Enfin, deux porte-avions chinois à la mer…

Il y a 30 ans presque jour pour jour, quand la Chine a lancé son premier programme de porte-avions à catapultes (CATOBAR) connu sous le nom du Programme 891, personne n’aurait imaginé qu’un jour le pays sera doté de deux, voir plusieurs, porte-avions. D’autant plus que le même programme a été annulé sous ordre politique 6 ans plus tard, en 1995, et que le mot « porte-avions » est devenu dès lors un tabou et banni dans tous les documents internes durant plusieurs années.

Mais le temps change, et les considérations aussi. C’est donc 30 ans après, plus exactement au jour du 27 Février 2019, que deux porte-avions chinois sont à la mer au même temps. Et pourtant, cet événement presque symbolique sinon historique est passé quasi inaperçu en Chine, comme si quelque chose insignifiante, ou faisant partie intégrante de la normalité, vient d’avoir lieu.

Retour au chantier naval de Dalian depuis Mai 2018, le porte-avions Liaoning, ex-Varyag et sistership du porte-avions russe Amiral Kouznetsov, a subi d’importantes modifications notamment pour sa passerelle navigation. Le navire, remis en fonctionnement et adapté aux besoins de la marine chinoise, connait donc son premier arrêt technique majeur (?) depuis l’admission au service actif du bâtiment en Septembre 2012.

Après plusieurs mois de travaux, le premier porte-avions chinois a repris la mer fin Janvier pour une campagne d’essais de 8 jours, avant d’entamer une deuxième, dimanche dernière, qui devrait durer à priori jusqu’au 5 Mars.

Ce départ du Liaoning est rapidement suivi par sa quasi-jumelle chinoise, le Type 002 ou H/JRZ-002 (?). Le 26 Février, les journalistes de la presse Hong Kongaise Ta Kung Wen Wei (大公文匯) ont filmé l’équipage du deuxième et nouveau porte-avions chinois en train d’inspecter, à plusieurs reprises, le pont d’envol et tester le tracteur de pont d’envol avec une maquette grandeur nature du chasseur J-15 version guerre électronique.

Et c’est sous une épaisse brume de mer, le lendemain après-midi, que le bâtiment de classe 60 000 tonnes a quitté à son tour le port de Dalian où il était en construction depuis Mars 2015.

On ne sait pas encore s’il va rejoindre le Liaoning dans la zone affectée aux essais de ce dernier, ce qui semble être peu probable et sans intérêt pour le moment, ou s’il va mener seul ses propres essais dans une autre zone comme celle suggérée par la notification de navigation LN-0033 (辽航警0033) des autorités chinoises.

Quoiqu’il en soit, selon une source proche de la marine chinoise, cette 5ème sortie à la mer du nouveau porte-avions aurait pour l’objectif de tester individuellement des systèmes à bord, alors que tous les essais liés à la navigation auraient d’ores et déjà terminés.

L’équipage du Type 002 se prépare sur le pont d’envol (Vidéo©大公文匯)

Maintenant que deux porte-avions chinois sont à la mer, la question est, à quand trois, quatre ou plus se trouvent ensemble ?

Henri K.

Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comment

LEAVE A COMMENT