Et si « Tian Ying » est un drone embarqué furtif ?

Depuis ses trois premiers vols d’essai qui ont eu lieu cet hiver, entre Décembre 2017 et Janvier 2018, on n’a pratiquement plus aucune nouvelle du drone furtif « Tian Ying » (天鹰). Son concepteur, la 3ᵉ académie du groupe missilier et d’aérospatiale chinois CASIC, est resté particulièrement silencieux sur ce drone à aile volante de longue endurance, après avoir dévoilé quelques photos floutées de l’appareil il y a quelques mois de cela.

Mais quelques éléments sont apparus récemment et semblent venir appuyer notre hypothèse de l’époque, qui consiste à dire que cet énième drone à aile volante chinois pourrait avoir comme client de lancement les forces navales de l’armée chinoise.

En effet, les images d’un drone à aile volante décollant du tremplin d’un porte-avions sont aperçues sur les pancartes dans une salle de réunion de l’Institut 302, le tout rendu publique dans un reportage vidéo hebdomadaire en fin d’Août cette année, sachant que cette entité est le bureau d’études responsable de la conception des drones au sein de la 3ᵉ académie de CASIC, et donc celui du drone « Tian Ying ».

On voit alors un drone d’une configuration aérodynamique proche de celle du X-47B américain, avec un fuselage et des ailes en forme de diamant, les deux n’ayant pas le même angle de flèche contrairement à d’autres drones à aile volant de taille comparable, tels que nEUROn de Dassault, Taranis de BAE, Skat de MiG ou encore Sharp Sword de l’Institut 601 d’AVIC.

Un tel choix pourrait être motivé par l’obtention d’une meilleure efficacité de chargement et aérodynamique. Une envergure plus conséquente permettrait également de satisfaire les besoins en distance franchissable et en durée de vol grâce à une finesse plus importante.

Tout cela est au détriment de la furtivité de l’appareil par rapport à la configuration de simple angle de flèche, mais semble être justifiable si l’engin est amené à opérer à bord d’un porte-avions. On retrouve d’ailleurs la même configuration sur la partie drone du Système de combat aérien futur (SCAF) européen.

Sachant que l’Institut 302 travaille actuellement sur plusieurs projets en parallèle, on ne peut pas avoir la certitude que les images vues jusqu’ici soient représentatives et correspondent au « Tian Ying », mais cette éventualité n’est pas à écarter étant donné qu’il existe maintenant au moins deux indices qui suggèrent que le bureau d’études pourrait travailler sur un projet de drone embarqué, le premier étant que les stations de contrôle au sol du drone « Tian Ying » étaient en camouflage de la marine chinoise.

Drone

Le drone Tian Ying, qualifié par son concepteur comme étant « Furtif et à aile volante » (Photo : CASIC)

En attendant d’autres éléments pour confirmer ou infirmer ceci, quelques détails sur le drone « Tian Ying » ont été dévoilés dans une nouvelle publication de CASIC il y a quelques jours, qui parle d’un opérateur de pilotage de drones chez l’Institut 302.

« YU Xin se rappelle encore de sa participation l’an dernier à la mission du premier vol d’un certain drone furtif à aile volante, […] c’est probablement la mission dans laquelle il a travaillé le moins », souligne un article paru sur le compte Weixin de Haiying Aviation General Equipment Co., Ltd, une autre filiale de la 3ᵉ académie de CASIC, « Tous qu’il avait à faire, c’est d’entrer quelques paramètres (dans le poste de contrôle) et d’appuyer sur quelques boutons avant le décollage. Le drone s’est chargé seul de toutes les autres étapes ensuite… »

On apprend également que le drone en question a renvoyé en temps réel des images prises par le caméra embarqué, et que l’engin a survolé « des montages et des rivières », sans pour autant révéler le lieu de ce premier vol.

A suivre.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comments
  • Interesting, do you know if this could possibly be a development of the « Lijian » (Sharp Sword) tech demonstrator? I realize that they’re from different institutes (CASIC and 601).

    Also, what happened to the Lijian UCAV program?

LEAVE A COMMENT