Deuxième vol du lanceur CZ-6, trois satellites en orbite

Le centre spatial de Taiyuan (TSLC) vient d’accueillir son deuxième lancement en moins d’une semaine, en envoyant trois nouveaux satellites vidéo de la constellation civile Jilin-1 en orbite héliosynchrone, à l’aide d’une fusée CZ-6.

Ce 13e lancement chinois de l’année a eu lieu le mardi 21 Novembre à 12h50 heure locale, il s’agit du deuxième vol pour le petit lanceur CZ-6 et aussi sa première mission commerciale, après le succès de son vol inaugural qui a eu lieu en Septembre 2015 où 20 nano-satellites ont été envoyés dans l’espace.

 

Le deuxième lancement de la fusée CZ-6

Parmi les lanceurs Longue Marche de nouvelle génération, pour remplacer les vieillissants CZ-2 et CZ-3, le CZ-6 est l’un des deux plus petits de la famille – avec le CZ-11 à ergol solide de l’institut CALT – conçus pour adresser aux besoins des satellites de masse d’environ une tonne.

Ce nouveau né est développée par Shanghai Academy of Spaceflight Technology (SAST), filiale du groupe d’aérospatiale chinois CASC et déjà constructeur des fusées comme CZ-4B et CZ-4C. Haut de 29,24 mètres et d’une masse de décollage de 103 tonnes, le lanceur dans sa configuration de base comporte un premier étage de 3,35 mètres en diamètre et deux autres de 2,25 mètres. Les deux premiers étages sont tous propulsés par des moteurs à ergols liquides LOX/Kérosène.

Le CZ-6 est capable de placer jusqu’à une tonne de charges utiles en orbite héliosynchrone de 700 km d’altitude.

A noter que le moteur YF-100 développant une poussée au décollage de 120 tonnes pour le CZ-6 est également utilisé sur les autres nouveaux lanceurs Longue Marche. Il sert par exemple comme propulseurs d’appoint pour le lanceur lourd CZ-5 et le lanceur moyen CZ-7, et alimente aussi le premier étage de ce dernier.

Contrairement aux anciens lanceurs chinois où l’assemblage et le test des corps ainsi que l’intégration de satellites se font de manière verticale, le CZ-6 tout comme son concurrent CZ-11 réalisent ces tâches horizontalement au sol. La fusée est soulevée une fois tout est prêt pour le lancement, ce qui réduit considérablement le besoin en infrastructure de soutien et donc le cycle de préparation.

Le SAST vise ainsi la durée de 7 jours pour la préparation du lanceur au vol, contre plus d’un mois pour les fusées de l’ancienne génération. Pour ce deuxième vol du CZ-6, les personnels au sol ont mis 17 jours pour finaliser l’ensemble de tests et de remplissage, sachant que le lanceur était sur le pas de tir cinq jours avant la date du lancement.

On notera également que le lanceur est transporté du hall de préparation au pas de tir via un véhicule automatisé. Mais contrairement à un Tracteur-Érecteur-Lanceur (TEL) pour les missiles balistiques, ou encore pour le CZ-11 de l’institut CALT et les nouveaux lanceurs Kuaizhou du groupe CASIC, le véhicule de lancement de CZ-6 quitte le site une fois le bras de soutien et la fusée sont fixés sur le pas de tir.

Compte tenu la localisation du centre spatial TSLC, le CZ-6 est conçu pour supporter de très basse température au sol, jusqu’à -40°C, avant le lancement. Les ingénieurs se sont assurés que la température sous les coiffes soit maintenue à 15°C pour protéger les trois satellites – Jilin-1-04, 05 et 06 – alors que la fusée se trouvait « nue » sur le pas de tir pendant cinq jours, avec une température extérieure descendue à -23°C dans la nuit.

On apprend aussi que le SAST prévoit de faire voler une version récupérable à la verticale de CZ-6 d’ici 2020. Le premier test des gouvernails aérodynamiques à grille pour le contrôle de direction sera effectué en 2019 sur une fusée CZ-4B.

