dans l’opinion publique chinoise, alors qu’historiquement la Chine était plutôt considérée comme une puissance continentale.

Ce changement d’auto-perception engendre naturellement une allocation plus importante des ressources vers les moyens « marins », dont la marine chinoise, et aussi vers tous ceux qui permettent de protéger ces derniers autour de la Chine – à savoir l’armée de l’air et les forces des fusées chinoises, et ce au détriment des moyens militaires au sol.

L’équilibre actuel des forces en Asie de l’Est et du Sud-Est, et probablement jusqu’à l’océan Indien aussi, sera alors perturbé par une montée en puissance constante et progressive de la marine chinoise. Une perturbation qu’on a pu observer depuis ces dernières années à l’Est et au sud de la Chine.

Chaque pays concerné devra alors retrouver sa nouvelle place jusqu’à ce qu’un nouvel équilibre, et que l’ordre également, soit rétabli. Mais la période transitoire risque d’être très mouvementée…

Henri K.

Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

No comments

LEAVE A COMMENT