Les drones chinois en aile rhomboïdale

Le 7ème salon des drones « ASFC · Ailes de Vanguard » ouvre ses portes du 22 au 24 Juin à Pékin. Même s’il n’y a pas de drones MALE ou HALE militaires et les principaux acteurs de l’industrie aéronautique chinoise ne sont pas présents à l’événement, certains modèles qui y sont présentés restent intéressants.

La Guizhou Aircraft Co.,Ltd du groupe AVIC a, par exemple, mis en avant une maquette volante basée sur le concept de l’aile rhomboïdale. D’après la description, le concept plane pourrait devenir un drone HALE de grande envergure pour des missions de sauvetage, de la surveillance maritime, de la patrouille de frontière ou encore la reconnaissance et l’identification. Les caractéristiques techniques de ce drone ne sont pas connues.

La maquette volante préentée par AVIC Guizhou Aircraft

La maquette volante préentée par AVIC Guizhou Aircraft

Avec la restructuration en profondeur du groupe AVIC entamée il y a maintenant 2 ans, Guizhou maintient son activité de développement de l’AJT JL-9 / FTC-2000 commandés à la fois par l’armée de l’air et la marine chinoise, et devient aussi la principale entité de production des drones conçus par d’autres bureaux d’études du groupe.

Les quelques drones développés par Guizhou elle-même n’ont pas le succès attendu sur le marché militaire, contrairement à Wing Loong de l’Institut 611 de Chengdu ou à CH-3 / CH-4 du groupe aérospatial CASC.

Parmi les drones de Guizhou on peut citer par exemple :

* Harrier Hawk I d’une MTOW de 700 kg est utilisé principalement dans la cartographie civile et s’est exporté à l’étranger, la livraison est prévue pour cette année. L’armée de terre et la marine chinoise utilisent un nombre inconnu de ce drone pour la reconnaissance tactique sous la référence de BZK-007.

Harrier Hawk I dans l'armée de terre chinoise

Harrier Hawk I dans l’armée de terre chinoise

* Le MALE Harrier Hawk II pourtant proposé en version armée n’aurait pas encore trouvé d’acquéreur, mais semble avoir séduit quelques clients dans le domaine civil.

Harrier Hawk II avec 2 missiles et un radar SAR sous la cellule

Harrier Hawk II avec 2 missiles et un radar SAR sous la cellule

* Le HALE Harrier Hawk III, le plus récent des trois et déjà exposés aux différents salons sous forme de maquette, est encore en développement. Cet HALE d’une MTOW de 2 000 kg et d’une autonomie de 24h est capable d’emporter jusqu’à 700 kg de charges utiles.

La description de Harrier Hawk III

La description de Harrier Hawk III

 

Aile rhomboïdale, une solution qui prolifère…

Pour revenir sur les drones en aile rhomboïdale, à noter qu’au moins un est entrée en service dans l’armée chinoise. Il s’agit de HALE EA-03 conçu par l’Institut 611 de Chengdu (le même bureau d’études qui a conçu J-10, J-20 et FC-1) et produit par Guizhou. Ce drone de 7 500 kg et d’une autonomie de 7 000 km s’occupera des missions de reconnaissance maritime longue portée et ELINT pour la marine chinoise.

L’avantage de l’aile rhomboïdale est qu’elle permet d’obtenir la même portance et une meilleure finess que la configuration classique en très grande envergue, tout en bénéficiant une diminution de masse et subissant moins de contraints sur la structure de l’aile, une solution idéale pour les industriels chinois de bypasser la lacune actuelle sur les matériaux à la fois légers et solides. Par exemple, l’envergure de l’EA-03 est de 24,86m alors que l’américain RQ-4 atteint presque 40m.

On se rappelle certainement de la maquette d’un drone appelé Soar Dragon présentée au Salon aéronautique de Zhuhai en 2006 où on a appris l’existence du projet, et l’apparition d’un drone noir sur le tarmac de l’Usine 132 à Chengdu en 2011 dont la taille est plus grand qu’un chasseur J-7E. Il s’agit du premier prototype de l’EA-03 qui aurait volé à la même année.

Le prototype Soar Dragon qui mesure 14,33m de longue, 5,41m de haut et 24,86m en envergure.

Le prototype Soar Dragon qui mesure 14,33m de longue, 5,41m de haut et 24,86m en envergure.

Une petite anecdote pour finir : Lockheed Martin se serait rapproché de l’Institut 611 à Chengdu, il y a quelques années, pour demander une collaboration sur la configuration en aile rhomboïdale. D’après mes sources la requête aurait été refusée.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comments
  • Speaking of drones, do you know what is going on with the Sharp Sword UCAV program?

    One source claims that an improved prototype will fly in 2016 while another source indicates that a new naval UCAV is being developed from it (and that the original one has been stopped).

    Thanks!

LEAVE A COMMENT