CSSC dévoile une nouvelle version de frégate C28A

Le 22 Novembre 2016, la 9ème IDEAS (International Defence Exhibition and Seminar) ouvre ses portes au centre d’exposition de Karachi, au Pakistan. Dans le pavillon chinois, on retrouve non seulement les habituels des salons comme l’avion de combat FC-1 ou encore le SAM FD-2000, mais aussi quelques nouveautés – le groupe naval chinois CSSC par exemple est venu avec la maquette d’une nouvelle frégate furtive qui serait appelée C28A, la même référence qui a été donnée aux trois corvettes vendues à l’Algérie.

En supposant qu’il s’agisse d’une version remise au goût du jour de C28A, on peut voir que les deux coques ont effectivement un design assez proche.

Au niveau d’armements, à part le canon principal PJ-26 (①) de calibre 76 mm qui reste inchangé, le système de défense anti-aérien FM-90N a été remplacé par le nouveau LY-80N (②) au lancement vertical, dans un VLS de 16 ou 32 silos.

Une vidéo de notre collègue Navyregconition dans laquelle on peut voir la maquette du navire vers 05:15 montre qu’au dessus de la superstructure figure désormais un mât intégré (③) qui regroupe un radar à AESA quad faces et une partie de senseurs du bâtiment, complété par un second situé juste derrière et doté des systèmes de veille et d’EW diversifiés. C’est le point le plus notable de cette frégate proposée par le CSSC.

La maquette de la nouvelle frégate C28A (?) proposée par CSSC (Source : Army Recognition)

La maquette de la nouvelle frégate C28A (?) proposée par CSSC (Source : Army Recognition)

Les deux CIWS à canon de modèle PJ-12B (④) montés à l’arrière du hangar de l’ancien C28A sont désormais positionnés un peu plus en avant mais restent toujours au-dessus du hangar. Le tout est renforcé par le nouveau CIWS missile FL-3000N (⑤) de 15 ou 24 tubes, dont les missiles sont équipés d’une tête chercheuse de guidage mixe en radar passif et infrarouge.

De ce qu’on peut voir sur la maquette, les moyens « Hard Kill » pour la défense anti-aérienne ont été fortement améliorés par rapport à l’ancien modèle.

D’autres vues extraites d’un reportage de CCTV (*) permettent de voir que le « nouveau » C28A garde ses 8 missiles anti-navires sur rampe de lancement, qui pourraient être soit le C802A ou le C803. Un lance-leurre standard qui se ressemble au modèle Type 726-4 est installé à chaque bord, à côté de la cheminée.

L’Algérie a signé un contrat de 3 corvettes C28A avec la Chine en 2012, avec une option de 3 autres exemplaires. Les 3 bâtiments, baptisés respectivement 920 Adhafer, 921 El Fatih et 922 Ezzadjer, ont déjà tous été livrés par le chantier naval Hudong situé à Shanghai et sont admis au service actif en 2015 et 2016.

Avec l’acquisition en parallèle de deux frégates Meko A-200AN par la marine algérienne (QBJ), qui sont bien mieux équipées que le C28A, il n’est pas exclut que le CSSC propose désormais un « surclassement » pour essayer de transformer l’option des 3 corvettes en contrat ferme.

L’affaire à suivre.

Henri K.

 

Annexe : (*) le reportage de CCTV sur les stands de la délégation chinoise à l’IDEAS 2016

Written by

<p>Et si la vision du monde est « biphasée » ? C’est ce que Henri a toujours cru, c’est également comme cela qu’il voit la Chine.</p> <p>Maladroit dans son écriture, souvent perdus dans ses pensées, pourtant ce responsable technique en aéronautique essaie chaque jour de partager avec vous les actualités sur l’Empire du Milieu, avec notamment les éléments à la source que vous ne verrez probablement jamais ailleurs en France.</p>

No comments

LEAVE A COMMENT