Le NORAD ra répertorié quatre objets en orbite après le lancement d’hier, qui correspondent respectivement aux trois satellites Jilin-1 (Objet A, B et C) et le troisième étage du lanceur CZ-6. Les satellites ont été envoyés sur une orbite de 530 km × 545 km × 97,53°.

2017-074A
1 43022U 17074A 17325.84286224 -.00000063 00000-0 00000+0 0 9993
2 43022 97.5369 61.0285 0010450 263.3075 96.6965 15.09144222 102

2017-074B
1 43023U 17074B 17325.84279512 -.00000063 00000-0 00000+0 0 9996
2 43023 97.5362 61.0251 0009779 267.2796 92.7207 15.09299834 98

2017-074C
1 43024U 17074C 17325.84277802 -.00000063 00000-0 00000+0 0 9997
2 43024 97.5373 61.0251 0009762 268.6421 91.3690 15.09345276 96

CZ-6 R/B
1 43025U 17074D 17325.64395390 -.00000099 00000-0 00000+0 0 9998
2 43025 97.5362 60.8484 0101844 25.6560 12.3661 15.33992586 66

Aucun message aux navigants aériens (NOTAM) n’a été signalé pour ce lancement.

 

Les satellites vidéo Jilin-1-04, 05 et 06

La constellation Jilin-1 est un programme d’observation terrestre financé par la province de Jilin en Chine. L’objectif initial est de mettre en orbite une soixantaine de petits satellites d’ici 2020, capable de revisiter n’importe quel point sur terre en toutes les 30 minutes, et 10 minutes d’ici 2030 avec 138 satellites.

Les quatre premiers satellites – le Jilin-1 Optique A, les Jilin-1 Vidéo 01 et 02, ainsi que le Jilin-1 Agile – ont été lancés avec succès par une fusée CZ-2D en Octobre 2015. Un cinquième satellite, le Jilin-1 Vidéo 03, les a rapidement rejoint en Janvier cette année.

Ce dernier fournit une résolution maximale de 0,92 mètres avec un champ de vision de 11 × 4,5 km. Le satellite de 165 kg mesure 1 085 mm × 553 mm × 1 340 mm, sa durée de vie théorique est estimée à 3 ans. Il a servi de base pour le développement des trois nouveaux satellites Jilin-1-04 à 06 lancés hier, dont la durée n’a pas excédé 11 mois.

Le constructeur de ces satellites, Changchun Institute of Optics, Fine Mechanics and Physics, filiale de l’Académie chinoise des Sciences, a diffusé en 2016 une vidéo montrant les séquences prises par ses deux premiers satellites vidéos et les applications possibles.

Selon le directeur du programme de Jilin-1, les trois nouveaux nés apportent des améliorations notables sur la largeur de fauchée des caméras, pour passer de 11 × 4,5 km à 19 × 4,5 km.

La résolution de vidéo en couleur est d’un mètre. Les satellites sont également plus lourds – faisant 635 kg au total, soit 208 kg chacun environ – par rapport à leur aîné.

Avec huit satellites désormais en orbite, la constellation ramènera la période de revisite à un jour, contre trois auparavant.

 

Statistiques

Statistiquement, ce lancement des satellites Jilin-1 est le 13ᵉ lancement spatial chinois en 2017, le 2ᵉ pour le lanceur CZ-6, et le 255ᵉ pour la famille des lanceurs Longue Marche.

Pour l’heure, les fusées Longue Marche du groupe CASC totalisent 244 succès et 11 échecs, soit un taux de réussite de 95,69%.

Voici le tableau de suivi de tous les lancements spatiaux chinois effectués depuis le premier qui date de 1970, incluant ceux qui ne sont pas réalisés par les lanceurs Longue Marche

CZ-6

Tableau de suivi des lancements spatiaux chinois – Date : 2017-11-21

Henri K.

Post Tags
Written by

<p>Et si la vision du monde est « biphasée » ? C’est ce que Henri a toujours cru, c’est également comme cela qu’il voit la Chine.</p> <p>Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l’Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.</p>

No comments

LEAVE A COMMENT