Deux trois petits mots sur ce blog…

Je crois qu’il est de coutume pour chaque « bloggeur » d’écrire un ou deux mots sur le pourquoi du comment de leur blog, et je ne pense pas pouvoir y échapper.

Par où commencer…

Un monde « biphasé » ?

Pour ceux qui me connaissent un peu, notamment parce que j’interviens depuis des années sur quelques forums en France et ailleurs pour partager les actualités sur la Chine, ils savent que je ne vois pas la Chine comme tout le monde, voir même parfois je suis à l’opposé complet de l’opinion courante.

Je le suis parfois – il faut être honnête avec soi-même – je le suis parce que je connais (un peu) ce pays, j’y ai veçu, et je suis convaincu que nous pouvons le voir sous un angle différent que celui qu’on a l’habitude de pratiquer : la Chine copieuse, les Chinois bouffeurs de chien, le « méchant »…

Petite anecdote par rapport à ces trois premiers points :

  • Oui la Chine copieuse était une nécessité mais les choses changent.
  • Oui il y a des endroits en Chine où l’on peut manger du chien mais c’est comme en France vous ne voyez pas des escargots à toutes les cartes de restaurant.
  • Et… non, je ne pense pas qu’on puisse qualifier un pays de « méchant » ou de « gentil », quel que soit le pays au monde.Un peuple fait des choses qu’il lui semble bon et surtout nécessaire. Est-ce que les Japonais peuvent être considérés comme « méchants » pour ce qu’ils ont fait durant la WWII en Chine ? Pour les Japonais, la réponse est non, parce qu’ils l’ont fait pour la survie et la prolifération de leur peuple. Mais pour les Chinois, la réponse sera clairement oui, parce que les Japonais viennent piller leur ressources.

Et oui, les ressources, l’éternel problème de l’être humain, et personne ne s’y échappe…

Pour moi, une chose, un objet, un homme, est forcément « biphasé ». Une pièce de 10 pence sterling a deux faces, sur un côté on voit la jolie tête couronnée de sa Majesté, sur l’autre un lion avec un chiffre de 10. Quelle face peut représenter la pièce de 10 pence ?

Pour moi aucune. Il en faut les deux réunies.

Voilà la première raison de mon blog : j’ai envie de donner une vision « à la source » de la Chine, et non une vision déjà interprétée, orientée et même « colorée », et surtout avancée parfois par les gens qui n’ont pas mis une seule fois les pieds en Chine.

Ils « connaissent » la Chine à travers ce qu’ils ont « entendu » par les autres, par ce qu’ils ont « vu » de manière interposée, et pire, parfois, par ce qu’ils « pensent que c’est », et certainement pas parce qu’ils la connaissent. Et c’est dommage.

L’autre face de la pièce est nécessaire.

A moi… mon précieux…

La deuxième raison… Je dirais que, c’est pour moi.

Oups ?

Il y a quelques semaines quand je lisais un célèbre blog qui aide les « jeunes » à créer leurs blogs WordPress, j’ai lu qu’il faut surtout créer le blog pour ses lecteurs et non pour le bloggeur lui-même. Sur le coup j’ai un peu buggué…

J’aime trop ma liberté pour dire que j’en chie pour créer mes 10m² où je suis maître absolu (j’ai un doute en écrivant ceci), et où je suis totalement libre (toute proportion gardée) de faire ce que j’ai envie, et finalement c’est pour les autres ?

Mais le mammouth bleu à 16 pattes du système solaire 55 Cancri a marché entre les jambes de qui ?

En rélfechissant, en fait le monsieur n’a pas eu tort. Si tu veux rester dans ton coin et écrire ce que tu as envie d’écrire, achètes toi un cahier Oxford et restes dans ton garage, il le vaut mieux pour tout le monde…

Donc, une terre à moi, où je cultive ce que j’ai envie de récolter, c’est tout.

Je me comprend.

En somme…

(Parce qu’apparemment le SEO conseille de faire des textes qui se lisent en 5 minutes, mon dieu que c’est compliqué notre monde moderne, Shakespeare devrait mourrir une deuxième fois dans sa tombe…)

Pour finir, la phrase que vous voyez à l’entête de chaque page de ce blog : « Plongez au cœur de la Chine avec une vision différente« , est vraiment la raison pour laquelle j’ai créé mon blog.

Alors, j’expose des éléments venant directement de la source, en Chine. J’en fais le minimum d’interprétation, du moindre j’essaie d’écrire de manière la plus neutre possible. Et vous jugerez.

Je refuse d’influencer la pensée des autres.

Voilà vous savez tout.

Ah oui une dernière chose, pourquoi ce nom de « East Pendulum », qui veut dire le pendule de l’Est.

Et non, je n’ai pas la prétention ni les compétences de remettre les pendules de quiconque à l’heure, absolument pas. Mais un pendule est un objet mécaniquement facinant :

S’il ne rencontre aucune contrainte physique extérieure, il continuera à passer de gauche à droit sans privilégier un côté en particulier.

S’il est mis sous contrainte, ne serait-ce que par l’air, il finira par s’arrêter, en plein milieu, ni à gauche, ni à droite.

Et je pense que cet état d’esprit me va bien (j’espère surtout que je n’ai pas raconté de bêtise scientifique à son sujet…).

800 mots, le voyant du plugin SEO vient de passer en rouge, je m’arrête là.

Et, vous savez quoi ? Le SEO vient de me dire la chose suivante :

09-07-2016 22-30-33

Aller, un petit verre de Black Mountain et le monde sera plus léger…

Henri K.

P.S. : Au diable le SEO…

Written by

Et si la vision du monde est "biphasée" ? C'est ce que Henri a toujours cru, c'est également comme cela qu'il voit la Chine. Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l'Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.

Latest comments
  • Bonjour,

    Je ne pense pas non plus qu’il y a des gentils et des méchants dans l’absolu mais plutôt des gentils ou des méchants avec « nous ».
    Les richesses mondiales ont été accaparées par l’occident « nous » car nous avions la puissance nécessaire pour les obtenir. Maintenant les « autres » vont obtenir cette puissance et il va falloir partager.
    Il y aura de temps en temps des frictions (Paracels, Spratleys ou Taiwan dans le cas de la Chine) et « nous » calculerons si le jeu vaut la chandelle.
    La Chine a bien compris que pour les îlots l’occident ne bougera pas. Pour Taiwan je pense la Chine, tôt ou tard, la récupérer et deviendra pour l’occident un « méchant ».

    cordialement

    Bayerley

  • Je découvre le blog avec plaisir et je cherchais désespérément une présentation du « fameux Henri ». Ce texte me convient parfaitement et j’adhère à la vision exprimée. Longue vie à East Pendulum!!

LEAVE A COMMENT