DF-26B : Une nouvelle variante de l’ASBM longue portée chinois

Les forces des fusées chinoises – forces de dissuasion stratégique du pays – pourrait avoir mené fin Avril un nouvel essai opérationnel du missile balistique DF-26B, variante de l’IRBM / l’ASBM longue portée DF-26, si l’on croit à une vidéo amateur prise dans la Mongolie intérieure.

Filmé visiblement à l’aide d’un téléphone portable, on peut voir que l’auteur tournait autour d’un objet cylindrique d’environ 5 mètres de long et 1,5 mètres de diamètre, sur lequel se trouve une inscription claire de « E/ADF-26B ».

La lettre E ici signifie Er ( en chinois) qui est l’acronyme de , ancien nom des forces des fusées chinoise. Et la lettre A est l’acronyme de « Missile » selon la norme de nomination des armements chinois.

Il s’agit donc, si notre première évaluation est exacte, d’un missile balistique de modèle DF-26B des forces des fusées chinoise.

https://youtu.be/sE9oFGejEjs

Cette coque, qui devrait probablement être celle du premier étage ou du deuxième étage de missile, plus une autre épave plus petite en taille et enfoncée dans le sol sur le côté, ont été retrouvées par les habitants locaux de la bannière de Siziwang, une subdivision administrative de la région autonome de Mongolie-Intérieure, selon l’auteur de la vidéo. Le visage des personnes filmées semble confirmer cette information très précieuse.

En effet, la bannière de Siziwang n’est pas sur le chemin habituel des tirs d’essai balistiques chinois, qui devrait se trouver beaucoup plus à l’Ouest, sur une large région situant entre les province de Ningxia et Xinjiang.

Cela implique que le DF-26B soit lancé depuis le Nord-Est de la Chine, au-dessus de la péninsule de Corée, et travers pratiquement tout le pays vers l’Ouest.

Considérons maintenant toutes les bases des forces des fusées chinoises, les seuls points de départ de missile possibles, qui correspondent à ces hypothèses, se situent à Jingyu ou à Tonghua de la base N°51 dans la province de Jilin, près de la frontière Nord Coréenne.

En supposant que le missile DF-26B soit parti effectivement de Tonghua par exemple, on remarquera que la ligne droite traversant Tonghua et la bannière de Siziwang rejoint Minfeng, un site d’impact des essais balistiques chinois au Sud du désert du Taklamakan.

Et, la distance entre Tonghua et Minfeng est un peu plus de 3 700 km, équivalente à la portée estimée de DF-26.

DF-26B

De Tonghua à Minfeng, en passant par la bannière de Siziwang.

L’ensemble de ces éléments laisse donc penser qu’une unité de combat des forces des fusées chinoises a procédé à ce tir opérationnel en mode « Full Range ».

Sachant que le DF-26 est présenté officiellement comme un missile balistique IRBM, capable d’emporter des charges nucléaires ou conventionnelles, pour frapper les cibles fixes au sol ou les « gros navires » en mouvement, plusieurs possibilités s’offrent à nous pour savoir à quoi correspond cette variante DF-26B :

  1. Une variante Sol-Sol nucléaire
  2. Une variante Sol-Sol conventionnel
  3. Une variante Sol-Mer conventionnel
  4. Une variante de portée rallongée

Mais compte tenu de la portée du tir, le lieu de son lancement et le contexte géopolitique du moment, nous penchons plus sur la 3ème possibilité, à savoir une variante anti-navire longue portée. Cela reste bien sûr à confirmer.

Pour terminer, quand a eu lieu ce tir de DF-26B ?

La vidéo d’amateur a été postée pour la première fois le dimanche 23 Avril. Or, il n’y a eu aucune notification publiée officiellement, comme des NOTAMs par exemple, pour indiquer le tir. Et nous n’avons pas la certitude non plus que la date où la vidéo a été postée correspond à celle du lancement.

En cherchant dans notre base de suivi sur les tirs balistiques chinois qui ont eu lieu avant le 23 Avril, certains pourraient correspondre à la trajectoire recherchée. On peut citer par exemple le tir du 13 Avril, ou le double tir du 15 Avril.

DF-26B

En ligne jaune, les segments aériens fermés lors des essais balistiques du 13 et du 15 Avril.

Il est à noter qu’il est possible que ce ne soit pas le premier tir opérationnel de DF-26B. En effet, si l’on compare les photos de l’épave d’un autre tir de DF-26 qui a eu lieu en Août 2016, on retrouve effectivement certaines similitudes. Pour ceux qui sont intéressés, vous pouvez consulter notre dossier « DF-26 : 1er tir opérationnel après l’entrée en service » et faites vos propres idées.

A suivre.

Henri K.

Post Tags
Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdu dans ses pensées, ce responsable technique en aéronautique essaie pourtant de partager avec vous chaque jour les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comments
  • Is it possible to be fired from Korla (west) to Bo Sea (east)? I got the impression from reading between lines of local forum discussions..

  • Je viens tout juste de penser que cela correspond à une gamme cible qui comprend des simulations probables de cible navale
    NOTAM A2157/16 et A2161/16 du 25 Août 2016

          • JSLC: one new launch site for mobile missiles (I think we discussed it already);
            TSLC: two new launch sites and one launch site modified (extended) for mobile missiles tests.
            hard choice 🙂

  • Bonjour,
    Le radar du THAAD semble déja en place en Corée du Sud.. Pourquoi faire un tir directement sous les yeux de celui ci?
    Y a-t-il fait usage de leurres, feintes ou s’agissait-il seulement d’une tentative de le faire allumer?
    Cordialement,

LEAVE A COMMENT