EDF : Des équipements chinois pour les centrales nucléaires en France

EDF, premier producteur et fournisseur d’électricité en France, vient de se faire livrer le premier chauffe-eau à basse pression conçu et fabriqué en Chine, destiné à l’un de ses réacteurs nucléaires en France.

La cérémonie de livraison a eu lieu le 14 Février dans l’usine de FEOSO Electric à Guangzhou, filiale du groupe chinois Dongfang Electric et l’un des plus grands équipementiers nucléaires chinois. Le PDG de Dongfang Electric et le Délégué Général d’EDF en Chine, Fabrice Fourcade, ont coupé le ruban symbolique pour l’expédition de l’équipement.

Selon le communiqué de FEOSO Electric, cette première livraison à EDF est un symbole fort de l’exportation des équipements nucléaires « Made in China » vers l’Europe. Ce chauffe-eau, long de 13,85 mètres, est conçu pour les réacteurs de 900 MWe. Un article de l’agence de presse Xinhua indique également qu’il sera servi pour le remplacement de matériel des centrales nucléaires du contrat-programme CP1 en France.

On compte aujourd’hui 18 réacteurs du palier CP1 de 900 MWe en France – Blayais 1, 2, 3, et 4 (Gironde) ; Dampierre 1, 2, 3 et 4 (Loiret) ; Gravelines B1, B2, B3, B4, C5 et C6 (Nord) et Tricastin 1, 2, 3 et 4 (Drôme).

Fabrice Fourcade souligne qu’il s’agit de la première fois que le groupe EDF commande directement auprès d’un fournisseur chinois pour ses centrales nucléaires en France, et que les deux parties partagent les mêmes valeurs et les objectifs à poursuivre, à savoir la sécurité, la compétitivité et l’excellence de la qualité. Il a ensuite remis le certificat de « fournisseur qualifié » au groupe chinois, qui pourrait participer avec EDF à d’autres projets nucléaires en France et en Angleterre à venir.

La livraison s’est fait dans le cadre du contrat signé au 7 Juin 2011. La conception et la fabrication de ce chauffe-eau nucléaire ont été réalisées suivant la directive européenne PED (Pressure Equipment Directive) et le code CODAP (Code de Construction des Appareils à Pression non soumis à la flamme) de la France, le tout audité par Bureau Veritas.

Il est à noter que le groupe Dongfang Electric est entré dans le domaine nucléaire en 1996, en collaboration avec des groupes français Areva NP et Alston pour fournir des équipements nucléaires dédiés aux centrales à Daya Bay et Ling Ao, deux projets d’export dirigés par EDF.

La Chine compte aujourd’hui 35 réacteurs nucléaires en fonctionnement, et 21 sont actuellement en construction. La majorité se trouve près de la côte Est de la Chine.

Aujourd’hui, la production nucléaire ne représente que 2,4% de la production d’électricité du pays, loin derrière les 76,9% (Janvier 2016) en France, 29,2% au Japon et 19,5% aux Etats Unis.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comments
  • Thanks for the article! However, your figure for Japan (29.2%) is pre-Fukushima. Right now it is in the low single digits.

LEAVE A COMMENT